Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Contrôle Technique…

Simple formalité pour les uns, contrainte pour le plus grand nombre, hantise pour certains, le Contrôle Technique ne laisse aucun possesseur de VW Aircooled indifférent… Il faut également savoir que toutes les Cox ne sont pas égales en entrant au Centre de Contrôle. Décortiquage du dossier […]

En France, le Contrôle Technique pour les véhicules particuliers a été mis en place par le législateur en 1992. Dans le cadre d’une campagne pour lutter contre les accidents mettant en cause des véhicules en mauvais état, le législateur a souhaité rendre obligatoire le contrôle des éléments de sécurité des véhicules, et assainir le parc automobile français vieillissant. Malheureusement, derrière ces voeux pieux, le CT français n’a pas encore” gagné ses lettres de noblesse puisque une voiture dont l’éclairage de plaque ne fonctionne pas n’obtiendra pas le fameux Sésame, alors qu’une autre aux longerons pourris et à la crémaillère fendue pourra malgré tout repartir avec le précieux macaron apposé sur le pare-brise…

Le zouli macaron attestant du passage au CT Le macaron prouvant que votre Cox a effectué le contrôle technique avec succès comporte 12 lettres (mois) et des chiffres (année) ornant son pourtour.Le contrôleur doit poinçonner deux de ces cases pour indiquer au propriétaire du véhicule et aux forces de l’ordre la date limite le mois et l’année à laquelle doit être réalisée la prochaine visite. Cette vignette est infalsifiable et ne peut être décollée sans la déchirer.

Quelles voitures sont concernées par le CT ?

Toutes les voitures de plus de 4 ans, donc … toutes les VW Aircooled, à l’exception de celles bénéficiant de la Carte Grise Collection. Il leur est toutefois obligatoire de satisfaire au CT pour l’obtention de ladite Carte Grise Collection.

Le CT est périodique tous les deux ans et toute vente (sauf pour les VW en CG Collection) doit être accompagnée d’un CT de moins de 6 mois. A noter que la Loi précise que ce contrôle est à la charge du vendeur.

Parlons statistiques

Les DRIRE et l’UTAC (Union Technique de l’Automobile du Motocycle et du Cycle) centralisent toutes les données relatives aux Contrôles Techniques. Ainsi on apprend que 8000 Coccinelles ont passé le CT au cours de l’année 2000. Celà permet d’extrapoler le nombre de Cox encore en circulation en France. Le cycle de CT s’étalant sur deux ans, on multiplie par deux et on ajoute environ 20% pour inclure le nombre de Cox en CG Collection. On arrive au chiffre très interressant de 20.000 !

Moins flatteur est le chiffre correspondant au taux de contre-visites des Cox qui s’établit à 30%… Comparativement, les Porsche 911 première génération (1965-1988) sont à 10%, les Renault R8 à 13%, les Peugeot 404 à 19% … la championne toutes catégories étant l’Austin Mini, avec 46% de contre-visites. Reste que ces chiffres ne sont pas flatteurs pour notre parc VW, compte-tenu de la simplicité mécanique de la VW, de la disponibilité et du prix des pièces. Seriez vous regardants à la dépense quant il s’agit de l’entretien ? A moins que nombre de contre-visites soient justifiées par des modifications hasardeuses ?

Les points de contrôle

Ils sont au nombre de 133, dont 64 soumis à contre visite obligatoire. Ils concernent :

  • L’Identification du véhicule
  • Le Freinage
  • La Direction
  • La Visibilité
  • L’Eclairage et la Signalisation
  • Les Liaisons au sol
  • La Structure et la Carrosserie
  • Les Equipements
  • Les Organes mécaniques
  • La Pollution et le Niveau sonore
Le détail de chaque point de contrôle et les points soumis à contre-visite peuvent être consultés sur le site de l’UTACAttention aux VW non munies de feux de détresse (warning): une des causes de contre-visite les plus stupides est l’absence de triangle de signalisation!

La contre-visite éventuellement prescrite est alors à effectuer dans un délai maximal de deux mois après la visite initiale.Si ce délai est dépassé, le véhicule sera de nouveau soumis à une visite technique complète, aux frais du propriétaire. Lors d’une contre visite ne sont re-vérifiés que les points qui devaient être remis en conformité.

Le banc de freinage à rouleaux

Les différences selon les millésimes

Le principe retenu pour le Contrôle Technique est la conformité aux normes (freinage, signalisation, équipements, pollution…) lors de la mise en circulation du véhicule. Voici donc les différents éléments rendant les Cox totalement inégales face au CT !

  • Cox immatriculée avant le 1er janvier 1956.

Grâce à la circulaire SR/V/009 D 2/3 du 13/02/97 qui indique : «Grâce à ces adaptations le Contrôle Technique doit permettre de faire précisément la distinction entre d’une part les véhicules qui, en raison de leur état délabré, ne peuvent circuler sur la voie publique, et d’autre part les véhicules rénovés et entretenus convenablement et qui présentent un niveau de sécurité satisfaisant compte tenu de la technologie et de la réglementation de l’époque ».

Les critères de contre-visite sont donc limités à l’éclairage, au freinage et aux pneumatiques, la qualité du freinage pouvant être laissée à l’appréciation du contrôleur, dans le cadre d’un essai routier…

Pour l’éclairage les critères sont la présence et le bon fonctionnement de :
• 2 feux de position avant.
• Feu rouge arrière (1 seul peut être admis).
• Eclairage de la plaque d’immatriculation arrière.
• Feu stop (1 seul peut être admis).

Pour le freinage, les normes sont établies à
• Efficacité du frein de service 35 % pour les VP
• Efficacité totale du frein de secours 18 % pour les VP

Pour les pneumatiques les critères sont ceux habituellement retenus, à savoir :
• Une structure identique sur les quatre roues.
• Un dessin identique sur les pneus d’un même essieu.
• Une usure régulière.
• Aucune déformation anormale.

Celà permet de tordre le coup à bien des idées reçues et ça démontre qu’obtenir un CT avec une Split ne pose guère de problème !

  • Cox immatriculée après le 1er janvier 1956

Le législateur considère que les véhicules n’ont pas suffisamment évolué pour donner lieu à une réglementation spécifique. D’autre part de nombreux aménagements font que, sur bien des points, en matière de freinage, pollution et suspension le contrôle technique est adaptable à tous les véhicules produits depuis le 1er janvier 1956. Voici la liste des adaptations concernant nos VW, dont la commercialisation s’est arrêtée en 1978.

• A partir du 01/01/1956, l’efficacité du frein de service doit atteindre 50%
• A partir du 01/01/1956, l’efficacité du frein de secours doit atteindre 25%
• A partir de 01/01/1958, contrôle du bruit moteur
• A partir du 01/09/1969, centures de sécurité 2 points d’ancrage obligatoires à l’avant
• A partir du 01/10/1972, contrôle de la teneur du CO, celle ci devant être inférieure à 4.5%
• A partir du 01/07/1972, un seul rétroviseur extérieur + 1 rétroviseur intérieur obligatoires

Le Contrôle Technique “non-roulant”

En route pour un CT non-roulant... Depuis 2009 il est désormais impossible de faire immatriculer un véhicule avec la mention “non roulant”.

Pour remettre en circulation un véhicule antérieurement immatriculé “non-roulant”, le propriétaire fait une déclaration au préfet du département de son choix, la suspension de l’autorisation de circuler est alors levée et un nouveau certificat d’immatriculation est délivré au propriétaire du véhicule. Dans l’attente de ce nouveau certificat d’immatriculation, le propriétaire peut circuler pendant un mois sous couvert d’un certificat provisoire d’immatriculation (CPI).

Afin de remettre en circulation un véhicule “non roulant”, il faut repasser un contrôle technique normal sur ce véhicule. La modification de la carte grise doit être réalisée en préfecture pour le coût d’un cheval fiscal.

Les sanctions

Si votre véhicule n’a pas été contrôlé dans les délais, vous êtes passible d’une amende de 900F (et majorée à 2500 F en cas de non paiement) et votre carte grise peut être retenue (immobilisation du véhicule). Vous disposez alors d’une semaine pour passer le contrôle technique. En revanche, retenez que le contrôleur qui découvre une ou plusieurs anomalies graves ne peut jamais empêcher le véhicule de repartir car il n’y est pas habilité par la loi Les sanctions

En l’absence de Contrôle Technique, vous ne pourrez obtenir de duplicata de la carte grise. De même en cas de vente, la Préfecture refusera de délivrer une nouvelle carte grise à l’acquéreur.

Si certains considèrent le contrôle technique comme du racket légalisé, il n’en reste pas moins un élément de repère qui -bon gré, mal gré- est entré dans les moeurs. Certes, il reste mal adapté aux véhicules anciens, car il n’impose par exemple toujours pas de contre-visite en cas de corrosion dangeureuse ou de non-concordance des numéros de chassis, mais les informations de freinage, direction, pollution, ripage ou des liaisons au sol permettent une première approche concernant l’entretien d’une Cox, pour ceux qui ne sont pas experts en mécanique. Par contre, n’en faites pas non plus une religion, de nombreux points “non soumis à contre visite” sont de véritables plaies pour nos Cox …

Attention également à ne pas vous faire “piéger” avec un document de Contrôle Technique partiel: Lorsqu’il y a une contre-visite pour une raison ou pour une autre, le Centre de Contrôle Technique remet après celle-ci un recépissé indiquant que les points litigieux ont été mis en conformité MAIS ce document ne reprend pas tous les autres problèmes soulevés mais non soumis à contre-visite… Exigez toujours le bilan du contrôle INITIAL !

Et bien entendu, nous ne le dirons jamais assez, attention aux voitures vendues sans CT, ou de celles qui ont une liste de défauts “non soumis à contre visite” longue comme le bras. Méfiance aussi pour les voitures vendues en CG collection dont le propriétaire commence la discussion par “Ya longtemps que je ne m’embête plus avec le Contrôle Technique”… on préférerai entendre “Ca fait deux fois que j’obtiens un CT vierge”, non ?