Jump to content

Super VW magazine, Combi magazine... bientôt la fin?


Recommended Posts

il y a 34 minutes, Ying-Yang a dit :

NB à Fr@nck et Marty : il est surprenant de voir que pour vous, qu'à partir du moment où la presse appartient à quelqu'un et surtout à un milliardaire, elle est "pourrie/mauvaise".

Mais alors, pour vous, c'est quoi la "bonne" presse ?

 

NB 2 : Et ça existe quelque chose qui n'appartient à personne ?

 

Non, tu inverses les rôles là. C'est toi qui nous vantes la presse indépendante dès lors qu'on achète sa version papier. On te dit juste que peu de titres sont indépendants d'où certaines réserves parfois sur leur libertés éditoriales. Par exemple va lire dans le Figaro ce qui se passe dans le fief de Dassault en Essonne.  Quant à savoir ce que c'est que la "bonne presse" ? Franchement pourquoi appréhender la vie de façon binaire, bon / pas bon, acceptable / pas acceptable ? 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 70
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Il y aussi le fait que les gens lisent beaucoup moins, et que la jeune génération n'est intéressée par rien si ce n'est pas numérique. Je le constate dans les clubs de modèles réduits et de photo. Il

Je reste pantois : pour toi, les milliardaires veulent contrôler l'information. Pour moi : ils investissent dans des secteurs rentables où ils peuvent placer leur argent. Ca leur permet aussi de

Posted Images

Je n'inverse rien, j'ai des arguments là où tu n'as que des propos d'opposition bêtes et infondés. Je te pose une question simple suite à tes propos de presse soudoyée et vendue puisqu'elle appartient à des milliardaires.

 

Tu es champion : donc quand le Figaro parle de Dassault, c'est une preuve que ce sont des "vendus" à leur propriétaire ?

Dassault n'est pas un fleuron mondial qui a une actualité intéressante, c'est bien ça que tu dis ?

Il faut donc qu'un journal qui appartient à quelqu'un s'interdise de parler d'un actif de son propriétaire ? Mais c'est l'anti-thèse de la liberté d'expression et du droit à l'information...

 

As-tu encore d'autres pépites du genre ? Ca m'intéresse. 🤣

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Ying-Yang a dit :

Mais moi je revendique être un "vieux con", lis un de mes posts plus hauts ! 😁.

Sinon, c'est quoi pour toi la "bonne presse" ?

Tu sais, on avait coutume de dire que les gens ne lisaient pas la presse pour s'informer, mais pour avoir la confirmation que ce qu'ils pensaient était avéré. Le côté "je l'avais bien dit".

Sinon, la bonne presse ? Faudrait quand même que j'ai un sacré melon pour pouvoir décider de ce qu'est la "bonne presse" 😁

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Ying-Yang a dit :

Je n'inverse rien, j'ai des arguments là où tu n'as que des propos d'opposition bêtes et infondés. Je te pose une question simple suite à tes propos de presse soudoyée et vendue puisqu'elle appartient à des milliardaires.

 

Tu es champion : donc quand le Figaro parle de Dassault, c'est une preuve que ce sont des "vendus" à leur propriétaire ?

Dassault n'est pas un fleuron mondial qui a une actualité intéressante, c'est bien ça que tu dis ?

Il faut donc qu'un journal qui appartient à quelqu'un s'interdise de parler d'un actif de son propriétaire ? Mais c'est l'anti-thèse de la liberté d'expression et du droit à l'information...

 

As-tu encore d'autres pépites du genre ? Ca m'intéresse. 🤣

Ca y est tu t'énerves. C'est classique quand on manque d'arguments et de profondeur dans la réflexion. Tu pars dans tous les sens et je connais ce genre de discussion, dans 5 minutes ce sont les insultes qui vont fuser. Je vais donc te laisser à tes bonnes tables, tes 33 tours et ton époque bénie où les jeunes savaient lire un vrai journal en papier. Et je te le redis, tu es vraiment très en avance sur ton âge !😉

Link to post
Share on other sites

Drôle de réaction que d'attaquer l'autre pour ne pas avoir à expliquer ses propos. ;)

Il est tout autant étrange que tu vois de l'énervement quand on te demande d'expliquer ta position.

Avant de parler de ma réflexion, offre-moi la tienne, la question est simple : en quoi le fait qu'un journal appartient à quelqu'un fait-il de ce journal un organe de presse indigne ?

 

Et puis, arrête de parler d'âge, tu ramènes tout à ça, on voit que ça te travaille, mais ça se soigne. 🤣

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, BOMBFUNKDELUX a dit :
Il y a 10 heures, Ying-Yang a dit :

Je n'inverse rien, j'ai des arguments là où tu n'as que des propos d'opposition bêtes et infondés. 

Franchement, je trouve dommage d’en arriver à de tels jugements. Respectons les arguments des uns des autres.  On peut ne pas être d’accord, essayer de comprendre le point de vue de l’autre sans ce genre de qualificatif. 
 

Ceci n’est que mon avis, je comprendrais que vous ne soyez pas d’accord! 😉 

 

Link to post
Share on other sites

Je persiste à te trouver bien naif @Ying-Yang
L'information, aujourd'hui c'est le pouvoir. Et quand j'écris "information", tu peux aussi lire "désinformation" je ne t'en voudrai pas
Mais la grande époque de la presse libre et des grands reporters devenant patrons de presse (July, Beuve-Méry, JJSS, Imbert, Amaury ...) est révolue. Toute la presse quotidienne et magazine est aux mains de milliardaires. Je te laisse réfléchir pour nous dire pourquoi les milliardaires sont si friands de contrôler l'information.

Pour revenir aux problèmes de notre magazine historique, ce dernier était payant ET financé par des annonceurs pub "qui influencent la tournure des articles." (c'est toi qui l'a dit plus haut).
La part payante du magazine, c'est sa fabrication (maquettage, impression), sa distribution (racket franchouillard bien connu), le transport, la part du kiosque à journaux et quelques miettes pour l'éditeur. C'est pas ça qui te finance une rédaction et c'est pour ça que ce qui est important au dela de la diffusion totale, c'est le nombre d'abonnés qui rapportent un peu plus.
Mais la véritable source de financement d'un magazine, c'est la publicité, celle dont tu disais plus haut qu'elle influence la tournure des articles.

Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Marty a dit :

Je persiste à te trouver bien naif @Ying-Yang
L'information, aujourd'hui c'est le pouvoir. Et quand j'écris "information", tu peux aussi lire "désinformation" je ne t'en voudrai pas
Mais la grande époque de la presse libre et des grands reporters devenant patrons de presse (July, Beuve-Méry, JJSS, Imbert, Amaury ...) est révolue. Toute la presse quotidienne et magazine est aux mains de milliardaires. Je te laisse réfléchir pour nous dire pourquoi les milliardaires sont si friands de contrôler l'information.

Pour revenir aux problèmes de notre magazine historique, ce dernier était payant ET financé par des annonceurs pub "qui influencent la tournure des articles." (c'est toi qui l'a dit plus haut).
La part payante du magazine, c'est sa fabrication (maquettage, impression), sa distribution (racket franchouillard bien connu), le transport, la part du kiosque à journaux et quelques miettes pour l'éditeur. C'est pas ça qui te finance une rédaction et c'est pour ça que ce qui est important au dela de la diffusion totale, c'est le nombre d'abonnés qui rapportent un peu plus.
Mais la véritable source de financement d'un magazine, c'est la publicité, celle dont tu disais plus haut qu'elle influence la tournure des articles.

On se rappellera notamment de la une de Libé "Casse-toi riche con" en 2012 visant Bernard Arnault. La résultat ne s'était pas fait attendre. Après une plainte (qui finalement sera retirée) on avait assisté au retrait des campagnes pub de tout le groupe, Vuitton, Dior Kenzo... dans le journal que dirigeait alors Demorand, passé à France Inter depuis. D'autres entreprises avait suivi en "solidarité". Les ventes au numéro avaient certes grimpé avec ce buzz mais le manque à gagner fut bien supérieur. On parlait de plus de 600 000 euros à l'époque. Il fallut toute la diplomatie d'Edouard de Rothschild, actionnaire principal pour remettre de l'ordre dans tout ça.  Donc quand on parle de régie publicitaire indépendante de la ligne éditioriale,  il faut vraiment en effet vivre sur une autre planète. 😉

Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Marty a dit :

Je persiste à te trouver bien naif @Ying-Yang
L'information, aujourd'hui c'est le pouvoir. Et quand j'écris "information", tu peux aussi lire "désinformation" je ne t'en voudrai pas
Mais la grande époque de la presse libre et des grands reporters devenant patrons de presse (July, Beuve-Méry, JJSS, Imbert, Amaury ...) est révolue. Toute la presse quotidienne et magazine est aux mains de milliardaires. Je te laisse réfléchir pour nous dire pourquoi les milliardaires sont si friands de contrôler l'information.

Pour revenir aux problèmes de notre magazine historique, ce dernier était payant ET financé par des annonceurs pub "qui influencent la tournure des articles." (c'est toi qui l'a dit plus haut).
La part payante du magazine, c'est sa fabrication (maquettage, impression), sa distribution (racket franchouillard bien connu), le transport, la part du kiosque à journaux et quelques miettes pour l'éditeur. C'est pas ça qui te finance une rédaction et c'est pour ça que ce qui est important au dela de la diffusion totale, c'est le nombre d'abonnés qui rapportent un peu plus.
Mais la véritable source de financement d'un magazine, c'est la publicité, celle dont tu disais plus haut qu'elle influence la tournure des articles.

Je reste pantois : pour toi, les milliardaires veulent contrôler l'information.

Pour moi : ils investissent dans des secteurs rentables où ils peuvent placer leur argent. Ca leur permet aussi de diversifier leurs placements.

Et il y a 2200 milliardaires sur la planète. Mais c'est ballot, il n'y a pas 2200 groupes de presse. Ah zut, comment font faire ceux qui ne possèdent pas de journaux pour contrôler l'information... ?

 

Affirmer que les milliardaires contrôlent/manipulent l’information relève de la théorie du complot. Ou dit autrement : tous les journalistes sont des vendus à leur patron.

Belle mentalité...

 

Pour le journal : tu confonds l'annonceur qui met une pub et demande un article en retour le valorisant (le journaliste se "vend") et le journal qui dit à un annonceur que s'il veut un article, il doit souscrire une pub.

Dans le premier cas, impossible de critiquer l'auto.

Dans le second cas, le journal garde sa ligne éditoriale, le journaliste reste libre de son propos, liberté de parole. Le second cas, c'est se renvoyer l'ascenseur. Je te fais de la pub en faisant un article, et toi tu souscris une pub pour aider la revue. C'est de bonne guerre, et habituel.

Pour ne pas comprendre cela, on peut se demander qui sont les naïfs, ici... 😂

 

 

Vous êtes tellement imprégné par une idéologie politique (les riches c'est mal !) que vous n'en réfléchissez plus.

Vous êtes partis à fond dans votre délire de manipulation par les milliardaires, en oubliant juste que je vous disais que la presse payante est garante de la liberté de la presse. Que le journal soit payant et puisse payer ses journalistes leur permet d'être libre dans leurs articles (Arnault, ils ont pu le critiquer).

Quand le journal est gratuit, limite on me parle d'abord de l'article qu'on va me faire avant de me parler du prix de la pub !!! Et certaines fois, je peux même négocier plusieurs articles !!!

Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Fr@nck a dit :

On se rappellera notamment de la une de Libé "Casse-toi riche con" en 2012 visant Bernard Arnault. La résultat ne s'était pas fait attendre. Après une plainte (qui finalement sera retirée) on avait assisté au retrait des campagnes pub de tout le groupe, Vuitton, Dior Kenzo... dans le journal que dirigeait alors Demorand, passé à France Inter depuis. D'autres entreprises avait suivi en "solidarité". Les ventes au numéro avaient certes grimpé avec ce buzz mais le manque à gagner fut bien supérieur. On parlait de plus de 600 000 euros à l'époque. Il fallut toute la diplomatie d'Edouard de Rothschild, actionnaire principal pour remettre de l'ordre dans tout ça.  Donc quand on parle de régie publicitaire indépendante de la ligne éditioriale,  il faut vraiment en effet vivre sur une autre planète. 😉

Plus haut, ce sont les milliardaires qui contrôlent l'info en achetant des organes de presse. Maintenant, tu dis que les milliardaires font pression en retirant leurs budget pub.

Je ne comprends plus : ils achètent des journaux pour ensuite les plomber ?

Je crois nécessaire de souligner que je trouve tes propos teintés politiquement. Quoi qu'il arrive, c'est la faute des milliardaires...

 

Mais là, dans ton exemple :

- le journal insulte Arnault (les journalistes ont eu la liberté de le faire, et en première de couverture en plus).

- Arnault dépose plainte pour diffamation.

- Il choisit de dépenser ailleurs son argent, il retire ses pubs, c'est son droit. En plus, c'est ridicule de faire de la pub à l'intérieur d'un magazine où l'on est attaqué en première page ! Ca n'a pas de sens.

- Le journal ne s'est pas excusé, les journalistes n'ont pas eu à se récuser.

- le proprio du journal ne calme pas le jeu comme tu le dis, il surenchérit en décrivant la plainte d'Arnault comme une posture !

- La ligne éditoriale n'a pas été achetée par un annonceur pub. Si c'était possible, B. Arnault l'aurait fait pour ne pas être critiqué !

- je suis scotché que tu sois surpris que la régie publicitaire de Libé ait été "sanctionnée" par Arnault. Parce que pour toi, il devait continuer ses campagnes de pub dans Libé ? 🤣

- La rédaction a bu, la régie pub a trinqué. Comme tu peux le constater, les journalistes n'en avaient rien à faire. Et c'est normal.

NB : la revue était passible de la Loi sur la liberté de la presse. Avec une pareille insulte en première de couverture, c'était la condamnation pénale direct pour propos diffamatoires (donc casier judiciaire). La liberté d'expression ayant ses limites.

 

Je comprend tout-à-fait que quand on a la haine des riches, on leur fait un procès d'intention. Quand on veut tuer son chien, on lui trouve la gale...

 

NB 2 : tu n'as toujours pas répondu à la question : que faut-il, selon toi, pour qu'un organe de presse soit digne ?

Tu dois bien le savoir, puisque tu as dit pourquoi la presse pouvait être mauvaise...

Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Ying-Yang a dit :

Pour moi : ils investissent dans des secteurs rentables où ils peuvent placer leur argent. Ca leur permet aussi de diversifier leurs placements.

là je suis plié: la presse n'est absolument pas rentable, depuis des années, si dans certains cas des industriels investissent dedans, c'est uniquement pour peser dans les débats ou faire mousser un client de temps en temps (Bouygues qui te fait découvrir le Khazakstan, Lagardère qui te sort un numéro par an sur un porte-avion, Niel qui met des ronds dans Le Monde au moment de l'ouverture de la 4ème concession d'ondes pour téléphonie mobile, etc).

Mais il faut faire des nuances, investir du fric dans un magazine de news ou un quotidien grand public Match, L'Express, Le Point etc, ce n'est pas la même chose que reprendre un magazine de niche qui se vend péniblement à 20.000 exemplaires.

Si vous voulez papoter de ce sujet, c'est sans fin, je vous conseille de regarder les documentaires de Pierre Carles (Pas vu pas pris, par exemple), lire des journaux comme le Canard Enchaîné (pas de pub, pas d'actionnaires) ou des bouquins de Serge Halimi qui abordent ces sujets.

En attendant, ici on cause d'un pauvre magazine dont la publication s'arrête, et qui n'a pas du voir beaucoup de valises de billets transiter sur ses comptes offshore pour faire des articles élogieux sur tel ou tel produit/boutique.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Car Concept

    Eugene, Artisan tolier

    Vintage Autohaus

    Microprix

    Slide Performance

    auto-doc.fr

    Mecatechnic

    piecesauto24.com

    Coxobus en Seine et Marne

    Bugs Are Us

    Mascotte Assurances

    Serial Kombi

    Bug Art

    Feller Service

    Rudy Olivenca Services

    Speed Shop

    Initial Cox
  • Posts

    • Bonsoir à tous !  Vous avez peut être des pistes/connaissances/commerçants/entreprises vers lesquels je pourrai me tourner pour trouver de la pièce carrosserie d'occasion d'origine ?    Merci à tous d'avance !
    • Si c'est le bon numéro, c'est du bricolage. Un chassis de cox est identique à un chassis de Karman excepté la largeur des planchers...
    • J'ai prévu de conserver le radiateur d'origine dans sa doghouse. L'objectif était de rester en look stock (d'où l'idée de remettre la boite d'origine au lieu de la boite cox). Il n'y a que le carter d'huile supplémentaire et la poulie damper qui ne sont pas au look stock. J'aime pas trop non plus les durites d'huile qui se baladent, les ventilateurs électriques, tout ça... Je te fais confiance à 100% pour la config boite. Je vois bien qu'il y a moyen de faire encore mieux que la boite cox, surtout quand ce p**ain de 1800 aura décidé de fonctionner correctement. De toute façon, quand on roule à 80/85, c'est jamais sur de longues distances, il y a un rond point tous les 2km... En montagne, c'est pareil, on ne chauffe finalement pas énormément si on respecte un régime moteur soutenu. C'est sur les très longues montées en '7me qu'on a tendance à chauffer, ou sur l'autoroute quand le pied droit s'endort un peu sur la pédale...
    • Marrant, je posais la même question la dernière fois que le sujet était évoqué....  
    • Mis à part peut-être les cox injection ?   J'ai eu des pompes électriques ( des facet, des noname : au bout d'un moment sans servir elles bloquent... Chose qui ne se produit pas sur les pompes mécanique...
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...