Jump to content

Recommended Posts

  • 2 years later...

Salut a tous,

je déterre ce sujet car je cherche a remettre les conduits de chauffage sur ma 1300 de 1974 mais je ne comprends pas comment se fixent les 2 "boitiers" de degivrage par brise (conducteur et passager) ainsi que le boitier centrale...

est ce que vous auriez des photos de ces conduits de chauffage mis en place svp?

merci beaucoup

Link to post
Share on other sites
oui c'est bien ça

Oui, la 1 s'enfonce le plus loin possible et la 31 vient se clipser dessus.

(ou la 26 sur mon schéma; au démontage, il faut 3 mains dans l'espace restreint...)

Fais le montage à blanc en dehors de la carrosserie, pour être sûr de ne pas te planter. La pièce 31 est un aiguillage/volet qui envoie l'air soit sur le pare-brise, soit sur le visage du conducteur, ravi de cet air frais mais succint et symbolique, qui lui donne une impression de luxe. :p

Le problème, c'est qu'il y a un sens. Et ce n'est pas quand le montage est enfin en place qu'on se dit "m..., il est à l'envers". Les clips en plastoc n'ont pas une vie éternelle.

Il faut être à deux: un qui pousse bien la pièce 1 dans son logement, pour éviter qu'elle ne s'enfonce quand l'autre pousse la 31.

Les 40 et 43 sont des grilles/joint mousse qui se posent après.

Link to post
Share on other sites
  • 4 years later...

Bonjour,

 

je déterre un vieux poste car je souhaite rénover mon système de désembuage qui ne fonctionne pas du tout. Mais à l'inverse de ce post, j'aimerai démonter toutes ces grilles, avant de les remonter ;)

Pour ce qui est sous le capot, c'est bon, mais pour les grilles en plastique à l'intérieur, c'est une autre histoire. Pour info j'ai une 1300 avec tableau mousse noire.

donc, si quelqu'un pouvait me dire comment retirer ces grilles en plastique sans les casser...

Merci d'avance

 

Ps : j'ai ce modèle

7010.jpg

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Speed Shop

    Coxobus en Seine et Marne

    Mecatechnic

    Mascotte Assurances

    Eugene, Artisan tolier

    Rudy Olivenca Services

    Bug Art

    Serial Kombi

    Bugs Are Us

    Slide Performance

    Feller Service

    Initial Cox

    Vintage Autohaus

    Car Concept

    Microprix
  • Posts

    • Bonjour,   La principale chose à voir c'est qu'en restant en 1584 cc avec la très grande majorité des arbre à cames performance il faudra usiner les culasses pour diminuer leur volume et augmenter le rapport volumétrique, d'autant plus avec nos carburant de plus en plus "chargés" en éthanol Ces arbre à cames sont adaptés mais ils fonctionneront mieux avec un rapport volumétrique de 8-8.3:1 Avec une boite 8x35 : équivalente à une boite longue CP de moteur 2.OL TIV, c'est à dire un moteur qui a un couple d'environ 14,5 daN.m soit 150% de celui d'un 1.6L d'origine,  je n'hésiterai pas une seconde a augmenter la cylindrée avant tout car il est possible d'augmenter le couple sur un 1584 en augmentant le remplissage et le rapport volumétrique mais il sera toujours plus limité à bas régime. A la limite en restant en 1584cc sans usinage il faut autant viser moins de RFA (une soupape d'admission qui ferme plus tôt dans le cycle) pour mieux "emprisonner" la compression et compenser un rapport volumétrique peu élevé avec plus de levée pour augmenter le remplissage donc la puissance et une large plage d'utilisation et dans une moindre mesure le couple maxi L&G V260 avec des culbus 1.25 style origine à l'admission par exemple ou engle FK-41 avec culbuteurs 1.25 L&g à patins ou sinon le classique CB2232 en culbuteurs 1.1:1 qui a été étudié pour être utilisé avec un rapport volumétrique d'origine (quitte à sacrifier de la puissance maxi/ plein gaz) A noter que si le kit cylindrée et que les culasses doivent être changées (bien qu'une réfection de ces dernières reste possible si non fissurées) le compromis pourrait être de passer sur des culasses de base avec un bon refroidissement usinées pour la cylindrée 88 épais ce qui augmenterai à la fois la cylindrée et le rapport volumétrique en passant en 1,7L sans usinage du carter. Si le carter soit recevoir une ligne d'arbre et donc être usiné autant envisager directement un alésage des puits de cylindres et passer directement en 1776cc, monter un V270 avec 8-8.3:1 de RV        
    • Salut Mmig,   On voit sur tes photos que tu utilises cette fois ci un afficheur numérique. Dans tes explications tu parles de sonde type k, type J et de rallonges....  Pour clarifier un peu tout ça sur ta dernière installation tu utilises une type k ou une type J? Une rallonge ou pas de rallonge? et est ce que l'afficheur numérique est adapté à ton type de sonde?  https://www.lavionnaire.fr/InstMotTempe.php J'avais déjà mis ce lien dans le post "prepa moteur 1600CT" mais cette image permet de bien voir les différents problèmes possibles. La soudure chaude c'est le point de mesure de la température culasse. Au niveau du connecteur déjà s'il n'y a pas de détrompeur il ne faut pas inverser les fiches, fer et constantan doivent se trouver à la place prévue sur l'afficheur. L'afficheur mesure une tension très très faible au niveau du connecteur et c'est ce qui rend très sensible toutes modifications du circuit électrique (étalonnage à revoir). Si on met une rallonge de 4m par exemple la partie cuivre devient très longue et modifie la résistance (et de beaucoup par rapport au circuit cuivre initial) de la partie cuivre totale et donc fausse la mesure de façon importante car l'afficheur à été étalonné pour une partie cuivre donnée qui est très courte (car elle se trouve dans l'afficheur). La résistance que l'on voit dans la partie cuivre est une résistance qui varie de manière inversement proportionnelle à la résistance du fils de cuivre en fonction de la température pour que la résistance totale du circuit cuivre reste constante en fonction de la température ambiante ou se trouve l'afficheur. C'est pour compenser les erreurs de mesures due à la variation de la température ambiante. Pour être sur de tes mesures, il ne faut pas utiliser de rallonges (ou alors revoir l'étalonnage, je crois que tu en avais parlé), ne pas utiliser une sonde type k pour un afficheur type J ou réciproquement. Je n'ai pas vu dans le post mais ce serait bien que tu connaisses les valeurs classiques de températures culasses au ralenti ça donnerais déjà une bonne idée.... A+    
    • Bonjour Merci des conseils, je vais appeler des ajd. Tres bonne journée à tous
    • La même depuis 23 ans pourquoi changer 
    • Bonjour , avez vous eux des réponses probante sur les huiles blanches ?  Je me pose également beaucoup de questions , il paraît qu’elle abaisse la température moteur ,aide à la dissipation des calories aussi !! Pour mois c’est plus un problème de pression d’huile , trop fluide égale pression moins importante dans le moteur ,mais à contrario elles ont une excellente   tenu à la friction alors bon !!!! Peste ou choléra ???? Mais je te rejoint ,chaque changement en son temps a fais jazzé et nourri des débat sur le mieux ^du avant ^ !!!!
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...