Jump to content

Recommended Posts

Bonjour Bruno,

Tu peux toujours faire le test en essayant des gicleurs principaux en 115 à 118.

si tu as déjà les buses appropriées,.. ca va te couter 15 euros de gicleurs... et du temps.

Ce n'est pas super long à faire et sans toucher le reste pour te donner un ordre d'idée c'est faisable

La dépression va être plus élevée, le circuit principal peu déclencher un peu plus tôt et il faut diminuer le gicleur principal en fonction.

Normalement avec les dellortos en buses de 30 mm tu dois déjà avoir un moteur plus rond "en bas" qu'avec les 34 ICT (buse de 29 mm) et avec un peu plus de puissance "plein gaz".

Bon week-ed

Loïc

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 65
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

180°c pas possible de se limiter à cette température. Je conseille le 200°C culasses et 110°C huile. A 220°C culasses c'est limite car c'est la température à laquelle on peut commencer à dép

Alors voilà mon retour d'expérience après 5000 km en combi cet été : LA CONFIG (faite par Loïc) vilebrequin: 71 mm d'origine 2.0L volant moteur : 228 mm origine non allégé Bielles:

waouh !! je viens de refaire et refaire encore mes calculs de conso globale!! Je suis à 10.6L /100km !!! Kilomètres effectués : 5076 pile poil Nombre de litres de carburant au total (y compr

Posted Images

Bonsoir Loïc 

Merci pour ce retour.  Si j'ai le temps je passerai en buses de 28 d'ici 15 jours, sinon fin août...

En buses de 30 avec le jetting 57/122/170 le moteur est nettement plus rond en bas et nettement plus puissant en haut. C'est important de bien soigner la synchro des carbus, équilibrer les dépressions  (ils étaient très bien préparés pas besoin  de toucher aux bypass merci!) et aussi réglage des richesses de ralenti et du régime de ralenti 880 tr/min .

Tout ça compte énormément pour l'agrément de conduite j'ai pu m'en rendre compte .

Ce n'est plus le même moteur qu'avec les 34ICT et même si ça m'a demandé beaucoup de mise au point je suis super content du résultat!!

Y'a plus qu"à ;-)

Bonne semaine !

 

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

Update de cette config après 2000 km au départ de Valence pour les Dolomites (on vient de rentrer)

Rappel vite fait de la config de Loïc :

Bus Westfalia moteur 2L CJ petites soupapes, AAC webcam 73, RV=8:1, échappement 4 en 1 inox SSP, bougies NGK, avance statique 6° , carburateurs dellorto 36 buses de 30, giclage 57/122/190 , A.V.E.C. en entrée de carbus. Tout le reste est d'origine.

La conso sur les 2000km est à 12,3L/100km. Le moteur est beaucoup plus rond qu'avec les 34 ICT, et marche bien mieux "en haut" . Il est aussi disponible en bas, avec une bonne souplesse ! C'est un plaisir de rouler dans les cols comme nous l'avons fait durant ces 10 jours. Plus de 10 grands cols à 2000m d'altitude jusqu'à 2500m , souvent du 10 % - 12% parfois plus, et du 15% - 16% au Tre Cime du Lavaredo... La température de la bougie #3 flirtant avec les 200° nous a fait monter en 1ère sur la partie pentue... et descente en première aussi pour ne pas se faire embarquer par la vitesse (freins d'origine)

Avant le départ j'ai fait la chasse aux fuites d'air ce qui à mon avis s'est révélé payant, et fabriqué une tôle pare-chaleur sur le silencieux inox pour éviter le rayonnement sur le moteur.

A vitesse de croisière 107 km/h chrono, dans la pleine du Pô par forte chaleur, l'huile est à 103°, la bougie #3 à 195° et la #1 à 170°. J'ai relevé sur route à 95km/h une diminution de 3° de la température d'huile en utilisant les écopes d'air (finalement pas si efficaces sur le moteur) et peu ou pas de différence sur les températures culasses.

Le moteur semble bien mieux encaisser l'autoroute qu'avec les anciens carbus.

Bref, que du bonheur avec cette config qui semble vouloir nous emmener au bout du monde !

 

 

20170721_111731.jpg

20170723_114509.jpg

20170723_152459.jpg

20170724_123033.jpg

Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour bruno.

tes photos et ton voyage font vraiment envie..... ça doit être du pur bonheur de faire tous cela avec un petit combi. J'ai hâte de pouvoir de nouveau refaire des  voyages, avec le mien.

même retour que toi sur les ecopes, aucune baisse de températures constatées sur mon moteur aussi. Le plus efficace a été l'utilisation d'une huile de qualité.

au fait, tu n'a pas eu un petit soucis ce câble d'embrayage ?.😜 

 

Link to post
Share on other sites

Et oui on ne peut rien te cacher 😉

J'en ai bavé une heure à faire une réparation qui tienne .... jusqu' a Valence au final ! Avec deux vis trois rondelles et quatre écrous... et une sardine ...on se dépanne comme on peut hein 😂

Bon courage à toi tiens nous au courant de la suite!

20170725_191723.jpg

Link to post
Share on other sites

Hello!

J'aimerais travailler sur l'amélioration de la ventilation des cylindres de gauche 3 et 4 . Je vais remettre la turbine électrique en route et essayer de ventiler à gauche... Je vous dirai.  Quelqu'un a déjà fait ?

Sur les jauges de temp. culasses on voit que ça frôle les 200 deg sur le 3 et 175 sur le 1 donc je pense améliorer les choses 

 

20170718_120002.jpg

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Ca y est j'ai fait le travail sur l'échappement et le résultat est là !!

Bruit/reprises/puissance : on sent bien l'amélioration. Bon je partais de loin: culasses non touchées côté échappement et collecteurs échappement d'origine....

Gros travail sur les collecteurs pour enlever les marches (au Dremel) et petit travail côté culasses.. joints neufs et adaptés (métal) avec silicone HT RTV.

Carburation identique : 2 Dellorto 36 buses 30 gicleurs 57/122/190 + A.V.E.C.

Rien que cette optimisation de l'échappement à changé en mieux le moteur. Aucune action sur les températures culasse apparemment.

Reste plus qu'à refaire l'étanchéité pompe à huile et ce moteur sera fini !

Ouf ... après 2 ans....

Link to post
Share on other sites
  • 10 months later...

bonjour

voilà les vacances en combi terminées.... 

et un petit retour sur le forum s'impose après 2500 km entre Suisse, Autriche et Italie du nord (Sud Tyrol)

Ca a été un succès encore une fois pour le combi, pour nous.... sous la chaleur, même en montagne ; petite frayeur hier en rentrant à Valence : gros bruit de roulage juste avant d'éteindre le moteur oups ! Je mets le nez dans le moteur, effectivement ça à l'air sérieux... ce matin j'enlève la courroie d'alternateur pour tester et OUF ! ce n'est pas le moteur, c'est l'alternateur qui a les roulements HS... coup de fil à S..K.. et envoie de vidéo pour prouver que c'est le roulement, et normalement ils vont prendre en SAV... Un peu normal, à moins de 20000 km !

Sinon côté config moteur, ça roule fort; le moteur parti avec ses DellOrto DRLA 36 au bioethanol est vite repassé au SP95 (en Suisse le bioethanol est au même prix que l'essence, et difficile à trouver en plus). Puis Autriche, (là pas de bioethanol du tout) et Italie , Dolomites (pas de bioethanol du tout)

Du coup j'ai refait un réglage richesse et ça donne au SP95 pour le type 4 2L : 60 / 125 / 180, gicleurs de reprise 55

Que du bon, le moteur est hyper réactif, plein partout, ça envoie ... et la conso sur autoroute est à 11L /100 maxi (entre 10,5 et 11 pour être précis) et à 105 km/h chrono.

Bref, à part la frayeur due aux roulement d'alternateur HS, que du bonheur!

Et je vous dis pas les cols à gravir avec 2 tonnes en charge : plus de 10 cols à 2000m d'altitude + , dont le Stlevio à 2760m. 

Les temp. culasse sont rarement montées à plus de 200° (sur autoroute en côte il fallait surveiller) 

L'huile est montée à 110 / 112 degrés maxi, trois fois, j'ai volontairement limité et je pense ajouter un dispositif pour limiter la temp. huile (15W50 motul 300V) sur autoroute et dans les cols.

Pendant le début du séjour avec le bioethanol j'ai eu du givrage aux carbus. Mais ça a disparu dès que je suis repassé au SP95.

Léger soucis de circuit de ralenti qui se désamorcent, mais j'ai fini par trouver à force d'analyser avec les temp. culasse : prise d'air sur pipes / carbus. J'ai reserré tout ça et ça a été nickel depuis !

Donc, pas la faute aux joints toriques, ni aux vortex comme je l'avais dit auparavant.... tout cela marche bien, super content des vortex que j'ai pu vraiment tester. Ils apportent un super confort de conduite. 

J'ai toujours le soucis d'amorçage de la pompe à huile, ça met qques secondes, mais rien de différent, et j'ai plutôt une pression d'huile forte. Je testerais bien la 10W40 motul 300V, avec ajout d'un dispositif pour refroidir l'huile (carter sup + radiateur?).

En prime à Bormio en Italie, une rencontre avec Daniel, un jeune qui refait son bay window de 78 avec sa copine Nicole, et le père, Walter.... une oeuvre d'art ! Bravo les gars, j'en ai pas dormi de la nuit;... échange de numéros; on se reverra, il a un marinogelb avec moteur 1600cc, un bruit génial, et une douche dans le hayon, pommeau inox fabrication maison, comme le logo en inox poli fait au boulot... ça aide de bosser dans l'inox 😉

Quelques photos du trip :

https://photos.google.com/album/AF1QipP00_TuR2SravN3cZm1s8tWQ_AvsIqWhujDnmvZ

Bruno

PS : et sans oublier un GRAND merci à Loïc, sans qui je n'aurais pas ce plaisir renouvelé chaque été !!!

Link to post
Share on other sites

Salut bruno,

que tu en as de la chance de pouvoir profiter de ton combi. Pour moi, les vacances se sont terminees 200kms apres le depart. Frein arriere qui chauffe anormalement. J'en ai ras le bol ....

juste une petite question, je surveille aussi ma temp culasse du cylindre 3. Un gars de S......P.....m.a dit de ne pas trop dépasser les 180°C sur des culasses origines. Le soucis, c'est que cette température est vite atteinte, en légère côte sur autoroute...j'envisagais de partir en montagne cet été, mais ça aurait été impossible. Je vois que tu t'autorise 200° voir 220°, . Ces temperatures là m'autoriserais une sacrée marge de reserve. Mais pour l'instant je ne sais que faire. Pas envis de flinguer mes culasses toutes neuves. 

Ton avis?

merci.

Link to post
Share on other sites

Salut Sébastien,

Argh avec les combis on sait jamais où on met les pieds je l'avoue... tu n'as pas eu de chance ! Il faudra que ça change, que vous puissiez en profiter !

Pour les temp culasse, effectivement j'ai déjà fait du 215-220 ° sur le cylindre #3, et en moyenne 10-12° de moins sur le cylindre #1.)

En réalité, chaque gros col dans les dolomites a vu la temp. du cyl #3 à 210° (un peu au dessus du trait, entre 1/3 et 1/2 au dessus du trait de 200°, ce qui fait 210°)

Comme tu dis c'est très vite atteint, si on met le moteur en charge je suis direct sous les 200 degrés sur le 3 (entre les deux traits, voir plus haut = 190°) : les dellorto envoient du gaz .... je n'avais pas monté les sondes CHT avec les anciens carbus (34 ICT) je ne peux donc comparer. Je suis en petites soupapes, les sièges et guides sont d'origine (150 000 km dont 130 000 en PDSIT, 10 000 en 34 ICT, 6 000 en DRLA 36)

DIfficile à dire pour la temp ! Je sais que me limiter "strictement" à 200° est IMPOSSIBLE, ou alors il faut lever le pied en côte TRES souvent, ce qui est dangereux et pénalisant pour tout le monde. Et lever le pied en côte ne veut pas dire qu'on termine le col à 175°, loin de là, même avec une faible charge je suis vers 188-190°, il faut bien le monter le bazard !

J'ai fait mon possible du côté des réglages carbus, allumage, et chassé la fuite d'air, et là je ne peux plus rien faire... 

Une attitude que j'ai adoptée est de ne JAMAIS couper le moteur directement en haut du col, pour laisser les culasses refroidir gentiment (de 190-200° à 150-175°) 

C'est plus la temp d'huile qui m'a fait flipper cet été. Je vais déporter le radiateur d'huile vers la barre moteur comme me le conseille Loïc.

C'est vrai qu'avec ce moteur je prends de moins en moins de pincettes avec le pied droit et j'ai atteint des temp. huile que je m'interdisais avant ! Je me suis déjà arrêté au milieu d'un col avec femme et enfants parce que j'avais 103° à la sonde.. j'avais les PDSIT à l'époque.

Ce que j'ai remarqué c'est qu'avec les kilomètres (15 - 20 000 km maintenant depuis 2015 ou j'ai refait le moteur) le moteur se libère, les jeux se font, et il tourne de mieux en mieux, et plus librement (conso en légère baisse, puissance en légère hausse.

J'avais fait ce petit travail d'alignement (meulage des soudures plutôt) des sorties d'échappement, cela a été un petit plus sur la vidange des cylindres (d'ailleurs je peux même entendre la petite différence de bruit à 3000tr/min en accélération franche) ça doit aider à refroidir aussi; 

L'huile que je mets est toujours la MOTUL 300V 15W50

Bon voilà pour résumer, j'ai toujours en tête le "110° huile / 200° culasses" quand je roule; mais sans être trop royaliste car comme tu le dis les 200° obligeraient à s'arrêter / lever le pied très souvent !

A plus

Bruno

Link to post
Share on other sites

180°c pas possible de se limiter à cette température.

Je conseille le 200°C culasses et 110°C huile.

A 220°C culasses c'est limite car c'est la température à laquelle on peut commencer à déposer les sièges de soupape.

Pour l'huile c'est moins critique mais à partir de 120°C, même si l'huile tient bien et conserve un beau film d'huile même plus haut, c'est une situation anormale de chauffe.

 

donc 220°C culasse devient critique et 120°C d'huile en continu est à éviter mais c'est moins risqué surtout avec de la Motul  300V .

Link to post
Share on other sites
  • 1 year later...

Petit retour en chiffres et en images du road trip de cet été :

5000 km  tout rond avec le combi, direction le Danemark. Les autoroutes étant gratuites en Allemagne, Pays-Bas et au Danemark, on ne s'en est pas privés.

En revanche il n'y a bel et bien qu'en France qu'on trouve de l'E85... (en Suisse aussi, mais plus cher que le SP95 !)

Ce périple a aussi été l'occasion de tester le combi, avec affinage des gicleurs (au final pour du SP 95, les Dellorto DRLA 36 buses de 30 sont en 62 / 120, reprises 55). Et là ça marche pas mal du tout !! La conso est très raisonnable en regard aux performances et reprises qui sont vigoureuses. 

J'ai mesuré 12,2 au total sur 5000km en comptant 1500km à l'E85 (ou la conso n'est pas totalement optimisée au niveau du jeu de gicleurs E85)

Sur les autoroutes je tiens le 11L/100km en roulant à 110 GPS, ce qui parait peu! Les nationales permettent de descendre la conso vers les 10L/100km (10,2 mesurés)

L'huile a tenu sur toute la durée, c'est la Motul 300V 15W50 . Il faut dire que dans les pays du nord la température plus basse de 10° peut aussi faire la différence sur les longs parcours autoroutiers.

Quelques photos du périple... et une photo sur les quais à Copenhague, où on lève le verre à la santé de Loïc, qui a conçu cette config moteur étonnante, conseillé lors du montage, et guidé ensuite pour la faire évoluer au niveau des carbus notamment. Un grand merci au forum sans lequel j'aurais déjà jeté l'éponge !!!

Moteur Type 4  2 litres petites soupapes

Pistons (Loïc), bielles origine, refroidissement origine

AAC webcam #73, échappement SSP, Carbus dellorto 36 avec vortex

Circuit d'huile origine, j'ai le kit déport filtre mais je ne l'ai pas encore monté

 

IMG_20190720_103044.jpg

IMG_20190721_164400.jpg

IMG_20190723_123441.jpg

IMG_20190724_170011.jpg

IMG_20190725_190106.jpg

IMG_20190727_111743.jpg

IMG_20190727_205607.jpg

IMG_20190727_213918.jpg

IMG_20190727_214409.jpg

IMG_20190728_101334.jpg

Link to post
Share on other sites

Super les photos!!

Mon épouse et ma fille rentrent juste de Suède, pas loin finalement, mais elles n'ont pas eu le mérite de s'y rendre en VW aircooled

En tous cas belles photos qui font plaisir à voir et qui permettent de constater  que vous profitez pleinement de votre Westy.

 

Finalement tu as vraiment des gros gicleurs de ralenti pour des 36 drla (plutôt la taille utilisée pour de 40 voir 45 drla), mais c'est vrai que pour le rendement contrairement à ce que pourrait faire penser la sonde O² il faut souvent assez gros en ralenti et plutôt raisonnable en gicleur principaux en terme de rendement donc je te suis sur ce montage bien que 62 me parait quand même vraiment très gros .

Pouvoir rouler sur la plage en Westy, quelques uns d'entre nous ont pu le faire par le passé... sympa de voir que c'est encore possible en Norvège.

A ce sujet j'en profite car c'est bientôt.. évènement exceptionnel... runs sur la plage,... le 21 Septembre pour la Normandy Beach Race

image.thumb.png.09d670032aa49d6b632ed466fef147eb.png

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Loic a dit :

Super les photos!!

Mon épouse et ma fille rentrent juste de Suède, pas loin finalement, mais elles n'ont pas eu le mérite de s'y rendre en VW aircooled

En tous cas belles photos qui font plaisir à voir et qui permettent de constater  que vous profitez pleinement de votre Westy.

 

Finalement tu as vraiment des gros gicleurs de ralenti pour des 36 drla (plutôt la taille utilisée pour de 40 voir 45 drla), mais c'est vrai que pour le rendement contrairement à ce que pourrait faire penser la sonde O² il faut souvent assez gros en ralenti et plutôt raisonnable en gicleur principaux en terme de rendement donc je te suis sur ce montage bien que 62 me parait quand même vraiment très gros .

Pouvoir rouler sur la plage en Westy, quelques uns d'entre nous ont pu le faire par le passé... sympa de voir que c'est encore possible en Norvège.

A ce sujet j'en profite car c'est bientôt.. évènement exceptionnel... runs sur la plage,... le 21 Septembre pour la Normandy Beach Race

image.thumb.png.09d670032aa49d6b632ed466fef147eb.png

 

 

 

 

 

Ah excellent cet événement ! 

Ta femme et ta fille ont du se régaler en Suède non?

Oui les gicleurs de 62 semblent gros mais c'est un choix qui s'est imposé cet été. Je ne sais pas vraiment pourquoi le combi roule très bien en 62/120 et a quelques ratés en bas régimes en 60/122

Il faut dire que je reperce au forêt monté sur visseuse. D'ailleurs, d'après mes forêts, les gicleurs étaient plus en 58 qu'en 60... et aussi en passant, j'ai des petits forêts de divers fournisseurs = les 0.6mm ne sont pas identiques !! A vos pieds à coulisse!! (pour moi dorénavant c'est la première chose à vérifier avant de repercer). Donc je ne fais pas à l'alésoir, je n'en ai pas, et introduits forcément une petite erreur que j'essaie de maîtriser au mieux. Mais le plus surprenant étant la taille "aléatoire" des forêts du commerce !!

Donc la j'ai repercé avec un forêt "0.6mm" (réel) en m'attardant un peu. Si je passe le même forêt sans m'attarder cela ne suffit pas, les ratés sont encore là... Comme quoi, quand on voit la précision requise sur les gicleurs de ralenti, ça vaut le coup de mesurer les gicleurs du commerce aussi ! (Tu m'avais déjà prévenu à ce sujet Loïc et cela s'est confirmé)

En tout cas il ne faut pas vouloir être trop royaliste avec la sonde AFR.. elle est quand même très utile pour comprendre, et affiner les gicleurs principaux.

Sans sonde AFR, partir d'un gicleur faible (ex 57) et l'agrandir par itération, jusqu'à ce que le moteur devienne bien rond et souple en bas, peut être une bonne méthode.

Tu avais raison en tout cas, maintenant je préfère aussi avoir un gicleur de ralenti un poil plus gros et descendre un peu le principal sur les Dell, le moteur est bien rond...

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Le 12/08/2019 à 12:56, nobrucombi a dit :

Petit retour en chiffres et en images du road trip de cet été :

5000 km  tout rond avec le combi, direction le Danemark. Les autoroutes étant gratuites en Allemagne, Pays-Bas et au Danemark, on ne s'en est pas privés.

En revanche il n'y a bel et bien qu'en France qu'on trouve de l'E85... (en Suisse aussi, mais plus cher que le SP95 !)

Ce périple a aussi été l'occasion de tester le combi, avec affinage des gicleurs (au final pour du SP 95, les Dellorto DRLA 36 buses de 30 sont en 62 / 120, reprises 55). Et là ça marche pas mal du tout !! La conso est très raisonnable en regard aux performances et reprises qui sont vigoureuses. 

J'ai mesuré 12,2 au total sur 5000km en comptant 1500km à l'E85 (ou la conso n'est pas totalement optimisée au niveau du jeu de gicleurs E85)

Sur les autoroutes je tiens le 11L/100km en roulant à 110 GPS, ce qui parait peu! Les nationales permettent de descendre la conso vers les 10L/100km (10,2 mesurés)

 

waouh !! je viens de refaire et refaire encore mes calculs de conso globale!! Je suis à 10.6L /100km !!!

Kilomètres effectués : 5076 pile poil

Nombre de litres de carburant au total (y compris le plein à l'arrivée) : 540L dont une partie de E85 (1500 km grosso modo, voire même un peu plus car à Mulhouse , sur le chemin aller, dernier plein de E85 effectué car je me doutais que ça allait être le dernier avant longtemps.

10.6L/100km... incroyable, je suis bluffé ! Et en même temps, je n'ai jamais aussi peu consommé, en passant à la pompe à 400km compteur, 450 km, je remettais toujours autour de 40-42L dans le réservoir, une fois 45, le max que j'ai remis : 47 (la faute à ma jauge que je n'ai pas recalibrée, quand le réservoir est plein elle indique 3/4)

Je suis donc hyper satisfait de cette conso qui pour moi est à peu près la plus faible que j'ai pu avoir depuis 18 ans , et tout ça en roulant sans se priver....

et avoir deux double-corps! Comme quoi les a priori sur les double-corps, hein!

Plusieurs remarques :

 je n'ai changé les gicleurs de ralenti que sur les derniers 1000km, je les ai agrandis. Donc, je m'attends (éventuellement!) à une très légère augmentation de conso pour le prochain road trip... 

- les 5000km parcourus sont pratiquement plats !

- le combi , quand on part en vacances, est toujours chargé "à bloc"

- c'est le premier road trip avec les nouveaux vortex que j'ai installés sous les carbus... d'après mes expériences de consommation par le passé, je pense sincèrement que la différence se situe là, il y a un gros gap de conso avec les autres années, et si je compare les consos partielles sur portions "plates" des trips passés dans les dolomites (et oui il y a la longue plaine du Pô pour y aller...) je m'aperçois que je consommais plus... le plein à 350, 380 contre 380, 420, voire 450 pour les mêmes quantités d'essence à la pompe.. et la même jauge à essence bien sûr, toujours pas calibrée.

Cette conclusion sur les vortex est très personnelle, mais n'engage que moi, et franchement je suis bluffé... 😄 tout comme je le suis par les recherches de Carbman, dont je lis le gros post avec toujours beaucoup d'attention... ne pouvant en profiter (pas de recherche sur les double-corps) j'essaie de comprendre un peu et de m'en inspirer. Là, pour les vortex sous carbus, je pense que j'ai été bien inspiré ! (mieux qu'en 2015, où les ayant mal arrimés, ils sont entrés par les soupapes Pffffffff quelle c.. quand j'y pense 😉)

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Bug Art

    Eugene, Artisan tolier

    Initial Cox

    Serial Kombi

    auto-doc.fr

    Vintage Autohaus

    Bugs Are Us

    Mecatechnic

    Microprix

    Car Concept

    Speed Shop

    Rudy Olivenca Services

    Coxobus en Seine et Marne

    piecesauto24.com

    Slide Performance

    Feller Service

    Mascotte Assurances
  • Posts

    • La sonde a un filetage conique ...  Et je ne sais pas le faire, donc, je taraude droit et je refilète la sonde ? Est ce que je jeux en profiter pour garnir l'ancien trou de sonde en glissant une pige dans le trou de construction (que je perce pour déplacer ma sonde) ? en vous remerciant  
    • Bonjour et merci à tous J'ai acheté le produit recommandé et j'ai désormais plusieurs solutions :  1 - Après avoir tout nettoyé je remets un boulon 10 x 100 pour obturer le trou et je réalise comme une coquille au-dessus pour terminer de colmater les fuites de la fissure.      Deux questions le trou est conique et le boulon droit .... quel serrage  ? Quid des dilatations différentes du produit et du bloc  ? Est ce que ça risque aussi de fissurer ? 2 - Je passe le bout d'un boulon au tour pour avoir une extrémité d'un diamètre plus faible et mettre de la pâte à l'intérieur un peu comme sur le dessin     Ensuite  .... Si je reperce le bloc par le trou de construction qui est sous l'allumeur, j'ai deux questions.  
    • Bonjour a vous,  Vous avez raison.  Lucas, il y a un facteur important également... La connaissance du modéle😁.... La Cox, je débutes. 😞 Amo, ça je sais bien, et cela est dingue🙄 quand t'on y pense... Avoir gardé la technique d'epoque alors qu'a sa sortie des solutions plus modernes étaient dispos.😁 Mais, c'est ce qui fait son charme n'esr ce pas ? 😉 Sinon, une Cox ne serait pas une Cox. 👌
    • Alors j'ai une grosse interrogation concernant le nouvel échappement Ernst que je viens d'acquérir.  Bon l'installation était pas simple mais ça s'est fait sans trop d'encombres.  Seulement au moment du réglage des flûtes, je mets en place la première avec la méthode de Lucas, côté droit (oui pour cette échappement le tuyau est côté droit), il y a, comme l'a dit Loïc, une tôle qui empêche de recouvrir, elle se trouve quasi à la même profondeur que le bout du tuyau.  MAIS quand j'allais mettre la flûte à la même longueur à gauche, j'ai constaté la présence d'une tôle très étrange, qui se situe à quelques mm plus profonde que le tube de récupération de l'air chaud de l'autre côté...  Donc en sortant la flûte d'à peine plus que 1,5cm, la flûte reste très proche de cette tôle qui a mon sens doit obstruer l'évacuation des gaz... Étrange non? Vous en pensez quoi ?  Pour illustrer : Photo 1 : sortie de droite  Photo 2 : sortie de gauche 
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...