La réfection des pivots

Le train AV des type 1 produites jusqu’à août 1965 utilise la technique des pivots, contrairement aux modèles ultérieurs utilisant des rotules. Cette solution rustique impose une réfection périodique pour éviter les jeux préjudiciables à la tenue de route. Cette réfection s’impose dès lors que les jeux deviennent importants ou que l’on démonte les fusées, par exemple pour installer des modèles décalés. Description des opérations pas à pas […] Nous ne revenons pas sur la dépose des tambours et des flasques qui ne posent pas de difficulté particulière.

On repère les deux pivots de suspension, qui à travers deux axes sont solidaires des deux bras de suspension et le pivot de direction qui traverse verticalement à la fois la fusée et le support de fusée. Chacun de ces axes tournant dans des bagues, c’est là que se fait l’usure… Nous reviendrons en conclusion sur l’entretien des pivots neufs.

Première tâche, se procurer un kit neuf. On en trouve des New Old Stock en Bourses d’échanges ou en pièces aftermarket chez les revendeurs. Exigez une fabrication Allemande, pour ne pas vous retrouver avec de la guimauve Sud-Américaine ou Asiatique.

Un kit complet pour une roue

Une boite de pivots NOS, avec la ref VW

Un kit pour une roue:
En bas l’ensemble Axe/Bagues du pivot de direction et au dessus, les deux axes et les deux bagues des pivots de suspension.Nous verrons plus loin l”utilité et le rôle des rondelles et joints.

Entrons dans le vif du sujet, une fois les fusées déposées de l’auto :

Pour le bon vieillissement de vos pivots tout neufs il est impératifs de les graisser abondamment. Il faut que ça déborde (et je suis poli…) de partout ! Le graissage est à faire tous les 2500 km (préconisation VW).

Chasser les bagues d’axes de bras de suspension

Commencer à la presse hydraulique et finir au maillet.

 

Une fois les bagues sorties, on apercoit l’axe du pivot de direction de la fusée (3) .

De la meme maniere que les bagues ci dessus, chasser l’axe a la presse, finir au maillet

Libérer ensuite le fusée du corp de pivots en tapotant latéralement au maillet

Sortir ensuite les “vieilles” bagues en bronze du corps, en s’aidant d’un axe d’environ Diam 22 mm, soit au maillet (visez juste, ca fait mal aux doigts) soit a l’aide d’une petite presse.

A l’aide d’un outil (trés) spécial (breveté n°OW2002) emboiter les bagues neuves en prenant garde a ce qu’elle soient bien droites au moment du serrage, les emboiter jusqu’a ce qu’elles viennent a fleur du corps coté intérieur.Nota : l’outil spécial est en fait composé de 2 rondelles en alu diam 21,5mm reliées par une tige filetée permettant en serrant d’un coté, d’emboiter les bagues “en ligne”
piv11.jpg (17903 octets)
A l’aide d’une lime il faut ensuite refaire les 2 petites “encoches” pour éviter que la rondelle du “dessus” ne tourne.
piv12.jpg (17050 octets)
Voici la partie la plus “délicate” de l’opération : l’alésage des bagues en bronze: les bagues neuves sont fournies “oversize” à l’interieur, c’est a dire brutes, il faut donc les aléser une fois emboitées. A l’aide d’un alésoir à main et d’un “tourne a gauche”, usiner les deux bagues “dans la foulée” de maniére a avoir un alignement le plus précis possible. Eviter de faire un coté puis l’autre, l’axe de la fusée serait alors rentré “de travers” et la fusée ne tournerait plus correctement.Etat de surface irréprochable ! (zut, j’avais pas mis le coup de soufflette pour la photo !)
Passons ensuite au remontage … On en profitera pour nettoyer et degraisser les différents éléments de font en comble. Les perfectionnistes iront même jusqu’à vérifier les graisseurs et passer un coup de peinture sur les supports…Sur la fusée, monter la rondelle d’epaisseur (celle qui a le peit trou), celle en bakélite toute neuve, et le petit chapeau qui a deux ergots (si, si, souvenez vous, c’est a cause d’eux que vous avez limé la bague)

Remonter ensuite la fusée sur le corps, dans l’ordre inverse du démontage, c’est un peu sérré, c’est normal, la bakélite est neuve !

Emboiter l’axe de la fusée, au maillet, controler le jeu, vérifiez bien que ca tourne sans points dur et voila !!!Emboiter les bagues des pivots de suspension en prenant soin de positionner les trous des bagues en face des graisseurs (sur la photo, la bague de droite est OK, mais nous avons tourné la bague de gauche pour vous montrer le trou de la bague)

 

Et voila votre montage tout neuf, prêt à etre reposé sur la VW. On distingue parfaitement l’axe de la fusée décalée et les graisseurs au niveau de chaque axe des pivots de suspension.Au remontage sur les bras de suspension, on règle le carrossage des roues (inclinaison par rapport à la verticale) à l’aide de rondelles disposées de part et d’autre des axes de pivot. Nous reviendrons sur ce réglage dans un autre article.

 

Pour le bon vieillissement de vos pivots tout neufs il est impératifs de les graisser abondamment. Il faut que ça déborde (et je suis poli…) de partout ! Le graissage est à faire tous les 2500 km (préconisation VW).

Montage, usinages et photos Olivier “OliveRS” BOIT et Olivier BOYER, les Olivier’s du Oldwagen.