Les VWs au 22ème Tour de Bretagne

Si certains considèrent que les passionnés VW vivent en autarcie et refermés sur eux-mêmes, ils se trompent ! Les manifestations de véhicules anciens généralistes attirent de plus en plus de passionnés. C’est un excellent moyen de s’ouvrir aux autres et de montrer la passion qui nous anime aux autres amateurs d’Anciennes souvent très ouverts au dialogue et jamais avares de renseignements …
Ce 22ème Tour de Bretagne se déroulant les 18-19-20 mai dernier en fut un superbe exemple […]

C’est le week-end de Pentecôte que se déroule depuis 22 ans le tour Bretagne réservé aux véhicules anciens de tous genres : auto, moto, velo-moteur, camion.

Le tracé de cette année est parti de Pornic (44), en direction de Rieux (56) prés de Redon en passant par saint Meen le Grand (35), saint Briac (35) pour ce terminer à Languex (22) pres de St Brieuc et cela en trois jours.

Bien sûr il y avait de nombreux véhicule d’origine française au total 384 autos à partir de 1907 – une DE DION BOUTON – et jusqu’en 1990 – une LOTUS SEVEN MARTIN -, 105 deux roues dont une HARLEY DAVIDSON de 1917 superbe et des LAMBRETTA et autre INDIAN comme neuve ! 49 utilitaires s’étaient déplacés : des Type H, mini bus Talbot de 1931 – un 17 fenêtres ! – et même un tracteur SOMECA de 66 qui a fait le trajet par la route : vous avez dit passionné !

L’organisation du Tour de Bretagne est bien huilée avec des arrêts ” Pots ” toutes les 2 heures, des repas pour 1200 personnes (!!!) midi et soir pris en commun sous des barnums ou des salles des fêtes et une organisation de la circulation au Top ( fléchage, marquages au sol et motard à chaque intersections et sur 350 km )

Nos VW étaient bien représentées cette année :
Un combi de 68 équipé Camping Car avec toit Westfalia (propriété depuis 1 ans d’un couple en retraite de Mayenne et enchanté de leur acquisition), Deux cox de 1974 – une 1303 bleue ” bricolée “, et une rouge avec un set de Fuchs bien sympa – venues en voisins des cotes d’Armor et une 69 orange ( série spéciale ? ) très bien restaurée et avec une sellerie Jean’s à en faire pâlir plus d’un ( n’est ce pas J.P.) ;

Une 1500 cabriolet blanc de 69 d’un proprio quinquagénaire au meilleur de sa forme et qui venait de Montguyon ( 17 ) ; Un type 34 noir de 67 dans son jus avait fait également le déplacement avec à son bord un couple sympathique de jeunes femmes ! ; Un buggy Baboulin bleu pétrole de 67 un peu particulier : outre le fait d’être une 1ere main, c’est un modèle Worker ou appelé par son propiétaire un Babworkers ! Et enfin la (magnifique) split de 51 de Fred, alias Eirekooled, équipées pour l’occasion de quelques accessoires estivaux !

Malheureusement seulement 2 Porsche avait fait le voyage : une 911 SC Targa de Loire Atlantique de 1980 bien sympa et dans sa configuration d’origine hormis une peinture plus récente et un modèle 930 préparé par le célébre préparateur allemand RUF : Le résultat : une Porsche de 374 ch., une vitesse de pointe frôlant les 340 km/h et tous ça avec seulement 13 bourrins fiscaux !! (on a vu la carte grise!) ; un compteur gradué de 50 en 50 km/h et une molette de réglage manuel du Turbo entre les 2 siéges avant : bref que du bonheur !

Sur le trajet, on a bien sûr retrouvé quelques Flat4teurs célébres : Esimon c’était déplacé avec sa petite famille pour un apéro improvisé à Guérande : il a pu ainsi analyser la partie arrière de la RUF ; 4×4, sa moitiés et Bcox s’étaient déplacés à St Briac (35) ; Jérome, un nouveau venu sur le Forum, avait lui choisi DINAN (22) pour venir nous rencontrer. Anatole avait fait lui 2 étapes et toujours à l’heure de l’apéro ( bizarre ) : Dimanche midi à St Méen le Grand et le soir à St Briac.

 

 

 

Les rencontres multi-marques ou les Rallyes historiques tels que le tour de Bretagne peuvent s’avérer bien sympa pour les passionnés de VW, surtout quand le sponsor principal s’appelle RICARD. Le fait que plusieurs VW origine étaient présentes permettra aux esprits obtus d’admirer et enfin d’apprécier nos véhicules : Ceux qui n’est pas toujours le cas avec les collectionneurs anciens qui voient dans la Coccinelle, un véhicule plutôt Tunning qu’historique ! Mais les esprits change et notre présence montre notre intérêt pour ces rencontres permettant aussi de s’ouvrir aux autres…

De plus l’ambiance de ce type de rassemblement permet de découvrir une vision différente de l’auto ancienne, avec des propriétaire d’anciennes souvent très ouverts au dialogue et jamais avares de renseignements !

Dossier réalisé par Anatole LANDREIN et Frédéric NARCISSE