L’entretien des Essuie-glaces

Les essuie-glaces peuvent paraître comme un équipement désuet par rapport à nos préoccupations majeures, mais ils restent des plus utiles et leur bon fonctionnement est soumis à contre-visite au contrôle technique. C’est pourquoi il s’imposait de vous proposer un petit rappel sur l’entretien des balais d’essuie-glaces et mais également du lave-glace […]

Dans des précédents articles, nous évoquions les problèmes liés au moteur électrique qui, au bout de 30, 40 voire 50 ans ne bénéficie plus toujours de la même volonté de fonctionner qu’au premier jour, nous n’y revenons pas ici.

La tringlerie

La tringlerie est également sujette à un vieillissement pouvant déboucher sur le grippage d’un ou des deux axes de balais, entraînant la surchauffe du moteur, des problème électriques voire des risques d’incendie. L’entretien basique consiste à lubrifier 2 à 3 fois par an cet axe avec une huile de bricolage très fluide. Cela favorisera la rotation mais protègera aussi de l’eau et de la corrosion.

eg_a.jpg eg_b.jpg

Mais comme on le voit ici, il est parfois trop tard, et un axe est parfois déjà rouillé et grippé, empêchant la rotation de l’ensemble. Il n’y a plus 50 solutions, il faut démonter, dégripper, décaper et re-protéger la tringlerie. La différence entre les deux axes est flagrante. Et difficile d’expliquer que l’un soit grippé et pas l’autre !

eg_d.jpg eg_c.jpg

Malgré un décapage musclé de l’axe rouillé, il n’y a pas de miracle et le résultat sera très éloigné de l’état “normal” de l’autre axe. Au remontage dans son alésage, il faudra gaver tout ce petit monde de graisse silicone, résistante à l’eau et surtout placer “sous surveillance” cet axe abimé.

Les essuie-glaces

eg_e.jpg eg_f.jpg

Bien sûr, je n’évoquerai pas le rôle du pare-brise mais ce dernier doit d’être propre afin de rouler avec une visibilité optimale. Donc la qualité du balayage doit être optimum par tout type de temps. Quand ce n’est pas le cas, le changement des balais est le geste le plus souvent effectué. Mais ce n’est pas toujours la meilleure réponse à ce problème comme vous allez le constater grâce à ce petit tableau ci-dessous :

A) L’eau ne s’évacue pas et forme des gouttelettes

eg_g.jpg Le pare-brise est enduit de particules d’huile et de graisse ou de gasoil Nettoyer avec un dégraissant et rincer au produit à vitres

 Stries ou saccades

eg_h.jpg

 

1. Balais encrassés => Nettoyer à l’alcool 2. Raclette du balai arrachée => Changer les balais
3. Balai desséché => Changer les balais

C )Broutements, ou l’aller essuie mais pas au retour du balai

eg_i.jpg
1. Bras de support tordu =>
Redresser le bras afin que le balai épouse le pare-brise 2. Balais desséchés qui ne font plus le va-et-vient =>
Changer les balais

D) Zone non balayée

eg_j.jpg
1. Il manque des bouts sur la raclette => Changer les balais 2. Les balais n’appuient pas assez sur le pare-brise =>
Vérifier les ressorts tendeurs des bras et les huiler si nécessaire

Ces “causes et remèdes” sont simplement indicatifs, l’entretien de ces éléments doit être effectué régulièrement par le propriétaire de la Cox !

Le réglage des bras

Mais le bon fonctionnement de vos essuie-glaces dépend également de leur bon positionnement sur le pare-brise, la course et la courbure des bras étant étudiés en fonction de la forme du pare-brise ET du positionnement des bras. Si le phénomène est peu sensible sur les pare-brises plats, ce réglage prend tout son intérêt sur les pare-brises bombés (Karmann, Bay Window, Type 3, Type34, 914 …

Type Coté conducteur Coté passager Position
1200 – 1300 – 1302 eg_k.jpg 15mm 12mm A plat sauf 1302 où les balais sont en butée sur le coté droit du véhicule
1303 eg_l.jpg 34 mm 41 mm A plat
KG T14 eg_m.jpg 40 mm 40mm A plat
T2 Split eg_n.jpg nc nc Voir photo
T2 BW eg_o.jpg 80mm 100mm A plat
T3 eg_p.jpg 40mm 40mm A plat
KG T34 eg_q.jpg 40mm 40mm A plat
411/412 eg_r.jpg 35mm 55mm A plat
914 eg_s.jpg 100mm 50mm A plat

Le lave-glace
La fonction première du balai est de chasser le filet d’eau du pare-brise, mais on lui attribue également le rôle de nettoyer les saletés collées, ce qui n’est possible que grâce à l’aide du lave-glace.

eg_t.jpg eg_u.jpg

Sans rentrer dans les détails, l’air issu de la roue de secours pousse par l’effet de dépression, le liquide contenu dans le bidon jusqu’au pare-brise. Ce système du pauvre possède une sécurité afin de ne pas vider la roue de secours, la coupure se situant vers les 1.5-2 Kg/cm3 pour les VW de faible poids et 2-2.5 Kg/cm3 pour les T2 et T4. Il est donc primordial de gonfler votre roue de secours en conséquence, en général 3kg constitue un bon ratio entre les contraintes de roulage (en secours) et l’efficacité du lave-glace.

eg_v.jpg

Enfin, les jets d’eau doivent être réglé de manière à arroser les zones se situant au 2/3 du pare-brise en hauteur et à 1/3 de chaque côté à l’horizontale. Ces données forment une moyenne applicable sur tout type si vous ne connaissez pas les valeurs VW.

Maintenant, vous pouvez rouler en toute tranquillité et affronter les orages d’été !