Eviter les pièges lors de l’achat de sa 1ere Cox

L’achat d’une 1ere Cox est toujours une étape importante dans notre vie de passionnés. Mais justement, cette passion nous aveugle parfois. Pour éviter des désillusions cruelles ou un désastre financier, Philippe LOSCHIAVO nous livre les conseils fondamentaux. A apprendre par coeur et à réciter au prochain meeting […]

Première chose à faire lorsque l’on répond à une annonce, demander au propriétaire pourquoi il désire se séparer de sa voiture. Faire attention aux histoires du style, “la voiture n’est pas à moi, elle est à mon cousin!”,etc… Il faut être accompagné d’une autre personne à qui les Cox ne font aucun effet. Il sera l’avocat du diable! En effet vous, vous n’aurez pas un regard assez objectif si c’est votre 1ere Cox. Je sais de quoi je parle!!

Demander au vendeur de vous montrer les papiers. Ne dépensez jamais beaucoup d’argent pour une voiture qui n’a pas de papiers, sous prétexte que “n’importe qu’elle carte grise d’une autre Cox fera l’affaire” (d’après le vendeur bien sûr, moins évident à la préfecture ou pour l’assurance). Ca à l’air idiot mais beaucoup de personnes se font fourguer des voitures sans papiers, gagées ou immatriculées à l’étranger avec toutes les complications que celà engendre…Il faut ensuite vérifier si les numéros inscrit sur la carte grise correspondent bien avec ceux de la voiture. Ca aussi ça a l’air idiot mais j’ai un copain qui a acheté sa Cox et le numéro de série inscrit sur la carte grise ne correspond au numéro frappé sur le châssis qui lui ne correspond pas à celui frappé sur la plaquette rivetée dans le coffre avant et qui lui bien évidement ne correspond pas non plus à la carte grise (la boucle est bouclée).

Un numéro composé d’une série de chiffres est frappé sur la poutre du châssis au sous la banguette arrière. On doit retrouver ce même numéro sur la plaque rivetée dans le coffre avant. Cette plaquette se trouve à gauche de la roue de secours à peu près à la même hauteur que le dessus de la roue. Bien évidement ces chiffres doivent correspondrent au numéro mentionné sur la carte grise.

poutre.jpg plaques.jpg

Une fois ces vérifications faites, et que tout est en bon ordre, il faut examiner l’état général de la voiture, ceci peut faire varier le prix.

Soulever les tapis de sol et voir s’il y a des traces de rouilles. Si c’est juste orange, que la rouille est superficielle ça va, un bon ponçage et traitement anti-rouille et tout repart. Par contre si il y a perforation, alors-là attention! Il faut regarder aussi au niveau des passages de roues. Ceux-ci se trouvent sous les aile avant. C’est la partie le plus basse de la caisse. En fait, c’est au niveau du pli du longeron au coin inférieur de la portière. Cette partie va du bout de l’aile, à partir du coin de la portière, jusqu’à l’ouverture du passage du train avant. Si a cet endroit la rouille est perforante ça veut dire que le longeron est déjà bien malade de l’intérieur. Il peut même arriver que le coin bas du cadre de la portière sur la caisse soit inexistant. Une réparation peut être faite suivant l’importance de la corrosion, en effet des tôles d’acier pliées sont vendues pour être soudées à ces endroits. Mais le longeron peut être malade aussi à l’arrière. Il faut bien regarder au bout du longeron juste au départ de l’aile arrière, au dessus de la fixation du bras de torsion (une plaque maintien ce bras par l’intermédiaire de 4 vis). A cet endroit, souvent il y a un trou. Là aussi des plaques de réparations existent. Bien sûr, ces endroit sont visibles directement. Malheureusement, il y en a d’autres qui ne le sont pas. Comme par exemple sous le longeron, le long de la caisse en passant sous la portière. Un simple passage de la main permet d’apprécier si le longeron est plan ou si il est bombé par la poussée de la rouille venant de l’intérieur du longeron. Il peut même arriver qu’il y ait un trou sur toute la longueur. SI SI je l’ai vu sur une ovale!!!!! Je ne vous parle évidement pas des petits guides en tôle pliée pointés sur la caisse à l’avant et à l’arrière de la voiture, et qui tiennent les joints de fermeture des capot. A titre indicatif, sur ma 67, au simple regard ça n’avait pas l’air rouillé ai contraire. Mais lorsqu’on a fait sauter ces guides au marteau et au burin dessus c’était la fête de la rouille! Surtout celui qui se trouve sous le par-brise.

basporte.jpg basporte2.jpg
longeron1.jpg longeron2.jpg
Une voiture présentant ces symptômes peut être sauvée. Mais à quel prix ?
Le jeu ne vaut la chandelle que si vous avez l’expérience des Cox, un atelier et le matériel nécessaire…

Mais la CORROSION ne s’arrête pas là malheureusement. En effet il faut regarder dessous la voiture. Derrière la fixation du train avant sur le nez du châssis, il y a une grande tôle verticale. C’est la partie basse de la caisse. Souvent les points en bas à gauche et à droite sont rouillés, voir même perforé. Je vous parle pas du fond de jupe, il arrive qu’il soit inexistant. Le fond de jupe est la partie sur laquelle vient reposer la roue de secours. Mais là encore des parties déjà préformées existent en remplacement de l’origine. La rouille peut apparaître aussi derrière la banquette arrière, sur plaque horizontale dans les coins en bas à gauche et à droite (on est juste derrière le moteur). L’endroit où loge la batterie (à gauche sous la banguette arrière) est souvent envahi par la rouille. Vérifier aussi sous la voiture à l’arrière au niveau de la fixation des amortisseurs (sur la caisse) cet endroit est souvent bien attaqué aussi.
A ce moment là de l’expertise de la voiture, si tous ces points s’avèrent exactes, il faut bien réfléchir. Car peut-être un changement de longeron s’impose. Et là le prix de la restauration augmente et le prix de l’achat diminue en proportion ….
Ensuite, une fois que vous avez regardé les points sensibles dus à la corrosion, vous pouvez vous attaquer au reste…. ET NON CA NE S’ARRÊTE PAS LA! Il faut voir l’état du circuit électrique. Le refaire c’est pas donné et c’est beaucoup de temps. Savoir si la cox est en 6 ou en 12 Volts. Vérifier si tous les équipement électriques sont encore là. Comme en particulier le moteur d’essuie-glace.

En ce qui concerne le moteur, savoir que le numéro est frappé sous le pied de la dynamo ou de l’alternateur. Il se trouve sur le carter droit du moteur (en haut à droite de la poulie du vilebrequin, juste au dessus de ja jauge à huile). Ce numéro est composé d’une ou deux lettres et d’une série de chiffres. En voici quelques un: Si le numéro commence par un D c’est un 1200cc, Si le numéro commence par un F c’est un 1300cc simple admission, Si le numéro commence par un AB c’est un 1300cc double admission, Si le numéro commence par un AS c’est un 1600cc double admission, etc … je ne me les rappelle pas tous.

enginenum.jpg enginenum_pre60.jpg

Alors ne vous faites pas avoir sur la cylindrée du moteur. Il peut-être aussi un échange standard. Dans ce cas, une plaquette portant le nouveau numéro est rivetée toujours au même endroit sous le pied de la dynamo. Les notions de “moteur neuf”, “moteur refait”, “moteur échange standard” etc … doivent être validés avec des factures sinon du garage qui l’a fait/refait, à tout le moins des pièces neuves. Pas de facture, pas de moteur “neuf”…

Le kilométrage du moteur est impossible à vérifier car le compteur peut avoir déjà tourné plusieurs fois puisqu’il n’a que 5 chiffres. Mais faire attention quand même, car on a jamais vu autant de Cox annoncées avec “45.000 km d’origine”. C’est quand même strange sur des voitures de 40 ou 30 ans, non ? Les listes de numéros de moteur par année publiées sur Flat4ever ou dans divers bouquins vous permettront de savoir si il s’agit du moteur d’origine ou si il a été remplacé.

Après vous pouvez voir si la voiture n’a pas déjà eu d’accident. Sur ces voitures qui ont en moyenne + de 35 ans et sûrement plusieurs propriétaires successifs, c’est courant qu’elles soient accidentés. Si la réparation a été mal faite, là encore c’est facile à voir. A l’avant, les tôles verticales se trouvant de chaque côté de la roue de secours sont pliées, il y a eu un freinage tardif et c’est la trace de l’impact de l’arrière d’un autre véhicule. Pareil pour l’arrière de la voiture, ce sont les supports de la jupe arrière qui sont froissés. Un choc latéral à l’avant comme à l’arrière entraînera inévitablement un marbre si vous voulez que les capots se referment bien. Et là encore le prix de la restauration augmente. Attention aux sur-épaisseurs de mastic ou à la réparation à la choucroute. Il faut regarder si les portières se referment bien toutes seules juste en les poussant légèrement comme avec une voiture moderne.

En règle générale, fuyez les voitures à la peinture toute neuve. Vous ne pouvez pas savoir ce qu’il y a dessous. Et il peut y avoir plus de Sintofer que de métal… Préférez une voiture repeinte depuis plus de 2 ou 3 ans. Si le travail a été mal fait, les cloques ressortiront et laisseront voir l’ampleur du carnage. Ah, oui, un truc: refusez toute transaction où le vendeur refuse un paiement par chèque. Ca cache quelque chose…

choucroute.jpg

Dans tous les cas, ne pas hésiter à essayer la voiture. Peut-être ne pas donner sa réponse tout de suite. Peut-être, se donner quelques jours de réflexions si vraiment la voiture nécessite une grosse restauration. Faire la liste de tout ce qu’il faut changer, de ce qui peut être récupéré et surtout de tous ce qui sera jeté.
Gardez à l’esprit qu’il est économiquement toujours plus intéressant d’acheter une Cox DEJA restaurée (à condition que ce soit bien fait) plutôt qu’une Cox à restaurer. Dans une restauration, on sait où l’on commence, jamais où l’on s’arrête.
Voilà, bien sûr cette liste n’est pas complète. Mais bonne chance quand même, les bonnes affaires se trouvent encore. La règle est de savoir attendre et ne pas se jeter sur la première voiture qui passe. Le temps d’une bonne réflexion va peut-être vous faire économiser de l’argent.
Vous voici mieux armé pour l’achat de votre 1ere Cox même si tout ceci semble évident pour beaucoup d’entre nous. Mais il y a beaucoup de jeunes passionnés qui rêvent de conduire cette merveilleuse voiture qui bien remontée (et surtout fiable) vous emmènera très loin. Elle vous permettra de connaître de nouvelles personnes et d’élargir vos horizons. Pour ma part, mes meilleurs amis je les ai connu grâce à cette voiture. Malgré des passages difficiles (moteur et autres), elle nous a fait passer de bons moments et de grandes rigolades surtout dans les concentrations où l’on rencontre des gens extraordinaires. Et c’est pas encore fini. Je pense que tout le monde sera d’accord avec moi…

Dossier réalisé par Philippe LOSCHIAVO d’Orange (Vaucluse 84) membre du N.R.T. and Sound : Nostalgic Racing Team.