1960 : Historique et nuancier de couleurs

1960, outre l’entrée symbolique dans les sixties, est pour les amateurs de VW Coccinelles, marquée de plusieurs jalons: c’est notamment la dernière année des modèles à flèches et équipés du fameux 1200 dont le support de dynamo lui vaut le surnom de “pied-moulé… Mais outre tous les détails techniques inhérents à ce millésime, c’est aussi un dont le nuancier de teintes est le plus riche. Visite guidée […]

En 1960, les teintes proposées ont été sélectionnées par le service marketing de VW ag, qui à l’époque ne s’appelait sans doute pas comme celà. Je présume que la définition des teintes à intégrer au nuancier de l’année ont été débattues par de nombreuses personnes durant d’interminables réunions. Les ingénieurs en production devaient sans doute avoir leur mot à dire, le bureau du style aussi, il était essentiel de proposer des teintes qui collent à l’air du temps (début de l’ère consumériste) et qui soient compatible avec le rythme de production infernal de l’usine de Wolfsburg.

1960 est une des nombreuses années-charnières qui jalonnent l’histoire de la Volkswagen, celle-ci s’inscrit notamment dans la colonne “clignotants”. En effet le millésime 1960 est apparu fin juillet 1959, et c’est la dernière année de production des Coccinelles équipées de flèches de direction, ce système, archaïque, a été abandonné depuis 1956 sur les modèles destinés à l’export. Il faudra attendre 1961 pour que les clignos “gouttes d’eau” viennent se poser sur les ailes avant des modèles européens. Les petits feux arrières sont toujours présents, conférant aux véhicules de cette période un charme suranné.

Le nuancier proposé cette année est l’un ds plus riches, par le nombre de coloris mais aussi par leur variété. Durant les années cinquante, les teintes employées étaient souvent proches les unes des autres, harmonisées entre elles et très assorties à la sellerie. Outre la distinction qui est faite entre les berlines et les cabriolets, on retrouve quasiment toutes les couleurs de l’arc-en-ciel dans des nuances délicates au nom évocateur.

Coccinelle 1960

Les matériaux utilisés sont résistants comme à l’accoutumée, en tissu ou en simili selon les désirs du clients. Les accessoires sont en plastique couleur ivoire, y compris le tout nouveau volant, sa forme tulipé le rend moins dangereux en cas choc, le klaxon placé au centre est agrémenté d’un cerclo chromé propre à séduire la clientèle américaine, la colonne de direction quant à elle reçoit un amortisseur de direction.

Côté fiche technique, les évolutions sont mineures, le moteur est toujours le petit 1192 cc développant 30 cv reconnaissable à son pied de dynamo moulé (moteur pied moulé). Mais là aussi, c’est la dernière année de production…

Le modèle standard arbore toujours son gris Jupiter L225 , sa finition rustique et son volant à trois branches hérité de la split.

Couleurs des berline Type 11

 L363 Arctique

L363 Arctique

 L436 Bleu indigo

L436 Bleu Indigo

 L419 Vert Céramique

L419 Vert Céramique

 L440 Gris Silex

L440 Gris Silex

 L451 Rouge Indien

L451 Rouge Indien

 L349 Vert Jade

L349 Vert Jade

 L346 Vert Mangue

L346 Vert Mangue

 L378 Beige Prairie

L378 BeigePrairie

L41 Noir

L41 Noir

Couleurs des cabriolets Type 15

 L1017 Alaska

L1017 Alaska

 L473 Alablaster

L473 Alablaster

 L 452 Rouge Paprika

L452 Rouge Paprika

 L1009 Jaune Yukon

L1009 Jaune Yukon

 L445 Vert Sargasse

L445 Vert Sargasse

 L361 Bleu Ardoise

L361 Bleu Ardoise

 L1018 Bleu Brunswick

L1018 Bleu Brunswick

 L264 Gris Rocher

L264 Gris Rocher

L41 Noir

L41 Noir