Jump to content

Zelectric Bug : la Cox écolo


Pleviez

Recommended Posts

Même si c'est un fait peu connu, les californiens ont toujours été à la pointe de la protection de l'environnement, par exemple en introduisant dès 1972 des contrôles stricts sur les émissions polluantes et en abandonnant le carburant plombé, ce que nous européens n'avons fait que 30 ans plus tard... Aujourd'hui, ils sont à la pointe de la commercialisation des kits pour convertir électriquement des voitures existantes. Une petite boite de San-Diego nommée Zelectric Motors a décidé de proposer des Coccinelles converties au développement durable, par l'adoption d'un groupe motopropulseur entièrement électrique ! Voici Zelectric Bug !

ze1.jpg

Le point de départ de l'expérience est une Cox de 1963 entièrement restaurée. Point incontournable du cahier des charges de la conversion : ni découpe, ni soudure, ni modification du châssis. C'est une des conditions pour que la voiture puisse continuer à circuler avec son title (CG) "Beetle" d'origine en Californie. La voiture pourra, le cas échéant, retrouver son moteur 1200 d'origine en quelques heures de travail !

ze2.jpg

La conception du projet s'appuie sur un kit développé par la firme EV-West et adapté aux spécificités de la Cox. Tout s'articule autour d'un moteur électrique délivrant 55kW sous 120V, un module de contrôle et un module de recharge, le tout étant alimenté par une quarantaine de modules batterie Lithium-Fer, répartie pour 2/3 dans le coffre AR et 1/3 sous le capot AV afin de proposer une réserve de 22kW d'électricité. L'ensemble est conçu pour autoriser une autonomie entre 90 et 110 miles (entre 140 et 170 km) et se recharge en 8 heures sur une prise domestique. Quant à la vitesse maximale, elle s'établit à 100 MPH (160 km/h)!

ze5.jpg

A noter qu'un système de freinage régénératif permet de ré-injecter de l'énergie vers les batteries lors des décélérations. Cette autonomie relativement élevée s’expliquerait par l'absence d'accessoires électriques dévoreur d'énergie que l'on trouve dans les véhicules modernes.

ze3.jpg

Le surpoids engendré par les batteries est de l'ordre de 200 kg et le poids en ordre de marche de la Cox ainsi convertie approche donc de la tonne, ce qui a nécessité de reprendre les réglages de hauteur de caisse, mais les masses recentrées dans la voiture améliorent sa tenue de route et le surpoids sur le train avant améliore la stabilité directionnelle alors que les bacs à batteries boulonnés améliorent la rigidité de l'ensemble.

ze7.jpg

Une des spécificité retenues pour la conception a été de conserver la boite de vitesse de la Cox et son embrayage, simplifiant toute la partie transmission. Un volant moteur est greffé en sortie du moteur électrique. De fait, l'embrayage ne sert pas au démarrage ni à l'arrêt, mais uniquement si l'on désire changer de rapport. En pratique, la première est devenue inutile. En ville, on roule principalement en seconde ou en troisième, et l'on ne passe en quatrième que pour cruiser sur un Highway !

ze6.jpg

La Cox ainsi convertie à l'électricité est rapide, très rapide ! L'accélération est plus proche des sensations Porsche que des sensations Volkswagen. Il faut dire que le couple est passé de 8.8 m/kg (moteur 1200) à 18 m.kg. Et il est totalement disponible dès que le moteur électrique se met en mouvement ! Quant à la puissance, elle flirte maintenant avec les 85cv DIN !

ze4.jpg

Bien entendu, cette conversion électrique ne fait pas de la Cox une Nissan Leaf ou une Renault ZOE : le guidage de la direction et le train avant à pivot avouent toujours leurs limites et le freinage à 4 tambours nécessite une prévoyance accrue par le surpoids. À ce sujet, nous sommes tout de même étonnés de ne pas voir un kit disques CSP ou AC-Industries prendre place à l'avant. C'est un peu mesquin, par rapport au budget total de la conversion.

A l'usage, la Cox Zelectric cruise avec le même feulement qu'une rame de métro, et se révèle totalement silencieuse à l'arrêt.

ze8.jpg

La conversion Zelectric Bug est indéniablement sérieuse et dépasse toutes les expériences antérieures réalisées avec des batteries au plomb et à l'acide. On est vraiment proche d'une solution industrielle et la qualité d'exécution est impressionnante ! Mais cette qualité a un prix. Le kit moteur EV-West coûte à lui seul 18.900 USD (15.000 EUR) et il faut lui ajouter tout le temps nécessaire à la mise en place du système, de son câblage et de sa finition, ce qui emmène le prix total de la petite Cox 63 Zelectric Bug (certes, intégralement restaurée) autour de 50.000 USD (38.500 euros), ce qui reste quand même élitiste et plus onéreux qu'une voiture électrique comme la Nissan Leaf. Mais c'est le tarif à payer pour rouler à la fois Vintage et écologique !

ze9.jpg

En Californie, malgré ces prix, le marché de la conversion EV est florissant. Il y a bien peu de chance qu'un tel marché puisse se développer en Europe, du fait de la quasi impossibilité de développer des solutions de conversion de véhicules existants, sur un marché de l'homologation verrouillé par des constructeurs automobiles qui pour beaucoup en sont déjà à jouer leur survie...

Plus d'infos ? http://www.zelectricmotors.com

Link to comment
Share on other sites

j'avoue qu'elle a l'air un peu basse du derche mais que l'ensemble a l'air rudement bien fait. J'ai vu des conversions VE sur des deuches ou des 104, ça n'avait rien à voir c'était du pur bricolage. là, faut admettre que ça a l'air vraiment sérieux, si les chiffres annoncés sont au rendez vous ce qui est généralement le probleme avec les véhicules électriques.

Link to comment
Share on other sites

Pas mal du tout... Dans 10 ans, l'autonomie sera peut être passée à 1000km et le poids des batteries à 50kg, on n'en est qu'aux débuts mais il faut les encourager (du moins, ceux qui ont les moyens)

Le problème chez nous restera toujours l'homologation puisque le poids, la puissance, le couple et la répartition des masses sont modifiés.

Link to comment
Share on other sites

oui enfin, l'homologation dans le milieu vw reste une notion tout a fait vague quant même... non?

perso sur mon hiroof boulange, sa me tente bien, je fais 320 km avec par semaine, juste avec ma tournée, d'après mes calculs mental et rapide, vu l'économie énergétique que cela représente, je l’amortis en 5 ans.

je vais suivre cela de très prés, c'est clair.

bien a vous et merci pour l'info.

Link to comment
Share on other sites

Ouaip, c'est bien fait mais c'est du business US : 19.000 pour le kit, 10.000 pour la Cox sans moteur, ça laisse 20.000 $ de main d'oeuvre pour monter l'ensemble. Dans ces conditions, je pense aussi que je saurai faire. Et la Cox "parfaitement restaurée" aurait des joints de pare-brise/lunette AR avec des joncs chromés, pas des joints "Cal Look"

Link to comment
Share on other sites

Il est clair je les ricains sont forts!!!!

Sans voir le côté environnemental c'est dommage d'en arriver à l'électrique...

Adieu le bon son du flat 4 et des joies que procure un moteur à explosion...

J'ai fait pas mal de compette en karting 125 à boîte et le jour où j'ai eu la chance de rouler avec un kart electrique j'ai été déçu... Impressionné par la puissance du moteur électrique mais déçu dans la globalité...

Plus de bruit moteur, plus d'odeur...

Ça me ferait ch... de changer mon 2276 par des batteries...:(

Mais bon je sais que c'est important de rouler "propre" pour notre avenir et que, si, un jour ou l'autre nous sommes obligés de rouler ainsi je me plierai à cette réglementation...

Voilà mon ressenti....:(

Link to comment
Share on other sites

Un cabrio 1972, slovène, vu en exposition à l'arrivée du Rallye Monte-Carlo Energies Nouvelles 2013, de très belle fabrication (intérieur cuir et finitions haut-de-gamme : environ 70 k€, de mémoire) :

attachment.php?attachmentid=14650&stc=1&

attachment.php?attachmentid=14651&stc=1&

attachment.php?attachmentid=14653&stc=1&

attachment.php?attachmentid=14654&stc=1&

attachment.php?attachmentid=14655&stc=1&

Les spécifications techniques (et humides) :

attachment.php?attachmentid=14652&stc=1&

L'institut Metron a remporté la catégorie électrique avec une Dacia Sandero. Il y a apparemment du savoir-faire.

post-52252-14455174754_thumb.jpg

post-52252-144551747543_thumb.jpg

post-52252-144551747546_thumb.jpg

post-52252-144551747548_thumb.jpg

post-52252-14455174755_thumb.jpg

post-52252-144551747552_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

alors moi j'aimerai quand même bien comprendre un truc. on nous casse les burnes dès qu'on veut mettre des disques à la place des tambours ou mettre un moteur de 60cv au lieu d'un moteur de 30cv "ah bah non, c'est pas homologué, t'as pas le droit" et comment des slovènes peuvent modifier une Cox en électrique et la présenter sur un événement, ou comment une Dacia Sandero d'évidence modifiée en électrique peut participer à un rallye en France, en empruntant des routes ouvertes si je ne m'abuse ??? cab65-mbhr tu as des infos là dessus ?

Link to comment
Share on other sites

La réglementation Française n'autorise pas la modification de ton véhicule à moins de passer aux Mines et faire une réception à titre isolé en vue d'obtenir une carte grise correspondant à ton "nouveau" véhicule.

La réglementation Française n'interdit pas, par contre la circulation d'un véhicule modifié étranger si celui est autorisé dans son pays d'origine.

Il ne faut pas tout confondre !

Link to comment
Share on other sites

Plus de bruit moteur, plus d'odeur...

C'est justement pour ça que je rêve de passer mon combi à l'électrique :rolleyes:

Et le fait de récupérer de l'énergie (recharger les batteries) lors des phases de décélérations, au lieu de gaspiller l'énergie sous forme de chaleur par des frottements (freins) et user des plaquettes et des disques, c'est tout de même un sacré progrès !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Microprix Pieces VW Cox et Combi

    Coxobus en Seine et Marne

    Initial Cox

    AG Syncro Boite Vitesse VW et Porsche

    Ampoules pour Anciennes

    Speed Shop

    Vintage Autohaus

    Mecatechnic

    Bugs Are Us

    Feller Service

    Slide Performance

    Car Concept
  • Posts

    • Salut!...justement je me pose actuellement la question d'aérogommer la coque de ma cox! 🤔...est-ce vraiment utile?...si des personnes l'ont fait, quelle aerogomeuse avez-vous utilisé?...je possède un compresseur de chantier mais à priori il faut un sécheur d'air en complément, non?....j'aimerais budgétiser tout ça pour savoir si ça vaut vraiment le coût!....merci d'avance.
    • Bon j’ai reçu le soufflet à 5€ de chez SK… Alors il ressemble pas à celui qu’ils montrent en photo, et que j’avais installé en février, mais plutôt à celui de mecatechnic ou vw classic parts, c’est à dire texture plutôt brillante et les deux renflements plutôt sphériques. La finition du moulage laisse à désirer, mais bon ça doit pas changer grand-chose. Aucun marquage dessus, alors c’est pile ou face! … Donc je vais quand même attendre de recevoir mes durites silicone de la nasa, et voir ce que je peux en tirer. Ensuite, j’aviserai.  
    • Salut les amis, Je vous donne des nouvelles. Pour tenter de sauver les vacances on a fait des sauts de puces en visitant et au lieu de rentrer par les routes italiennes saturées de circulation et offrant des températures caniculaires, on a pris le ferry pour la Corse depuis Livourne et nous rentrons par Toulon. Cela économise plus de 500km et finalement ce n'est guère plus cher que l'essence et les péages (tarifs dernière minute et promo -30% pour séjour de moins de 5 jours en Corse). Ça nous permet de revoir la Corse.... Pour la suite, à voir en fonction des possibilités... Pouvoir arriver à Toulon est déjà une première victoire.    
    • Etabli: face à moi, au mur, les tournevis, clés plates / pipes, et colliers de serrage plastique. Sous l'établi, accessible sans se baisser, les forets, chevilles, vis. J'y mets aussi les coffrets de douilles 1/4 et coffrets d'empreintes spéciales. Plus bas sous l'établi, coffrets dont je me sers moins souvent (repousse piston, compresseur de ressorts, etc.). A ma droite, sur un support, les pinces diverses et un marteau.   A ma gauche, servante légère, coffret à douilles dont je me sers tous les jours et plan de pose. Chandelles sont dessous. A côté, toute l'électricité, poste à souder, accessoires et appareils de mesures.  Plus loin, étagères avec coffrets (perceuse, ponceuse, clés plates à cliquet...), très accessible. Deux servantes, les gros outils à main et la clé à choc, les douilles spéciales en tous genres, les limes, la meuleuse, etc. J'ai aussi une caisse à outils "émotion", des clés de la guerre, allemandes, américaines, etc, je les touche et je me demande qui / quand / où on a bien pu les utiliser... Et puis des armoires "rouges à tiroirs plastiques", aux murs, visserie, rondelles, écrous, etc. Etc, etc.      
    • Ok, on est d’accord ! 😁
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...