Jump to content

Comparatif joints moteur Elring vs. Victor Reinz


Recommended Posts

Lorsque vient le moment d’assembler un moteur qu’il soit d’origine ou perfo, choisir les bonnes pièces peut se révéler être un vrai casse-tête ! Une « pièce » essentielle au remontage moteur est la pochette de joints.

De nombreux modèles sont dispos sur le marché à des prix et qualités très variables. Deux marques se distinguent parmi toutes celles proposées sur le marché, Elring et Victor-Reinz, j’ai actuellement l’occasion d’avoir les deux modèles sous la main, alors autant en profiter pour en effectuer un petit comparatif.

Voici donc les deux pochettes qui ont été disséquées, une pochette Elring qui va me servir pour le montage d’un 1835 et une Victor-Reinz qui va me servir à la réouverture et révision du 2L de mon bus.

001.JPG

Les deux emballages sont similaires avec un carton au nom de la marque pelliplaqué contenant des sachets individuels qui eux-mêmes renferment les joints.

Elring :

002.JPG

Victor-Reinz :

003.JPG

On distingue une qualité d’emballage supérieure sur le modèle Victor-Reinz avec du plastique assez épais protégeant bien les joints. La fermeture des sachets est aussi plus solide donc moins de risque de perdre ses joints par accident, c’est subjectif, mais ça peut arriver !

Elring :

004.JPG

Victor-Reinz :

005.JPG

Au déballage on se rend compte que la pochette Elring contient plus de joints que la Victor-Reinz.

De nombreuses pochettes de joints en proposent en effet « trop » pour s’accorder à tous les types de moteurs, mais là où le bât blesse, c’est qu’il manque des joints essentiels dans la pochette Victor-Reinz, comme les six joints toriques de goujons de paliers, un des deux joints de pied d’alternateur qui a dû être inversé avec un joint de pompe à huile (voir photo) ainsi que la plaque déflecteur du même pied, c’est juste inadmissible pour des pochettes de cette gamme de prix…

Est-ce une mauvaise série ou habituel dites-nous si vous possédez aussi du Victor-Reinz, toujours est-il qu’il faudra prévoir ces joints en les achetant à l’unité…

Sur la pochette Elring, il manque un joint d’embase de cylindre ce qui ne pose pas de problème du fait que l’on ne les utilise pas.

Elring :

006.JPG

Victor-Reinz :

007.JPG

Commençons par détailler ces pochettes. Les joints métalliques sont tous là et de qualité très satisfaisante sur la Elring, on évitera juste d’utiliser les joints d’admission pour moteur double admission en les remplaçant par des modèles pour pipes performance, et ce même sur un moteur d’origine.

008.JPG

À part le déflecteur de pied d’alternateur manquant, les joints de la pochette Victor-Reinz présentent une qualité perçue supérieure avec des formes bien marquée, certains sont en cuivre et l’épaisseur inspire confiance.

009.JPG

Les joints papiers… En papier sur la pochette Elring présentent des épaisseurs satisfaisantes, le joint entre le couvercle et le corps de pompe à huile est très fin limitant ainsi les pertes de pression au ralenti à chaud.

010.JPG

Sur la pochette Victor-Reinz, c’est la véritable surprise avec un matériau se rapprochant d’une « toile cirée caoutchouteuse » comme s’ils étaient enduits d’un produit siliconé. La qualité semble vraiment excellente, tellement excellente que le joint entre le couvercle et le corps de pompe à huile semble du coup un peu trop épais…

011.JPG

Passons aux joints caoutchoucs. Sur la pochette Elring, la qualité des joints de tubes enveloppe est très correcte avec un matériau type silicone et de belles formes nettes et sans bavures.

Elring :

012.JPG

En revanche, la qualité des autres joints caoutchoucs laisse vraiment à désirer avec des bavures dans tous les sens et des matériaux dignes des pochettes made in Brazil. La qualité est à améliorer de ce côté-là…

Elring :

013.JPG

Sur le modèle Victor-Reinz, La qualité n’a rien à voir avec des joints nets et sans bavure, lisses et proposant des surfaces d’appui parfaites, vous le verrez dans les comparaisons plus loin. On apprécie la signature V-R sur les joints de tubes enveloppe.

Victor-Reinz :

014.JPG

Les « kits vidange » ont une qualité similaire avec toujours une préférence pour la pochette Victor-Reinz en raison le matériau utilisé pour les joints de plaque de vidange.

Elring :

015.JPG

Victor-Reinz :

016.JPG

Enfin, observons les joints de caches culbuteurs. Les deux modèles semblent de bonne qualité, le modèle Victor-Reinz contient des particules de liège plus grosses que les Elring.

Elring :

017.JPG

Victor-Reinz :

018.JPG

Voilà donc pour la description en photos de ces deux pochettes de joints, si vous n’avez pas de joints en stock je vous conseillerai plus la Elring du fait qu’elle est complète, mais si vous voulez le top du top point de vue qualité, que vous avez les joints de paliers, le déflecteur et le second joint de pied d’alternateur foncez sur la Victor-Reinz ! Pour vous aider à vous décider voici des photos comparatives face à face.

Les joints de caches culbuteurs Elring en bas, Victor-Reinz en haut :

019.JPG

Les joints de radiateur, notez la bavure à l’intérieur du Elring, et l’aspect totalement lisse du V-R.

020.JPG

Sur les joints de radiateur simple admission qui me servent pour les caches culbus à vis la forme du Elring est très approximative le V-R est en silicone.

021.JPG

Sur les joints de rampes de culbus, le Elring présente une grosse bavure, le V-R est parfait.

022.JPG

Idem pour les joints d’allumeur…

023.JPG
 
024.JPG

Joints de pied de dynamo bien tous les deux avec un avantage pour le matériau du V-R.

025.JPG
 
026.JPG

Idem pour le joint de dipstick T3 ...

027.JPG

Les joints de vidange...

028.JPG
 
029.JPG

Les joints de pompe à huile avec un très bel aspect sur le V-R, mais une épaisseur qui parait un peu trop importante. En effet, après mesure, le joint Elring est à 0.1mm d’épaisseur soit le jeu axial des pignons de pompe à huile alors que le V-R mesure 0.4mm, un peu de ponçage de corps de pompe à huile en prévision, ou alors il faudra le remplacer par un modèle fin, dommage car la qualité du matériau est vraiment bonne...

030.JPG

Les joints de tubes-enveloppe ...

031.JPG

032.JPG

Les joints d’échappement, les Elring ont un « pressage » plus « flou » les V-R bien nets, les épaisseurs sont très correctes avec un avantage léger pour le V-R.

033.JPG

034.JPG

Idem pour les joints d’admission, un dessin plus net pour le V-R mais une épaisseur égale sur les deux marques.

035.JPG

Un dernier détail intéressant sur la V-R avec des joints de réchauffeur de pipe d’admission comme d’origine avec un trou plus petit sur l’un des deux pour forcer le flux d’air chaud dans un sens .

036.JPG

Pour résumer :

  ELRING VICTOR-REINZ
On aime Complète. Excellente qualité des joints papier.
Prix autour de 25/30 Euros Excellente qualité des joints caoutchoucs.
Joint de couvercle de pompe à huile fin (0.1mm). Excellente qualité des joints de tube enveloppe.
Excellent qualité des joints de tube enveloppe.  
On aime moins Qualité des joints papier. (nécessité de pâte à joints pour assurer l’étanchéité de certains joints ??) Prix autour de 30/35 euros
Qualité des joints caoutchouc très légère Incomplète !!!
Link to post
Share on other sites

Je commence par deux ou trois choses:

Les joints d'admission: tous ceux qui montent régulièrement des moteurs savant que l'on utilise que très peu les origines des pochettes, mais que l'on privilégie les modèles style Berg bien graissé avec de la graisse cuivrée permettant un démontage facile.

Avec des plans de joints usinés/rectifiés il est même mieux de ne mettre que du RTV orange,.. sans joint...

Parmis les joints qui ne me servent pas: celui entre pompe à huile et carter moteur >> bien moins étanche qu'une bonne pâte style RTV orange

Ceux situés sous le pied de dynamo montage direct de la plaque métal/déflecteur de vapeur d'huile avec du joint d'étanchéïté ou mieux utilisation d'un support d'alternateur/dynamo VW mexique avec déflecteur ET joint torique intégré >> c'est le must :p

Link to post
Share on other sites

Très bien de prendre du temps et de faire un sujet utile , en tout cas meilleur que certain magazine vw , un autre sujet pâte a joint qui va bien et ou serait bien pour finir si utilisation joints ou pas ect

loic a commencé une suite svp

dans certain meeting il y a un vendeur de joints silicone ect reproduit au détail qui a déjà essayé c'est bon ou pas , a bientot , pascal

Link to post
Share on other sites
Super ce comparatif, c'est dingue la différence de qualité. voilà moi qui cherchais à changer mes joints moteur... J'ai toujours peur de la qualité de certaines pièces mais là on se donne plus qu'une idée.

Merci en tout cas

En fait, pas vraiment, car il s'agit ici de 2 marques de qualité et malgré les différences, aucune n'est véritablement à bannir...Il existe par contre des joints 1ers prix...

Link to post
Share on other sites

Super article, bravo pour toutes ces photos et le petit texte qui va avec :) .

Concernant les joints papier VR, le revêtement "caoutchouteux" fond et colle aux plans de joint avec la chaleur. C'est top pour parfaire l’étanchéité des pièces qu'on ne démonte jamais. Par contre, comme le souligne maître Loïc, pour des endroits qu'on démonte de temps en temps, c'est moyen car le démontage implique la destruction du joint. Par ailleurs, le plan de joint est contaminé par ce matériau et nécessite grattage pour redevenir net.

Un joint papier plus basique, qui a baigné une journée dans de l'huile fait aussi bien le job pour les embases de carbu.

Sur T4, ma pochette VR était incomplète aussi. C'est pas top agréable pour le bricoleur du dimanche comme moi, qui n'a pas l'habitude d'identifier un manquant dès l'ouverture de la pochette.

Link to post
Share on other sites

Super article :)

J'espère que c'est le début d'une série. C'est vraie qu'avec toute les références dispos dont pas mal de mer**, il est intéressant de voir précisément la différence.

Là déjà, plus moyen de se perdre sur ce sujet ;)

Concernant le silicone RTV orange, c'est vraiment nickel pour l'échappement c'est parfait et bien étanche, j'ai presque tendance à en mettre "un peu partout" (pompe à huile, échappement, pompe à essence, etc... . Ca se trouve sur eba* assez facilement et pour un prix très abordable, pour l'instant j'en ai pas trouvé proche de chez moi.

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

en mettre partout n'est pas trop un pb, c'est plus qu'il aille partout qui l'est . Il peut filer dans un circuit de lubrification . J'en met le moins possible, et lui prefere un joint anaérobie ( qui seche seulement privé d'air ) et dont le surplus se dissout dans l'huile, sans danger pour le moteur

Eric

Link to post
Share on other sites
pour des endroits qu'on démonte de temps en temps, c'est moyen car le démontage implique la destruction du joint. Par ailleurs, le plan de joint est contaminé par ce matériau et nécessite grattage pour redevenir net.

Un set de joints silicone au niveau de la plaque de vidange va vraiment très bien et utilisable indéfiniment. Même avec une plaque de vidange légèrement déformée au niveau des passages de goujon comme c'est le cas sur 90% des moteurs, l'ensemble reste parfaitement étanche avec les écrous borgnes d'origine serrés "en croix" à 6 ou 7 N.m

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Eugene, Artisan tolier

    Initial Cox

    Slide Performance

    Coxobus en Seine et Marne

    Bug Art

    Serial Kombi

    Bugs Are Us

    Rudy Olivenca Services

    Mascotte Assurances

    Feller Service

    Microprix

    auto-doc.fr

    Speed Shop

    Vintage Autohaus

    piecesauto24.com

    Mecatechnic

    Car Concept
  • Posts

    • La sonde a un filetage conique ...  Et je ne sais pas le faire, donc, je taraude droit et je refilète la sonde ? Est ce que je jeux en profiter pour garnir l'ancien trou de sonde en glissant une pige dans le trou de construction (que je perce pour déplacer ma sonde) ? en vous remerciant  
    • Bonjour et merci à tous J'ai acheté le produit recommandé et j'ai désormais plusieurs solutions :  1 - Après avoir tout nettoyé je remets un boulon 10 x 100 pour obturer le trou et je réalise comme une coquille au-dessus pour terminer de colmater les fuites de la fissure.      Deux questions le trou est conique et le boulon droit .... quel serrage  ? Quid des dilatations différentes du produit et du bloc  ? Est ce que ça risque aussi de fissurer ? 2 - Je passe le bout d'un boulon au tour pour avoir une extrémité d'un diamètre plus faible et mettre de la pâte à l'intérieur un peu comme sur le dessin     Ensuite  .... Si je reperce le bloc par le trou de construction qui est sous l'allumeur, j'ai deux questions.  
    • Bonjour a vous,  Vous avez raison.  Lucas, il y a un facteur important également... La connaissance du modéle😁.... La Cox, je débutes. 😞 Amo, ça je sais bien, et cela est dingue🙄 quand t'on y pense... Avoir gardé la technique d'epoque alors qu'a sa sortie des solutions plus modernes étaient dispos.😁 Mais, c'est ce qui fait son charme n'esr ce pas ? 😉 Sinon, une Cox ne serait pas une Cox. 👌
    • Alors j'ai une grosse interrogation concernant le nouvel échappement Ernst que je viens d'acquérir.  Bon l'installation était pas simple mais ça s'est fait sans trop d'encombres.  Seulement au moment du réglage des flûtes, je mets en place la première avec la méthode de Lucas, côté droit (oui pour cette échappement le tuyau est côté droit), il y a, comme l'a dit Loïc, une tôle qui empêche de recouvrir, elle se trouve quasi à la même profondeur que le bout du tuyau.  MAIS quand j'allais mettre la flûte à la même longueur à gauche, j'ai constaté la présence d'une tôle très étrange, qui se situe à quelques mm plus profonde que le tube de récupération de l'air chaud de l'autre côté...  Donc en sortant la flûte d'à peine plus que 1,5cm, la flûte reste très proche de cette tôle qui a mon sens doit obstruer l'évacuation des gaz... Étrange non? Vous en pensez quoi ?  Pour illustrer : Photo 1 : sortie de droite  Photo 2 : sortie de gauche 
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...