Réfection des DELLORTO DRLA part.2 : le nettoyage

Nous avons précédemment démonté nos Dellorto, et ils sont à poil devant nous … voici comment procéder à la réfection des Dellorto DRLA

DELL_As036.jpg

Nous devons maintenant les nettoyer de fond en comble, pour éliminer absolument toute trace de dépôt d’hydrocarbures et autres boues qui ont pu transiter à travers eux durant leurs vies précédentes, afin de pouvoir les régler aux petits oignons et qu’ils donnent le meilleur d’eux-même.

Il y a plusieurs méthodes :

– Les recettes de grand-mère : faire tremper les carburateurs dans un mélange acide à base de jus de citron ou de vinaigre blanc, en chauffant le tout

– La recette old-school : faire tremper les carburateurs dans du “nettoyant frein ou carbu” et/ou en pulvérisant ce produit sous pression dans les canaux des carbus

– La recette moderne : faire un nettoyage ultra-sons dans un une machine et un bain spécial

Chaque méthode a ses adeptes et ses détracteurs, aucune ne fait l’unanimité. Difficile donc de donner un avis, simplement je précise que je ne suis pas fana de la méthode “grand-mère”. L’acide peut aller au delà de ce qu’on lui demande de dissoudre et attaquer le corps du carbu. Ensuite il faut “stopper” l’action de l’acide avec une solution basique.

Ici, j’ai utilisé la recette “Old School” : deux bombes aérosol, une de nettoyant frein, une autre de nettoyant carbus. Ca suffit pour faire les deux carbus et on élargit le spectre de nettoyage en utilisant deux composants différents…

Mais commençons par les pièces acier et laiton : ressorts, vis, rondelles et gicleurs. Eux auront droit au vinaigre blanc. On plonge toutes nos petites pièces dans un verre rempli de vinaigre et ça se met à pétiller de suite, signe qu’il y a de la vacherie à bouffer ! Les pièces acier ne resteront que 30 mn, les pièces laiton passeront la nuit pour ressortir comme neuves !

DELL_Bs01.jpg

Le grand nettoyage du corps des carbus peut commencer. Pour éviter d’en foutre partout, on peut opérer dans une bassine. On va pulvériser scrupuleusement dans tous les orifices et canaux nos nettoyants carbus puis nettoyant frein, à plusieurs reprise.

DELL_Bs02.jpg DELL_Bs03.jpg

On s’assure que le liquide ressort toujours et que les canaux ne sont pas bouchés. Attention aux yeux, des fois on ne sait pas par où ça ressort et ça peut surprendre (vous sentez le vécu, hein :o)

DELL_Bs04.jpg DELL_Bs05.jpg

Le tube des bombes de pulvérisation est très pratique pour garantir une vraie tornade de nettoyant dans les canaux !!!

DELL_Bs06.jpg DELL_Bs07.jpg

On “pschitttera” copieusement tous les canaux plusieurs fois, d’abord avec le nettoyant carbus, puis le nettoyant freins.

DELL_Bs08.jpg

On se rend vite compte en observant le fond de notre bassine que ça nettoie de la merdasse qu’on ne soupçonnait pas ! Et là, ce n’est que les premiers jets de nettoyant !!!

DELL_Bs10.jpg DELL_Bs11.jpg

Une fois le carbu bien nettoyé, on va le souffler. Pas tant pour éliminer les produits nettoyants (ils sont volatils) que pour éliminer tous les dépôts décollés qui ne seraient pas sortis des conduits avec les dissolvants frein/carbus.

L’ideal est le compresseur et sa soufflette, mais on peut procéder avec une bombe dépoussiérante haute pression. Là encore, l’avantage et le tube souple qui permet de souffler plein pot dans tous les conduits.

DELL_Bs09.jpg DELL_Bs12.jpg

Comme pour le nettoyage, on passe et on repasse dans tous les conduits pour être certain d’avoir vraiment tout nettoyé.

Après avoir vidé notre verre de vinaigre et rincé toutes nos petites pièces en laiton, on va également les sécher avec l’air comprimé. Notez comme le vinaigre a nettoyé le laiton !

DELL_Bs13.jpg DELL_Bs14.jpg

On prêtera une attention toute particulière au gicleur de pompe de reprise dont l’orifice est particulièrement petit !!!

DELL_Bs15.jpg DELL_Bs16.jpg

Voilà, nous avons été au boute de la réfection des Dellorto DRLA 40 qui ont été nettoyés de fond en comble. Il ne nous restera plus qu’à les remonter pour les remettre en service. Ca fera l’objet du dernier article de la série …