Jump to content

La VW Porsche 914 Tapiro by Giugiaro


Recommended Posts

La VW Porsche 914 Tapiro fait partie de ces nombreux prototypes engendrés au début des années 70. La 914 avec sa ligne symétrique peu sensuelle se prêtait idéalement à ces exercices de style !

tapiro1.jpg

En 1970, Giorgetto Guigiaro monte sa nouvelle maison de style Ital Design et le projet Tapiro est l'opportunité de décliner totalement le style "Wedge", avec une ligne en coin et des arrêtes très marquées.

tapiro2.jpg

Giugiaro dote son concept d’une ligne très pure, validant par la même véritablement le style Wedge : avant incisif comme une lame de rasoir, pare-brise dans le prolongement parfait du capot, arrière haut, et ceinture de caisse a la fois rectiligne et montante. De profil, la voiture ressemble à un trapèze-droit quasi parfait, ou un coin – wedge en anglais. CQFD.

tapiro5.jpg

Les portes papillon seront longtemps l'apanage de Giugiaro. Les portières avant du proto Tapiro et celles du coffre forment une étonnante double aile de mouette mais semblent bien loin d'un modèle de série: pratiquement plus rien ne provient de la 914, même le tableau de bord est entièrement revisité ! Mais l'on s'interroge pour savoir comment le moteur est alimenté en air frais ...

tapiro3.jpg

Présentée au Salon de Turin 1970 la Tapiro n'est pas exclusivement un exercice de sytle : elle pose les bases du style Ital Design à venir : simplicité, pragmatisme et angles vifs. Il est évident qu'elle va servir de base aux traits de quelques production de série à venir. Comment ne pas voir un air de famille évident avec la Maserati Bora (1971) dont le capot est quasiment similaire, avec ses phares enchâsses sur des profils légèrement saillants, et dont la partie arrière est tout aussi généreusement vitrée. Quant à l'arrière, on retrouvera une évidente sur la DMC Delorean de 1981.

tapiro4.jpg

L’unique Tapiro construite, après une brève carrière dans les salons automobiles elle sera vendue à un industriel espagnol, avant de finir incendiée. La version officielle parle d’un accident de la route dans les années 1980 (car elle était censé rouler parfaitement), mais la rumeur suggère que les employés du-dit espagnol l’incendieront pour montrer leur mécontentement vis à vis de leur patron. Mais la photo laisse plus à penser à un feu moteur. Carences de refroidissement ou mystères des faisceaux électriques italiens ?

tapiro6.jpg

Devenue épave roussie, la 914 "Tapiro" repose aujourd'hui en l'état au musée Ital Design... Peut-être un jour sera-t-elle restaurée ?

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Eugene, Artisan tolier

    Bugs Are Us

    Rudy Olivenca Services

    Speed Shop

    auto-doc.fr

    Serial Kombi

    Mascotte Assurances

    piecesauto24.com

    Slide Performance

    Coxobus en Seine et Marne

    Car Concept

    Mecatechnic

    Initial Cox

    Microprix

    Feller Service

    Vintage Autohaus

    Bug Art
  • Posts

    • Bonjour à tous, je profite de ce post, car je souhaite installer des pop out sur ma 67, mais lorsque je regarde les Shops, sacrée différence dans les tarifs, ça va de 380€, 385€, 649€ et 689€ sans les joints de caisse. Lorsque je regarde la description, pas de différence dans le nombre d'accessoires. Quels sont vos expériences et conseils sur le sujet?  
    • Pour rester niveau capot arrière,le gros ressort se met à quel moment ?   une fois le capot mis ou avant de l’avoir visser aux charnières  merci  😉
    • J'en reviens au sujet principal 😉, les chambres sont toutes terminées. 64cc dans chacune d'entre elles, polies miroir.  J'ai tout redéposé chez Feller pour faire usiner les cylindres pour accueillir un joint bague type "lemans". A la base fabriqués pour une cylindrée Porsche 3.5L turbo, on ne les a finalement pas utilisé. Par chance ceux ci font, à un dixième près, l'alésage de la culasse. Il va faire un épaulement de 2.5mm de profond (correspondant à la bague en question). Solution qui semble être la plus simple mais surtout pour moi la plus efficace. Cela vient ajouter de la surface de contact entre la culasse et la chemise. Surface qui était limite sur les côtés car l'ancien usinage de la chambre était trop large et trop pres des anciennes chemises. Avec les nouvelles c'est forcément pas mieux.  L'épaisseur en haut des chemises est de 4.5mm. Avec la bague, il y aura a peu près 0.9mm de surface en plus, soit 5.4mm. Je vais monter les bielles sur le vilebrequin en attendant. Je me questionne maintenant sur le choix de l'aac. Sachant que je suis quasi sûr et certain de partir sur de l'injection avec un boîtier Megasquirt. Qu'est ce que vous me proposeriez ?   Merci ! 😉
    • Bonjour, Récupère vite ce ressort! Ce doit être celui qui se place sous le distributeur.   Vérifie en déposant le distributeur, et surtout ne le perd pas!   Là, je pense aux essences de mauvaise qualité de l'époque, peu ou pas assez détergentes. De plus, un niveau d'huile trop élevé dans le filtre entraîne aussi cet effet. MAIS, Je tenterais d'abord de démarrer le moteur sans déposer/nettoyer le carbu. Les seuls joints à changer à priori sont les O-ring (joints toriques) des vis de réglage du by-pass et de la richesse.
    • Bonjour, C'est toujours plus facile à deux, mais on peut le faire seul, à genoux face au moteur, avec le capot sur la tête. Evidemment, ce n'est pas à ce moment qu'il faut se rendre compte que la clé de 10 est toujours sur l'établi. 😄
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...