Jump to content

Panne Allumage Récurrente


Recommended Posts

Yep Lebowski je vais quand même vérifier que le fil que j’ai prévu pour la pompe est bien un + après contact. Par curiosité et aussi pour savoir si la pompe fait vraiment tellement de bruit (ouais quand même!) j’ai fait un petit montage de test pour savoir si mon plan initial pouvait fonctionner. Il se trouve que si je mets le voyant en série, la pompe ne tourne pas. De toutes façons j’avais prévu de la mettre en parallèle, mais donc y’a pas trop le choix. 
Et Wilde, j’ai tenté des petites vérifications au multimètre pour comprendre ce qu’il se passe dans la fiche branchée au neiman, hum… Limite ça me semble moins compliqué de mettre un relai hahaha!! Et puis j’avoue que j’ai pas trop envie de bidouiller le faisceau d’origine, qui fonctionne correctement (ce qui ne sera peut-être plus le cas si j’interviens dessus..)

Allez, je dois l’admettre: j’ai passé deux heures hier soir à lire toutes sortes de trucs sur l’installation de ce relai maléfique… Comme on dit, seuls les cactus ne changent pas d’avis. Mais j’ai toujours la sensation que ça va finir de travers si j’en installe un…

Link to comment
Share on other sites

Chez moi, tout part de la fiche qui se plante dans le contacteur... Il suffit de le débrancher et de ponter avec une épingle à cheveux ou autre pair voir quand le TDB s'allume... Le multimètre, ce n'est pas "visuel", j'me comprends...

Quand on sait quels fils donnent quoi, on se repique sur le bon, c'est à dire le + (du coup, un fil + n'ira plus vers le contacteur, ce doit être un rouge) et on claque l'interrupteur. En fait, on ne se branche que sur le + permanent allant au contacteur... La masse sera à côté de la pompe... Pour faire plus simple avec le fusible, un porte fusible en série sur le fil allant à la pompe et c'est bon.

;)

Link to comment
Share on other sites

Ok merci Wilde! Ta technique sans multimètre pourrait paraître un peu sauvage, mais ça m’a peut-être fait comprendre: il n’y aurait qu’un seul fil en + permanent qui monte vers le contacteur. Donc, en remplaçant la clef par un petit bout de fil en forme d’épingle à cheveux, je dois trouver lequel des autres fils reçoit le + permanent qui monte au contacteur et envoie 12v au tableau de bord… Oui?!
Et sur ce fil (qui sera donc un + après contact?) je fais mon repiquage qui ira à l’interrupteur, puis au voyant en parallèle, puis au porte fusible en série, puis au + de la pompe!
Et pour la masse de la pompe, soit je la fiche sur un point propre de la ferraille pas loin de la pompe, soit je tire un fil vers la tresse de masse de la batterie (oui j’ai une fiche disponible directement sur la tresse de masse, va savoir pourquoi..)  …

Ok c’est encore un peu flou dans mon esprit mais je vais voir si je peux tester cette configuration avec mon mini-montage, plutôt que de tout installer définitivement et me rendre compte que j’ai merdé quelque part. Le but étant que la pompe s’éteigne quoi qu’il arrive si je coupe le contact ou que j’enlève la clef, mais que je puisse la faire fonctionner avec l’interrupteur en mettant le contact. 
Désolé je suis fatiguant! Même moi je me trouve un peu long à la détente, là… 

Link to comment
Share on other sites

C'est absolument magnifique de compréhension !!!! C'est exactement ça !!!! Bravo !!!!

Ton interrupteur enverra le fameux + APC, c'est lui qui fera ce contact, pas la clé.

La clé ne devrait donc servir qu'au démarreur... Moi, elle ne me sert qu'à bloquer le volant, le démarreur est un poussoir... 

La pompe, prends une masse juste à côté, ça évite de compliquer... Un trou à la perceuse, un taraudage, une rondelle soudée au bout du fil -, une vis de 6 mm et parfait !

;)

Link to comment
Share on other sites

Hahaha merci de ta patience! Et de me confirmer que j’ai bien pigé :)

On approche de l’heure de la sieste de ma fille, je vais peut-être pouvoir avancer concrètement! (pour une ou deux heures en plein cagnard…) Ma clef continuera à bloquer le volant et à actionner le démarreur.

Et pour la masse, j’ai lu sur un autre forum un gars qui avait une pompe qui ne voulait pas fonctionner avec une masse sur le châssis, et qui avait réglé le problème en tirant un fil vers le - batterie. Mais je vais effectivement commencer par voir si ça marche avec une masse pas loin de la pompe, et si ça ne fonctionne pas, là j’enverrai un fil directement sur la tresse de masse… On avance on avance!!

Link to comment
Share on other sites

Merveilleux! 
Je viens de finir de m’occuper de la partie tableau de bord.

Concrètement, quelques heures de contorsions pour faire mes branchements sous et derrière le tableau de bord, à la lampe frontale…

Au final, j’ai eu un gros frisson quand j’ai rebranché la batterie et que les feux de position arrière se sont allumé dans ma face! Dans ma tête c’était: «Et voilà, je suis vraiment un boulet..» Et puis j’ai vu que les phares avant étaient allumés aussi, alors là j’ai eu un petit soupçon d’espoir, et je me suis souvenu que j’avais tenté de ponter les fils de l’horloge (celle d’origine que j’ai retiré et qui attend toujours de trouver quelqu’un pour la réparer) pour voir si c’était possible d’avoir le luxe des petites loupiotes qui éclairent les cadrans la nuit (en vrai ça me sert à rien: la jauge d’essence est HS et connaître ma vitesse, hum, pourquoi faire?) . Tant que les voyants batterie, huile, pleins phares et clignotants fonctionnent… Bref. J’ai fait des étincelles mais j’ai pas réussi.

J’ai donc poussé l’interrupteur des phares, et tout est rentré dans l’ordre, et dans l’obscurité. Là, j’ai mis le contact, déjà j’étais content de voir les deux voyants rouges batterie et huile s’allumer. Et puis j’ai actionné l’interrupteur, et mon magnifique voyant rouge s’est allumé. Joie.

Effectivement Lebowski, il va falloir que je roule avec des lunettes de soleil, de nuit ça pique un peu ;) J’avais commandé deux voyants, un petit assez joli mais avec des fils tout fins qui me faisaient pas rêver, et un plus gros (en vrai c’est un voyant qui se monte sur les portes des armoires électriques, c’est robuste) et puis avant de percer le tableau de bord, j’ai testé les deux voyants directement sur la batterie. Le petit ne s’est jamais allumé, il a peut-être grillé instantanément, et tant mieux, au moins j’étais fixé pour le choix. 
Donc, merci Wilde pour le conseil, franchement quand tu m’as dit que le montage que je voulais faire à l’origine t’inquiétait niveau sécurité, je me suis dit «Hum en général quand je lis ses commentaires sur toutes sortes de sujets, le gars est pas trop du genre inquiet» donc j’ai fini par m’offrir un petit peu de sécurité en tenant compte de ton avis. Et puis si par hasard des gens lisent ce post et qu’ils voient que c’est pas tellement compliqué à faire, ça évitera peut-être des mésaventures à ceux qui comme moi, ont un peu peur de se foirer en mettant un relai.

Mais en vrai, ne faites pas comme moi: mettez un relai…

Alors, je vais pas seulement vous raconter ma vie, je vais préciser un peu des trucs concrets:

En débranchant la fiche du contacteur (sous le volant sous la clé de contact) on se retrouve avec un bloc en plastique contenant 4 fils avec des fiches femelles.

Le rouge est l’arrivé du + permanent.

Le rouge avec une ligne noire est celui qui envoie le courant vers le démarreur (oui j’ai découvert ça en mettant un fil entre le rouge et celui-ci: ça fait une étincelle et ça active le démarreur) (Nb: il est recommandé de toujours faire des bidouillages électriques en débranchant la batterie, sauf en cas d’absolue nécessité..)

Le noir allume le tableau de bord (et doit probablement faire d’autres trucs, mais je ne sais pas précisément quoi)

Le noir avec un trait jaune fait d’autres trucs (et je ne sais pas précisément quoi) 


Ce qui est sûr, c’est que quand on tourne la clé d’un cran pour simplement mettre le contact, on envoie du courant vers le fil noir (et sans doute vers le fil noir et jaune mais je ne peux rien affirmer) Par déduction, on peut dire que le fil noir (et peut-être le fil noir et jaune) est un + après contact. 

Donc j’ai suivi ce fil noir jusqu’à l’endroit où il vient se jeter dans le tas de spaghettis qui si trouve au dessus de la boîte à fusibles. J’ai coupé ce fil en laissant un peu de place des deux côtés pour le dénuder et faire un repiquage (petit aparté pour ceux qui s’imaginent qu’on peut faire un repiquage digne de ce nom avec les espèces de petits bidules en plastique bleu qui se clipent sur le fil en «entaillant légèrement l’isolant» : ça ne fonctionne pas de façon convaincante (j’ai testé) sur du fil en 2,5mm carrés, alors sur ce genre de fil de la guerre froide avec sa gaine pare-balle, on peut oublier. Ou alors avec un vrai système qui perce l’isolant avec une vis pointue, mais là c’est pas le truc qu’on trouve dans la quincaillerie du coin en général)

Bref: oui j’ai fait mon repiquage avec un domino de bonne qualité, en croisant les trois fils dedans et en les écrasant comme il faut avec les deux vis, et j’ai foutu une bonne grosse gaine thermorétractable par dessus qui dépasse de deux centimètres de chaque côté, et je sais bien que les dominos c’est un sacrilège, mais hey, toutes nos maisons fonctionnent avec du 230 volts alternatif et des dominos dans tous les coins, et ça m’empêche pas de dormir. Désolé. 

Ensuite, le fil rouge que j’ai repiqué sur le gros fil noir, il est branché sur une des deux connexions de l’interrupteur. Sur l’autre borne de l’interrupteur, un fil part vers une des deux connexions du voyant rouge (dont l’autre côté est relié à une masse) et un autre fil part vers le porte fusible en série (contenant un fusible steatite de 10 ampères pour ce cas de figure) qui s’ouvre en deux, ce qui est bien pratique parce que la prochaine étape, ce sera de faire passer la longueur de fil nécessaire pour envoyer le courant vers la pompe. Et comme la pompe sera en dessous du véhicule à l’arrière, il va falloir en mettre une bonne longueur. J’ai prévu de suivre autant que possible le cheminement du faisceau d’origine, mais comme il passe par des endroits pas possibles, dans des trous dans les éléments du châssis, dans un grand tube en métal, ce genre de choses, je vais le mettre dans une durite de 4mm intérieur, et le fixer au mieux, pour ne pas qu’il soit tout nu face aux gravillons et à toutes sortes d’aléas de la route, de la vie et du temps. Ça promet encore des moments fabuleux, allongé sur le dos sous le ptit camion…

Voilà-voilà. J’ai quand même pris la peine de vérifier au multimètre que j’avais bien 12 volts et quelques entre le porte fusible et un masse. Et de lire 12.42 volts sur l’écran, ça m’a fait sourire. Oui ce genre de plaisirs simple qu’on savoure quand on a mal partout après avoir passé trop de temps dans une position inconfortable pour brancher 4 malheureux fils… 

Merci encore Wilde d’avoir pris le temps de m’expliquer comment faire! Bonne journée ;)

Link to comment
Share on other sites

Salut,

Ah, c'est bien !

Si tu veux un voyant visible mais pas agressif, je t'en envoie, un bleu ou un vert, t'auras les deux... (j'ai mis un vert). 

Les "trucs bleus" de repiquage, une fumisterie... Tu as bien réagi !

Entaillage ou coupure du fil concerné et soudure propre de la dérivation + isolant.

L'inconvénient, parfois, des dominos, c'est la place que ça prend... Pour "bien", si on a accès, un étamage des fils que tu visses dedans.

Si t'as encore plus d'accès, oublie les dominos, c'est soudure et gaine thermo-rétractable, ça "éclaircit" le tableau...

Mais, point de vue durabilité, dominos, t'as vraiment pas à t'en faire ! (bon exemple, avec le domestique)... Je n'entre pas dans la tirade sur les "nouveautés en bricolage", y a beaucoup de meilleur et aussi du moins bon qu'avant...

Inquiet ou pas ? Très vaste et long débat... 

Plus qu'à trouver un interrupteur qui s'intègre bien avec tout !...

Un autre truc, c'est d'étiqueter les modifications sur les fils, lequel fait quoi, pour ne pas avoir à se creuser la tête, plus tard...

;)

Link to comment
Share on other sites

Quelle aventure, à te lire j'ai l'impression d'assister à la scène 😅

Pour le voyant, si il éclair beaucoup c'est en conduite de nuit que ça va être gênant.

Très bon conseil de Wilde, mettre un petit bout de scotch papier avec écrit alim pompe dessus pourrait faire gagner du temps si tu as besoin de remettre les mains dedans.

Ça sent la fin, bientôt paré pour les balades 👍

Link to comment
Share on other sites

Oui j’ai même pas précisé parce que le récit est déjà assez long comme ça, mais j’ai mis des scotch sur le fil qui part du contact (12v contact) et un autre avec «Pompe 10amp» à côté du porte fusible ;) Moi j’écris sur un petit bout de papier et je mets le papier entre les deux faces collantes comme un petit drapeau. Oui quand j’avais démonté le moteur, il devait y avoir environ 429 scotch-étiquettes sur tous les fils et les durites et les machins que j’avais pas encore apprivoisés! 
Merci Wilde pour les conseils en matière de repiquage, j’avoue j’avais pas de pâte blanche pour étamer les fils, et j’avais pas du tout envie de faire confiance aux machins bleus ou aux gaines thermo avec un petit anneau à sertir à l’intérieur (ce genre de truc qu’on achète pour voir si ça vaut le coût, trop cher, et qui ne tient pas le coup, mécaniquement) et merci également pour la proposition de voyant, mais vu comment je me suis fait suer (au sens propre) pour installer le voyant, je pense qu’il va rester là un bon moment. Et si il me casse vraiment trop les yeux la nuit, je lui collerai un petit sticker sur la face, le bord est épais de 5mm, ça se verra très bien quand même!

Et pour l’interrupteur, qui est en place lui aussi, j’ai installé le même que les deux que j’avais mis pour l’autoradio, par souci de cohérence visuelle et surtout parce que c’est le bon vieux interrupteur classique, avec levier en ferraille qui fait un «Tac!» bien franc et qui est utilisable jusqu’à 230v… Donc à priori, je touche plus à rien sur et derrière le tableau de bord!

Aujourd’hui j’ai trouvé le temps de fixer la platine qui supporte le filter king, sur la gauche de la cloison en tôle entre le moteur et le réservoir. J’ai bien étudié les possibilités en essayant d’avoir le moins de longueur et de «dénivelé» entre le filter king et les carbus, en tenant compte du rayon de courbure des durites, de leur cheminement pour pas que ça m’empêche de virer la grosse boîte à air si nécessaire. Ça avance ça avance! Oui Lebowski, bientôt les ballades! :)

 

Link to comment
Share on other sites

«Travail au noir»

Hier soir et ce soir, j’ai mis ma frontale et un spot sous le camion, et ça m’a permis de virer la tôle de protection à l’avant, et de placer une durite de 6 avec le fil d’alimentation de la pompe en 2,5mm carrés dedans (petit conseil pour ceux que ça intéresse: protéger un fil électrique dans de la durite, je me suis dit que c’était nécessaire parce que ça passe sous le châssis, ça frotte sur des bords un peu abrasifs, j’ai pas trop envie de me refaire le câblage dans 2 ans… Donc pour faire passer du 2,5mm carrés dans une durite de 4mm intérieur, ça fonctionne sur moins de 1m, je l’avais fait pour le faisceau entre la bobine et les éléments électriques des carbus, mais au delà de cette longueur, le fil ne veut plus avancer quand on le pousse, il doit s’entortiller dedans, c’est une galère… Donc il vaut mieux prendre de la durite de 6mm) (Les génies penseront qu’on peut passer un fil fin et solide dans la durite de 4 et tirer le fil de 2,5… Oui moi aussi j’ai cru que j’étais tellement malin, mais la friction entre les deux matériaux m’a remis à ma place de simple mortel)

Donc oui, j’ai réussi à suivre le faisceau d’origine entre le dessous de la boîte à fusibles et là où je voulais placer la pompe, vers le démarreur. J’ai juste eu besoin de décoller l’espèce de pâte d’étanchéité là où le faisceau passe du dessous du camion à la face avant de la cabine, et le vais remettre un coup de sika ou équivalent pour reboucher ça. Et finalement il y a des trous bien pratiques dans les traverses du châssis, pile au dessus du faisceau, donc ma durite longe ça proprement, avec quelques rilsans bien placés. C’est merveilleux. Merci les ingénieurs VW, je sais pas à quoi étaient censés servir ces trous, mais c’est parfait pour mon affaire!

Et puis là, c’est devenu un peu plus rigolo, parce que je voulais pas placer la pompe n’importe comment n’importe où… L’espace disponible est assez réduit dans ce coin là, sous le réservoir, entre le démarreur, les clapets des boîtes de chauffage, la boîte de vitesses, les cardans… 

Impossible de percer la tôle sous le reservoir, souder un écrou, ça me branchait moyennement, mettre des colliers de serrage en mode MacGyver non plus… Au final, j’ai retiré la roue arrière droite et j’ai percé un poutrelle de part en part, juste derrière la butée caoutchouc du bras de suspension. 
J’ai passé un boulon qui ressort juste comme il faut de l’autre côté, pour pouvoir mettre la bride qui fixe la pompe. C’est pas mal, la pompe sera protégée par cette poutre, et niveau fixation je pense que ça ne risque pas de bouger! J’ai préparé les cosses avec la bonne longueur de fil, sans oublier de mettre de la gaine thermo avant de sertir les cosses (le + et le - ont des tailles différentes d’ailleurs) J’ai tiré mon fil de masse direct vers le moins de la batterie, oui Wilde, j’ai pas vraiment cherché à mettre une masse sur le châssis, et puis il y avait aussi un trou dans la tôle tout spécialement prévu pour passer du dessous vers le compartiment moteur côté batterie, donc j’ai pas trop hésité ;)

Et puis en attendant de faire toute la plomberie des durites, filtres, raccords au filter king et aux carbus, j’ai quand même finalisé la pose de la pompe, avec une bonne longueur de durites de 8 de chaque côté, et le serrage de ces deux petites cosses maléfiques sur les bornes de la pompe, avec les petites rondelles crantées et ces deux maudits petits écrous, à serrer avant de boulonner la bride qui fixe la pompe au châssis… 

 

Voilà où j’en suis, saison 720 épisode 2473… Je posterai quelques photos quand ce sera fini, que ça fonctionnera et que ça ressemblera (peut-être) à quelque chose de correct. J’espère avant la fin du week-end, mais ça, c’est pas moi qui décide :)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share


  • Vintage Autohaus

    Mecatechnic

    Microprix

    Coxobus en Seine et Marne

    Speed Shop

    Mascotte Assurances

    Serial Kombi

    Initial Cox

    Feller Service

    Bugs Are Us

    Slide Performance

    AG Syncro Boite Vitesse VW et Porsche

    Car Concept
  • Posts

    • Perso ,j'avais une queue de canard (capot) sur ma 1303 il y a 30 ans je trouvais ça beau ,maintenant heuuuu 🤮,un capot long sur une 73 ,une peinture rose ,,,maintenant 🤢, mes gouts ont changés ,mais avant j'aimais ,mais c'était avant, si vous avez connu Jabline vous pouvez me comprendre. Chacun ses gouts .
    • Merci pour les codes DIN. La je "bidouille", les fusibles n'ont pas encore sautés  !!. Est ce que l'ampoule peut avoir un rôle de contact ? le 31 et le -sont solidaire ( je pence que c est normal ) , mon relais clignotant a que 2 cosse ( 6V )  comme le schéma .. je cherche la broche pour le 15 ..... et je " teste " pour trouver une solution ( je pense que le trou est du certainement a un court-circuit ancien ) Pour les câblages, je sais faire... je pense avoir réalisé un circuit "presque" propre sur la restauration de mon buggy  l année dernière   
    • Possible que ce soit une prise d'air sur le système d'admission. Un réchauffage insuffisant de l'air induit également un mélange trop pauvre car la vaporisation du carburant est insuffisante, cela revient (tout comme une prise d'air) à avoir une combustion pour laquelle il faudrait encore plus de carburant . A vérifier le pré-réglage de la butée de papillon en position de ralenti nominal c'est à dire une fois le système de départ à froid inopérant (après plus de 3-4 minutes normalement)
    • Si ce que tu décris se passe au démarrage à froid c'est probablement simplement l'action du stater mais 15s ça ma parait a contrario plutôt rapide ...
    • Bonjour les alésages de fûts de  cylindre des carters mexico sont identiques à celui des 1600 la pompe shadeck 30mm ne sert à rien si ce n'est à perdre de la puissance, l'important c'est d'avoir un bas moteur en état auquel cas une 21 mm suffit. Le 4 en1 sauf modification n'est guère adapté au réchauffage de la pipe d'admission, c'est une bonne idée mais à réserver à un montage à deux carburateurs si le collecteur est d'origine non modifié. Vu le budget réduit il faut rester sur de l'origine remis en parfait état, c'est à dire ligne d'arbre , réfection du vilebrequin et des bielles, changement des guides de soupapes, usinage des portées, soupapes et ressorts neufs, kit cylindrée, etc... et si il reste des sous, monter 2 carbus avec un 4 en 1 sinon autant rester sur un 34 pict et un échappement style origine de la meilleure qualité possible , Sebring style, CSP hi-flow ou autre avec réchauffage suffisant pour l'utilisation d'un carbu central. Cela demande des usinages ,mais un deck height proche de 1 à 1.2 mm et un rapport volumétrique de 8:1  (carburant E10 ) aideront à obtenir un meilleur rendement en conservant l'arbre à cames d'origine
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...