Jump to content

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je travaille actuellement à la restauration d'une ovale de 1956 avec mon oncle.

La phase de démontage est achevée, la vérification de l'état de la bête aussi et le découpage/décapage commence.

Mon oncle et moi même pensons décaper entièrement la carrosserie et le chassis pour repartir d'une base saine.

Comme la plupart de ses congénères elle est attaquée aux endroits suivants (de ce qu'on a identifié pour le moment...désolé je n'ai pas de photos sous le coude pour le moment mais ca viendra) :

- Bac à batterie

- Traverses arrières (jonction avec les longerons)

- Fond de coffre

- Fixation de pare choc arrière

- Longerons x2

- Pieds de portes x2

- Quelques trous en tête de chassis là où va le train avant

- Quelques soucis plus léger vers le bac de roue de secours mais à priori rien de grave.

J'ai parcouru plusieurs forums et entendu plusieurs sons de cloche au sujet du décapage.

Apparemment, il est préférable d'éviter le sablage de la carrosserie car il y a un risque de déformation ? Si oui sur quelles parties doit-on éviter de sabler ?

Il faut donc préférer un ponçage ou un décapage chimique ?

J'ai lu que restom produisait des décapants mais qu'ils n'étaient plus aussi performants, sinon on a déjà commencé à la brosse métallique sur perceuse mais c'est extrêmement laborieux.

En démontant le circuit de freinage j'ai fait couler du résidut de liquide de frein sur le chassis. Ca m'a vraiment bien enlevé la peinture. Mais j'imagine que c'est trop toxique et qu'il vaut mieux éviter d'utiliser ce genre de produits pour décaper un chassis... ?

Voilà en résumé je cherche des conseils sur comment m'y prendre pour décaper ma belle sans la déformer et donc comment répartir la part de sablage et la part de décapage plus classique.

Merci d'avance pour vos conseils !

PS : voici le topic de restauration de ma voiture : http://www.flat4ever.com/restauration-dune-ovale-de-t62308p3.html

Link to post
Share on other sites

On trouve encore assez facilement des décapants efficaces mais le problème, c est qu il faut être sûr de bien l avoir neutralisé ensuite car sinon je ne donne pas 2 ans à ta peinture, tu auras des cloques qui vont apparaître par dessous ! Le sablage peut se faire gentiment dans les soubassements de manière attentionnée et la ou c est renforcé ou bien ou il y a des plis de carrosserie, par contre sur les flancs plats et mous il vaut mieux éviter. C est la que la brosse métallique torsadée sur la disqueuse peut t aider également. Bon courage, mais tu as raison (cet avis n engage que moi) de vouloir tout décaper, rien de pire que d avoir une peinture qui se détériore quelques années après resto, du aux anciennes couches mal apprêtées de l ancien proprio !

Link to post
Share on other sites

Ok merci pour ces réponses !

@Flat4fun : Que conseilles-tu pour neutraliser un décapant ? Un passage de chiffon imbibé de white spirit puis passage au jet d'eau ?

@Cox1200man : merci aussi pour les réponses qui se trouvaient sur ce poste. Je ne l'avais pas vu pendant mes recherches.

Pour une carrosserie + chassis, quel volume de sable grain 2 avais-tu utilisé environ ?

En conclusion, il y a deux écoles, ceux qui ne voient aucun problème à un sablage intégral et ceux qui le déconseillent...Au final, je pencherai plus pour le sablage, ne serait-ce que pour l'environnement. Si je rince du décapant, je n'ai rien pour récupérer les eaux sales tandis que le sable, je peux le récupérer sans problèmes.

Merci pour vos conseils en tout cas! Ils me seront très utiles pour avancer dans la restauration de l'ovale !

Julien.

Link to post
Share on other sites

sablage sans hésiter.

mais attention quand même, si Cox1200man n'a pas eu de soucis lors de son sablage il faut quand même faire attention, il y a un risque de gondoler certaines parties.

la cox possède peu de parties planes, ça limite les risques, mais attention surtout aux panneaux de portes et le haut du pavillon.

ce qui fait voiler la tôle ce n'est pas le sablage mais la chaleur provoquée par celui ci.

Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous, pour le decapage peinture j, utilise

un decapeur thermique avec un grattoirs rigide, j, enleve le plus gros et je fini avec une lustreuse papier de 80 ou ponceuse

pour les points de rouille qui reste acide phosphorique plus brosse monté sur meuleuse si la caisse et piquée de partout sablage complet a voir selon l, etat:D

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
  • 2 years later...

Intéressant sujet,

Je me permets de squatter avec ma demande pour mon split:la peinture d origine est sous 2couches de peinture et apprêt,la dernière est bien abimée,mal poncée à la machine et les épaisseurs de mastic mal rattrapées mais néanmoins adhérentes depuis des lustres,il à subit un accident et la tôlerie à été redresser au tire clou,le mastic est là en finition pas en cache misère...

Bref j ai rattrapé cela a l huile de coude et mastic aérosol dde finition,et je voudrais savoir s il est possible de pendre direct sur mastic/peinture/apprêt (couches dégradées mais touché droit et lisse) ou s il faut reapreter?

D autre part j' ai des tags rugueux et écaillés très dur à poncer,mais je sais que la dernière couche de peinture est bonne dessous.dois je poncer ou lisser à l apprêt/mastic de finition? J ai peur qu une décapage soit trop radical...

Enfin je souhaite conserver la fleur de rouille du toit,j ai reçu de bon conseils ici mais une fois la dernière couche de peinture ôtée j ai encore l apprêt très solide et lisse entre les trou de rouille,il serait dommage de le gacher quand la première restau était finalement bien faite... Donc est il possible de rustiner la rouille au owartrol puis de repartir sur un peinture du toit en cachant juste les points de rouille afin d avoir un rendu lisse peinture/rouille vernie? Bref une fausse patine "classe" avec mes petits moyens techniques! 

Merci à vous et désolé du HS s il y a...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Bug Art

    Rudy Olivenca Services

    Car Concept

    Coxobus en Seine et Marne

    Initial Cox

    Microprix

    Vintage Autohaus

    Feller Service

    Eugene, Artisan tolier

    Serial Kombi

    Slide Performance

    Mecatechnic

    Speed Shop

    Mascotte Assurances

    Bugs Are Us
  • Posts

    • Salut les pros les différencie donc ils sont différents Mais le mieux reste d’identifier ta cox donc ... Si tu savais nous aider avec deux trois détails sur ta cox et quelques photos de ta cox on y gagnerait tous ...  
    • Bonjour! merci Loïc d’avoir pris le temps de cette réponse complète, expliquée presque pédagogique ! Au delà d’être conseillé, ce qui me plait c’est d’apprendre et retransmettre, alors là c’est du pain béni comme on dit!  J’ai lu et relu attentivement. J’ai vite réalisé que j’avais déjà fait une confusion avec ma cox au niveau de l’info sur la boîte, car celle du combi n’est pas aussi longue je pense. J’ai passé du temps hier à la décrouter mais je ne vois pas de code boîte dessus! Juste le numéro de fonderie! mon combi est de 79, or j’ai vu que les boites sans code étaient plutôt plus anciennes! Bref quoi qu’il en soit,  la cox  a la même config 1600 origine+ kadron + boîte 8x35 elle, donc retour non superflu qui me servira! Pour revenir à la config du combi, , en essayant de suivre ton raisonnement, voilà ce que j’ai en tête. Comme je veux un aac un peu perfo, je dois monté en Rv. Or pour monter en Rv 2 solutions: 1/ kit 85,5 idem à l’existant et j’usine la chambre de culasse pour la réduire 2/ j’augmente la cylindrée, kit 88 épais sans reprise carter, et usinage des culasses pour pouvoir emmancher les cylindres.   Dans les 2 cas, côté culasses, si je garde celles que j’ai démontées, je dois les faire usiner, et les équiper de ressorts et coupelles renforcés, donc autant acheter des neuves, déjà usinées et déjà équipées!    Côté kit cylindres, à acheter du neuf autant prendre un kit 88 épais,  sans usinage carter, la différence de prix avec un kit 85,5mm n’est pas grande.  De fait pour les culasses j’ai vu rapidement ces 2 produits :   https://www.speed-shop.fr/kg_14/pack-culasses-1776-ou-1835cc-q-speedshop.html   http://www.slideperformance.com/product_info.php?products_id=110798   pour le kit cylindre:   https://www.speed-shop.fr/transporter/kit-cylindree-88mm-1678cc-1700-aa-88x69mm-mixte-fin-sans-usinage-carter-super-epais-comme-1776cc-cox-combi-split-t3-transporter-buggy-vw.html   Mon raisonnement est il cohérent ? trop simpliste? Ces produits sont-ils compatibles? Leur qualité rassurante?  ... et pour finir quel fameux aac pour tirer pleinement profit de mon kit kadron,  sans devoir aller trop dans les tours vu mon vilo d’origine et ma boîte de vitesse (supposé d’origine par défaut!) cb2234, cb2232 ou autre, le V270 que j’envisageais à l’origine étant dispo nulle part apparement. merci par avance  Micka
    • bonjour je doit monter un ciel de toit dans ma cox . mais la coque a du être changer donc je ne suis pas sur du model je pense un modèle 67 . le probleme c'est l'année de changement des ciel de toit . quelle différences entre un modelé de ciel de toit avant 67 et après ?   merci  
    • Bon, on est au "café Ferdinand" devant un verre, donc no-stress. J'ai juste dit "tu ne donnes pas l'impression de vraiment vouloir conclure." parce qu'à te lire tu donnes vraiment l'impression de n'aller que dans des directions très compliquées et que ça peut ressembler au syndrôme de l'acte manqué. Attention, j'ai dit "ça peut " ... 😉 Les pros ce n'est pas la réponse à tous les problèmes, mais garde à l'esprit que si ils existent c'est qu'ils ont une clientèle. Et si ils ont une clientèle, c'est qu'ils apportent de la valeur dans leur prestation. Que ce soit sur le sourcing des voitures, sur la logistique d'acheminement, la gestion administrative (papiers) ou l'expertise...  Objectivement, sauf coup de bol extraordinaire, c'est court pour une sunroof, ragtop ou cabriolet en bon état. A ce prix, tu trouveras une voiture dans son (vieux) jus qui présentera peut-être bien, qui roulera sans doute mais qui risque d'être à reprendre de A à Z. Et là tu ne te ballades plus en famille, tu passes tes WE à bricoler. Et le budget s'envole...  je ne veux pas noircir le tableau, mais cette histoire, on l'a tous vécue. Et surtout continue à poser toutes les questions qui te passent par la tête !  
    • ok ça c'est fait, on tombe direct dans du jugement de valeur 😱 ma démarche a d'abord commencé par une grosse phase de documentation, car même si comme tout le monde je connaissais les cox, je ne connaissais pas tous les modèles et les versions/motorisations En temps normal, ce que j'ai toujours fait pour mes voitures. je cherche en local et j'élargit, j'appelle et je vais voir. Je ne suis jamais passé par un pro. Il y a des évidences qui ne le sont que lorsqu'elles sont dites et là où je te rejoins en nuançant quand même, ce n'est pas oser appelé, mais appelé tout court. Car je me suis contenté de regarder sur les sites/pages leurs stocks. Bref je note le conseil avisé d'appelé les pro ☺️  
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...