Type 2 : Combi Deluxe story 1951-1967

Mythique parmi les mythes, le Combi Deluxe a toujours présenté une finition au dessus du lot, et attiré les convoitises des passionnés…Il suffit de surprendre les regards admiratifs lors des meetings ! Nous vous présentons aujourd’hui l’historique du “DeLuxe”, version Split-Window accompagné de tous les chiffres de production et de numérotation chassis […]

Combi 1950

1950

En 1950, les toutes premières générations de type2 étaient des fourgons tôlés (transporter) ou des minibus à 11 fenêtres (Kombinationwagen). Ils avaient une finition spartiate et la robustesse indispensable à un véhicule utilitaire.

En 1951, Volkswagen compléta sa gamme d’un modèle pour le transport de passagers à la finition améliorée.  Il suffit d’un coup d’oeil pour apercevoir les 4 vitres supplémentaires par rapport à un modèle standard (Kombinationwagen), deux sur le coté et deux à l’arrière épousant le courbe de la caisse. Merveilleuse idée offrant une luminosité exceptionnelle, à laquelle s’ajoute un toit découvrable Golde en toile et huit lucarnes teintées placées tout autour de ce dernier.

L’apparition du micro bus de Luxe coïncide avec le début de l’implantation de VW aux états-unis, il fallait donc décorer avec du chrome , ainsi apparût le tour de caisse en alu et les barrettes protège-vitres dans le coffres à bagages (en anglais :”jailbars”, barreaux de prison), apanage exclusif des modèles deluxe. La face avant est dépourvue de clignotants, les flèches étant intégrées dans les montants des portières. Les lanternes arrières sont rondes et minuscules dotées d’une vitre légèrement bombée.

Combi Deluxe 1954

Comme sur les utilitaires, on notera l’absence de pare-chocs à l’arrière jusqu’en 1953, la caisse est protégée sur les coins de par des joncs protections spéciaux en aluminium et caoutchouc. La planche de bord du modèle deluxe est équipée d’un tachymètre (gradué jusqu’à 80) et d’une horloge,la plaque centrale est décorée d’un logo mais peut recevoir une radio au format de celles équipant les berlines split window.

Combi Deluxe 1952

Le volant est un trois branche identique à celui qui équipe les cox mais peint couleur ivoire.
La roue de secours est placée au dessus du moteur accessible par la grande porte arrière (barn door en anglais, porte de grange) et le moteur est le 1192 cm3, 30 ch, vitesse maxi 80 km/h.

1951 – 1954
Samba bus “Sondermodell”

Premier modèle produit: châssis N° 20-013908 (1er juin 1951)
1951 :269 ex.
1952:1.142 ex.
1953:1.289 ex.
1954:1.937 ex.

Dernier modèle produit: châssis N° 20-118226 (février 1955)

Production totale: 4.637 ex.

1955

Mars 1955, amène un remaniement en profondeur de toute la partie arrière. L’espace du compartiment moteur est réduit en hauteur, la roue de secours prendra désormais place derrière la banquette du poste de conduite faisant disparaître la barre de maintien qui s’y trouvait. Il a fallu modifier l’emplacement du réservoir d’essence dont le remplissage se faisait en ouvrant compartiment moteur, désormais, une trappe ménagée sur le flanc droit permettra d’assurer cette fonction. Le chamboulement est complet, il a pour but d’augmenter la capacité du coffre arrière (elle passe de 0,5 m3 à 0,8m3) et d’abaisser le seuil de chargement, rendant ainsi l’utilitaire plus polyvalent.

Combi Deluxe 1957

Le profil du modèle original est modifié puisque c’est à cette époque qu’apparaît la “casquette” située au-dessus du pare-brise, elle permet de de diriger un flux d’air frais à l’intérieur de l’habitacle, des commandes manuelles permettent de répartir l’air frais et de contrôler son débit. Les flèches de directions persisteront jusqu’en 1959 mais uniquement pour les modèles européens, les modèles export étant dotés de clignotants obus placés au-dessus des phares avant, les clignotants arrières sont quant à eux ronds à vitres aplaties ils intègrent les clignotants sur les modèles export.

VW apporte de légères modifications visant à améliorer non pas les performances mais le comportement routier, la carburation et le filtrage de l’air sont revus, le freinage est amélioré et les jantes passent de 16 à 15 pouces et gagnent au passage des ouïes destinées à améliorer le refroidissement des freins.
A l’intérieur, la planche de bord est modifiée pour adopter la physionomie qu’elle gardera jusqu’à la fin de la production. Elle intègre un support rectangulaire pour l’autoradio; sur le côté droit trône une horloge de forme rectangulaire.
Le succès du petit utilitaire va aller croissant, en 1956 entre en fonction l’unité de production de Hanovre dédiée en totalité à la production des type 2 jusqu’alors produits à Wolfsburg.

1955-1957
Type 24
Premier modèle produit: châssis N° 20-117902 (1er mars 1955)

Dernier modèle produit: châssis N° 351 735 (30 avril 1958)
1955 : 2.195 ex.
1956 : 2.072 ex.
1957 : 3.514 ex.

Production totale: 7.781 ex.

1958

1958 voit apparaître des pare-soleils en vinyle sur les modèles deluxe et cette même année, l’unique feu de recul disparaît et un dispositif d’éclairage de la plaque minéralogique arrière est intégré au capot moteur qui se voit doté d’une moulure caractéristique.
Les lames de pare chocs sont redessinées, plus épaisses. Les modèles destinés au marché US reçoivent en standard des barres de renfort et des bananes, le client européen pouvant recevoir cet équipement en option lors de l’achat.
Le revêtement intérieur est complètement revu, sur les deluxe, les matériaux employés sont d’une qualité supérieur dans une variétés de couleurs permettant d’associer l’ambiance intérieur à la couleur du véhicule, par défaut, le ciel de toit est en toile mais il peut à la demande du client être réalisé en vinyle.

Combi Deluxe 1962

En juin 1960, le moteur voit sa puissance portée de 30 à 34 ch. par l’utilisation d’un carburateur Solex 28 PICT, le taux de compression est lui aussi en augmentation. Toujours à cette période, le vieux compteur gradué jusqu’à 80 Km/h est modifié pour afficher fièrement 120 Km/h.

Combi Deluxe 1964

1960 est aussi l’année qui vit disparaître les flèches de direction sur les modèles européens pour recevoir les clignotants obus utilisés depuis mars 1955 sur les modèles américains, ils sont de couleur blanche aux USA, orange en Europe.
En 1961 les barres métalliques au dos de la banquette centrale sont mises au rebut, désormais les passagers pourront se maintenir à l’aide de poignées en matières plastiques, plus sûres en cas de choc.

1958-1962
Microbus DeLuxe “23 fenêtres”

Premier modèle produit: châssis N° 351 736 (1er mai 1958)
Dernier modèle produit: châssis N° 1 144 302 (31 juillet 1963)

1958 : 4.342ex.
1959 : 6.241 ex.
1960 : 7.846 ex.
1961 : 8.095 ex.
1962 : 11.280 ex.
Production totale: 37.804 ex.

1963

1963 est une année charnière dans l’histoire du combi en général et dans celle du Combi deluxe en particulier. En effet, après avoir quelques années auparavant abaissé le seuil de chargement, Volkswagen décide aujourd’hui d’élargir la lunette arrière, avec pour conséquence directe la disparition des deux fenêtres de coin si caractéristiques des modèles deLuxe. Le système d’ouverture par poignée en T est remplacé par une serrure, une rainure ménagée dans la coque permet de saisir le hayon.
L’ouverture du capot arrière se fait quant à elle à l’aide d’un bouton poussoir. Loin d’entraîner le mécontentement de ses clients, la production s’envole littéralement.

Combi Deluxe 1965

Cette modification s’accompagne de nouveaux clignotants plus grands et de forme rectangulaire qui intègrent les lanternes et les clignotants. A l’avant, les clignotants obus sont remplacés par des clignotants ovales et plats. En 1964, le carburateur est équipé d’un starter automatique. A l’intérieur la garniture du pavillon en vinyle devient un équipement standard.

Combi Deluxe 1965

En 1966, le système électrique passe de 6 à 12 volts. Historiquement c’est l’année durant laquelle furent produit le plus grand nombre de Micro bus deLuxe, chant du cygne pourtant puisque c’est le 31 juillet 1967 que tombe des chaînes le dernier Type 2, l’histoire retiendra que c’est un samba bus 21 fenêtres qui est aujourd’hui conservé au musée de Wolfsburg.

Les temps changent et pourtant, le remplaçant du bus split aura aussi dans sa gamme un modèle répondant au nom de “DeLuxe” … à suivre

1963-1967
Microbus DeLuxe “21 fenêtres”

Premier modèle produit: chassis N° 1 144 303 (1er août 1963)
Dernier modèle produit: chassis N° 217 148 459 (31 juillet 1967)

1963 : 14.764 ex.
1964 : 14.031 ex.
1965 : 12.467 ex.
1966 : 18.790 ex.
1967 : NC

Production totale (1963-1966) : 60.052 ex.