Jump to content
Sign in to follow this  
Pleviez

Old-Speed : Frankfurt Flyer

Recommended Posts

Si certains sont tombés dans la potion magique quand ils étaient petits, Christopher Runge est obsédé par les Porsche et l'aviation depuis l'age de 6 ans. Son truc, ce sont les Speedster, les Spiders et les voitures de course des années 50 ... désespéré de ne pouvoir trouver celle de ses rêves, comme il a toujours été adroit de ses mains, il a tout simplement décidé de la construire !

Attention, son trip n'est pas de créer une énième réplique de Speedster ou de Porsche 550 en fibre de verre. Non, son rêve c'était de construire une voiture avec une carrosserie originale en aluminium et un moteur pied-moulé, dans l'esprit des Streamliner de Bonneville Salt Flats !

ff_glockler.jpg

Dans l'esprit de Chris, les carrosseries spéciales d'époque se bousculent les unes les autres. Rometsch, Denzel, Mercedes W196R, Dannenhauer & Stauss, Glockler 51 ... c'est finalement cette dernière qui a constitué l'inspiration principale du projet qui prend désormais le nom de "Frankfurt Flyer". Le reste du projet se résume à un cockpit monoplace et un moteur, tous deux centraux, sans aucune fioriture. La définition de la conduite pour Chris !

Chris a construit 99% de la voiture de ses propres mains. Pas de plans, pas de CAO, il a du mal à dessiner ... tout est dans sa tête et dans ses rêves. Il commence à partir d'un châssis tubulaire de Formule Vee avec quelques planches découpées pour les passages de roues, puis imagine les les flancs et les lignes à donner à partir des photos d'époque de ses modèles.

ff1.jpg

Il apprend à travailler l'aluminium, à le repousser, à le façonner, à le recuire. Il étudie sur les photos d'époque les outils et les méthodes des carrossiers formeurs des années 40 et 50, il rencontre des carrossiers en retraite et les interroge ...

ff2.jpg

La construction de la voiture lui a pris presque 2.000 heures de travail, sans compter toutes les heures de "brainstorming" pendant lesquelles il a construit la voiture des dizaines de fois avant de donner le premier coup de maillet !

ff3.jpg

L'influence de l'aviation est également omniprésente. L'essentiel des liaisons sont réalisée avec des rivets... quant aux dessous de la voiture, c'est carrossé afin d'optimiser l'aérodynamique ! La suspension AR a tout de même nécessité pas mal de mise au point. Finalement, exit les barres de torsion originelles, au bénéfice d'un système triangulé bien plus facile à régler en fonction des attentes.

ff8.jpg

Une fois la carrosserie sommairement en place, il y a eu un travail énorme de planage des surfaces et pour faire disparaitre les rivets solidarisant les panneaux entre eux. Ensuite, deux couches de peintures sont venu donner la touche finale à Frankfurt Flyer.

ff4.jpg

Mais il ne faut pas s'y tromper : Il ne s'agit pas d'une coque lisse comme un moulage en polyester. A y regarder de près, on pourra découvrir quelques traces de marteau, la trace de quelques rivets ou une soudure qui n'est pas parfaitement lissée. Les ajustements et finitions sont sans doute perfectibles. Mais les carrosseries spéciales ou les voitures de course des années 50 étaient elles mieux finies ?

ff5.jpg

La motorisation est classique : un pied-moulé VW préparé "avec des pièces de Porsche dedans". Des écopes amènent l'air de refroidissement dans une coiffe maison en alu. Difficile d'en savoir plus ... Le moteur s'extrait par le haut, en débridant la boite et en pivotant l'ensemble sur les arbres de transmission !

ff6.jpg

Chris affirme que la voiture roule facilement à 90 MPH (145 km/h) et que rouler à cette allure dans le vacarme de son échappement quasi-libre constitue la plus grande sensation de conduite qu'il n'ai jamais eu. "Il faut une certaine forme de courage pour conduire Frankfurt Flyer sur de longues distances, parce que vous savez que si il y a un accident, vous risquez d'y rester. Mais rien ne vaut ce sentiment irrésistible de satisfaction et d'adrénaline." Et quand on lui parle de sécurité, il éclate de rire et répond "Allez acheter une Volvo" !

ff10.jpg

Au final, les principales difficultés rencontrées par Chris dans son projet n'ont pas été techniques, mais plutôt humaines. Il a du composer avec beaucoup de gens qui ont cherché à le décourager et à tuer son rêve, même parfois des personnes très proches.

ff7.jpg

Après cette première réalisation, Chris a décidé de revoir entièrement le train avant de Frankfurt Flyer, en s'inspirant des suspensions de Formule Vee, sous forme de combo utilisant un amortisseur central unique, comme à l'arrière. Un autre de ses projets est d'amener sa voiture à Bonneville Salt Flats pour s'aligner en classe "36HP" (pied-moulé).

ff9.jpg

Les photos de Frankfurt Flyer ont commencé à vraiment tourner sur la toile à partir de mi-2012, si bien que Chris a déjà reçu 2 demandes fermes pour des voitures identiques à Frankfurt Flyer (dont une est déjà en Autriche) et une demande d'évolution en coupé. Et c'est en fait ce qui motive Chris : ré-inventer en permanence son concept, afin de l'enrichir et de l'adapter aux envies et attentes de chacun !

Mais avec une durée de chantier comprise entre 8 et 10 mois, au delà des ces deux autres Frankfurt Flyer, Chris se projette déjà en 2015 et son nouveau projet qui sera extrapolé de l'Auto Union Type B !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow le travail de fou... 2.000 heures, c'est 250 jours/an à raison de 8h par jour soit plus qu'une année ouvrée (en général 220-230 jours). Le boulot de carrosserie est vraiment impressionnant. Par contre coté mécanique j'aurai imaginé un peu mieux qu'un pied moulé même vaguement préparé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bel article !

Et réalisation magnifique ...

Je te rejoint sur l'idée d'un moteur + violent dans ce "jouet" mais je trouve que le pied moulée type "vintagespeed" colle vraiment bien à l'ensemble de la realisation ... Il y a une harmonie impressionnante entre , forme , couleur et technicité qui ne peut laisser indifférent ......

Je voudrais donner au concepteur de cette auto toutes mes félicitations admiratives

car moi qui ai de côté bien au chaud les plans complet de la formule V j'imagine sans difficulté l'importance du travail réalisé !

Peut être qu'une version plus moderne serai également sympas a realiser avec poly type4 train avant triangulé et boîte 901 ... ?!?

À votre imagination ....

Encore bravo

Share this post


Link to post
Share on other sites

c est un super jouet. de mon coté je ne l aurai pas peint. juste la bande rouge avec des numeros sans fond. apres les manos. il n y a pas possibilté d avoir d autres photos

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Speed Shop

    Rudy Olivenca Services

    Classic Store

    Serial Kombi

    Car Concept

    Feller Service

    Vintage Autohaus

    Highway Import

    Initial Cox

    Bug Art

    Eugene, Artisan tolier

    Bugs Are Us

    Coxobus en Seine et Marne

    Mecatechnic

    Microprix
  • Posts

    • Je trouve que ça ressemble à un bruit normal d'admission d'un moteur équipé de 2 cabus double corps.
    • Je confirme egalement, la procedure va durer dans le temps ( au mieux plusieurs mois), Entre expertise, contre expertise, confrontation,....vaut mieux être procédurier, très patient, avoir une bonne protection juridique et ne pas être pressé d utiliser son auto... Avec bien souvent un jugement qui ne sera pas plus favorable que ca au plaignant. Les seuls à qui ça profite vraiment sont les experts et les avocats, ca leur fait du boulot.  A titre d exemple, le dernier litige auquel j ai assisté à duré un an et demi (et pendant tout ce temps le véhicule est immobilisé) entre l acheteur (plaignant), le concessionnaire de la marque (dépôt vente), le vendeur et le garage indépendant (qui a constaté les "défauts" du véhicule). Tout ça pour déboucher sur rien du tout: le vendeur et la concession n ont pas été condamnés, le garage a perdu du temps et de l argent(les expertises étaient faites sur place donc mise à dispo du matériel et du personnel ainsi que le gardiennage non facturés) et l acheteur a revendu l auto (forcément à perte).... A méditer 
    • Bonsoir, J'avoue que je ne comprends pas le problème; les shops vendent des centreurs de disques d'embrayages à 2,6€. On enfile le disque, on monte le mécanisme avec les repères marqués lors de la dépose, on serre en croix les 6 écrous... et puis, où est le problème?
    • En règle générale:   la justice laisse la possibilité au "fautif" de réparer ses erreurs ......... donc peu de chance de faire réparer ailleurs au frais du "fautif".   Nos juges sont incompétents dans le domaine de la mécanique.......... donc ils vont diligenter une expertise judicaire avec tout le grand bazar qui va avec.   Nos tribunaux sont débordés et ce type d'affaire atteint le haut de la pile à la vitesse d'une tortue asthmatique (il y a plus urgent à traiter)!    La justice n'est pas gratuite et les frais engagés (avocats / experts / temps perdu  / ......) peuvent mettre à mal n'importe quel porte monnaie. Penser que les frais seront supportés par le "fautif" n'est pas toujours vrai!      Donc même si cela peut sembler totalement injuste, je rejoins les propos de Loic,  un mauvais accord vaut mieux qu'un bon procès!
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...