Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 547
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Le conseil c'est : fait le sans retenue. Je roule personnellement avec un 2110 cc / TCS 20/ Garrett T3 à 450 gr en daily /34 pict mod.(Photo ci dessous ). La puissance maxi (non mesurée à ce

Tu as oublié la patience et l'acceptation de l'échec passager éventuel (qui n'est rien puisqu'on ne fait ça que pour le plaisir.) Sinon je suis content de savoir que je suis pas le seul à aimer les

Posted Images

  • 2 weeks later...

voiçi un schéma de branchement de la regulation de pression du GT 2052 V...L'electrovanne reçoit une info () de l'EDC... mais est ce juste du 12 v en continu? ou un voltage " régulé" ? + ou moins 12 V ....

Ou je regule ma pression par une wastegate " externe ?

Salut speedster2,

Ce type d'électrovanne est pilotée par un signal RCO (rapport cyclique d'ouverture) effectivement géré par le calculateur. C'est une tension de 12V envoyée à une fréquence constante, cependant on fait varier le temps pendant lequel la tension vaut 12v dans une période donnée, cad, ouverte à fond: la tension sera de 12v en continue; ouverte à 25%: tu auras 25% du temps d'une période avec 12v et les 75% restant de la période avec une tension nulle (signal en forme de créneau)...

La variation du RCO est géré par une ou plusieurs cartographies celon les systèmes/stratégies

La plupart des injections adaptables dispo sur le marché permettent la gestion de signaux RCO (1 ou plusieurs d'ailleurs) avec des stratégies/"marges de manoeuvre" plus au moins différentes...

sinon les "accros" d'électroniques savent faire des petits boitiers RCO en fonction de divers signaux d'entrés assez facilement...

La gestion/mise au point de ce genre de système n'est pas toujours facile...

Je n'ai pas toujours été de cet avis mais il semblerait au fil des discutions qu'un simple poumon mécanique "traditionnel" pourrait faire l'affaire...à tester peut-être, surtout que ça coûte pas chère..

Dans tous les cas, même si tu veux réguler ta pression maxi à l'aide d'une westgate externe tu dois "gérer" un minimum la position de tes ailettes et ne pas les laisser "complètement fermées" à pleine balle...

Link to post
Share on other sites
C'est une tension de 12V envoyée à une fréquence constance, cependant on fait varier le temps pendant lequel la tension vaut 12v dans une période donnée, cad, ouverte à fond: la tension sera de 12v en continue; ouverte à 25%: tu auras 25% du temps d'une période avec 12v et les 75% restant de la période avec une tension nulle (signal en forme de créneau)...

Non, en fait, c'est bel et bien la fréquence qui est modifiée dans une période donnée tu augmente ton nombre de sinusoïde pour augmenter les pics et le temps de signal en 12V. Attention parce qu'il y a des RCO et des RCO avec pilotage inversé.

Si tu ne pilote pas tes ailettes et que tu les laisse grandes ouvertes (Pmax), tu vas faire une surchauffe du mécanisme et griller ton turbo côté GV (retour d'expérience), de plus, bloquer le système, aucun intérêt de passer en GV du coup. On en revient toujours au même dilemme, une bonne petite injection, rien de mieux.

Je n'ai pas toujours été de cet avis mais il semblerait au fil des discutions qu'un simple poumon mécanique "traditionnel" pourrait faire l'affaire...à tester peut-être, surtout que ça coûte pas chère..

Oui c'est moi qui est fait ce montage sur un GT1544V avec un poumon de smart, le turbo est sur mes étagères, j'ai abandonné le projet en voyant que les réglages sont infaisable, on ne peut pas régler une courbe exponentielle avec une position de poumon précise. En théorie ça marche, mais bon, c'est très très loin d'être valable, les variables de signal existant à bas régime ne peuvent pas être re-produites la gestion est aléatoire, bref c'est trop brouillon, j'ai préféré abandonné le pilotage mécanique, clairement ça n'est pas dans les standards de fiabilité.

Link to post
Share on other sites

Le shéma n'est pas représentatif pour un GT****V car il n'est pas complet, c'est un schéma VW pour les premiers TDI, il n'est pas représentatif au niveau de la source de commande.

On voit que la source n'est qu'un tuyau repiqué en amont du turbo, néanmoins, ce n'est pas complet, cette méthode n'a quasiment pas été utilisé por une bonne raison, la dépression régnant dans le collecteur à cette endroit est trop variable pour s'en servir comme source de pilotage.

Très rapidement le système a adopté une pompe à dépression avec un accumulateur comme commande pour avoir un pilotage stable et modifiable via une RCO.

A l'époque de ce schéma, les premiers GV n'étaient pas des ailettes mais des brides de flux interne comme celui-ci, ils aceptaient un peu mieux les variations

non contrôlées car ils étaient un peu "long à la détente":

tgv2-radial-citroen.jpg

Des turbo à ailettes sont beaucoup plus sensibles que des brides et la gestion

par simple dépression collecteur ne marche pas correctement.

Link to post
Share on other sites
Non, en fait, c'est bel et bien la fréquence qui est modifiée dans une période donnée tu augmente ton nombre de sinusoïde pour augmenter les pics et le temps de signal en 12V. Attention parce qu'il y a des RCO et des RCO avec pilotage inversé..

Sans vouloir entrer dans un débat qui n'aurait aucune utilité ici, à ma connaissance la fréquence (et donc la période puisqu'égale à 1/F) est fixe, c'est la "portion 12v" qui varie dans chacune de ces périodes (périodes de même durée à chaque fois..)...

sinon ça s'appelle de la modulation de fréquence..

Link to post
Share on other sites

On voit que la source n'est qu'un tuyau repiqué en amont du turbo, néanmoins, ce n'est pas complet, cette méthode n'a quasiment pas été utilisé por une bonne raison, la dépression régnant dans le collecteur à cette endroit est trop variable pour s'en servir comme source de pilotage.

.

Est-ce qu'il y a des traces de ton expérimentation sur le forum, j'aimerai bien jeter un oeil?

même si je reste toujours un peu septique sur le pilotage mécanique, c'est plus à un pilotage "en pression " auquel je pensais, cad prendre la pression en aval turbo (mais avant papillon quand même ) et l'appliquer à un poumon de type "traditionnel" cad de turbo à westgate (et effectivement pas un poumon qui fonctionne à dépression comme c'est souvent le cas en GV), repositionné pour fermer les ailettes à vide et les pousser pour les ouvrir sous l'effet de la charge...

Link to post
Share on other sites
Les pannes les plus féquentes viennent du grippage du système mécanique de la GV
Bien avant tu as les fissures de corp turbine comme d'hab et le joint thermique qui fuit, celui qui doit être entre le corp de turbine et le châssis du turbo.

Pour Dred, non, tu ne trouvera rien ici pour la bonne raison que dire que l'on a fait un montage qui ne peut pas aboutir, ça ne sert à rien. Si tu veux, on peut en discuter en PM pour éviter de surcharger un post plus que prévu.

Un montage de wastegate externe est prévu. ( sur échappement)

Donc ton GV ne servira à rien.......

Ça n'en sera pas un, GVreplica?

Link to post
Share on other sites
passé les + de 120 000 km

Les grippages de GV arrivent bien avant 120000 dès fois avant 80000 ;)

c'est un deS souciS qu'avaient les TDI

pourquoi le fait de mettre une wastegate sur l'échapppement ( c'est ainsi que je compte reguler ma pression max de sural ) pourrait perturber la GV ?

sauf erreur c'est au GV de reguler cette pression en variant

De plus je sais pas mais charger /decharger le turbo je voit pas comment il va pouvoir reguler/charger corectement ??

je voit pas coment tu peut resoudre ton probleme avec un systeme D

déja qu'épaulé par un calculateur c'es chaud a faire :(

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Vintage Autohaus

    Eugene, Artisan tolier

    Bug Art

    Speed Shop

    Rudy Olivenca Services

    Mascotte Assurances

    Initial Cox

    Coxobus en Seine et Marne

    Microprix

    Bugs Are Us

    Car Concept

    Serial Kombi

    Slide Performance

    Mecatechnic

    Feller Service
  • Posts

    • Bonsoir, Personne n'a déjà démonter son nez de boite et a vu si il y avait un circlip ou une rondelle?
    • Bonsoir nobrucombi,  Tu découpes les pâles avec quel outil ?  J'ai réalisé le miens avec une cisaille à tôle mais la tôle se déforme... 
    • Je voudrais faire évoluer les échappements en mettant des tubes inox en sortie de culasse ; j'ai vu qu'on pouvait en acheter en 42 ou 45 mm , quelle serait la config adaptée à mon 2l CJ ?  Les sorties culasse sont rectangulaires  En fait ma question est plutôt de savoir si dans les culasses à sortie rectangulaire il y a deux tailles ou une seule pour la sortie, en clair peut on choisir le diamètre annoncé du tube rond 42 ou 45, ou alors est ce imposé par la culasse ?  Bruno 
    • Oups ! Désolé je n'avais pas vu cette question ! Ma sonde lambda est fixée sur le tuyau de sortie après silencieux.  Pas idéal, mais j'ai trouvé ça plus simple. 
    • Bonjour à tous  j’ai cherché une rubrique présentation mais je ne l’ai pas trouvé alors je tente ma chance ici je m’appelle Axel, 30 ans vivant à Bordeaux. Je suis l’heureux possesseurs d’un t3 1.6D boulangère moteur de jetta totalisant 130 000 (apparement) en ma possession depuis 40 000, un road trip en Europe pendant deux mois de 10 000 kms sans soucis hormis les plaquettes de freins. Quelques mois plus tard boîte et embrayage changé par nos soins. Quelques bricoles depuis mais rien d’extraordinaire. On en prends soin vidanges tout les 4000 kms ainsi que les filtres. Ma compagne s’est offert un t3 1.9 dg moteur à plat. une fois à la maison grosse révision huile, tout les filtres, bougies, révision intégrale du carburateur pierberg 2e et réglage de cette usine à gaz … richesse au poil mais ralenti difficile les 30 première secondes à froid. Avec tout ca je n’avais plus le temps pour mes motos mais depuis quelques temps j’étais tranquille mais madame est partie en road trip. Répondant à tout mes messages d’inquiétude sur la température moteur, niveau d’huile et comportement moteur puis à son retour le van garé pendant quelques jours il ne voulait plus démarrer… vérification d’étincelle ok mais plus de coco donc commande de la pompe à essence qui ne faisait plus le taff. Au démarrage j’ai entendu un bruit suspect au niveau droit du moteur le cylindre le plus proche de moi vers l’arrière du van. J’ai l’impression que le bruit est présent aussi au milieu du moteur. Ça ressemble à un clac clac clac ou tac tac tac (selon la région d’où vous venez) régulier qui disparaît lorsque je met du gaz mais j’ai l’impression d’entendre comme un cognement semblable au gros mono cylindre à bas régime. j’ai vérifié le niveau d’huile refait l’appoint j’ai l’impression que le bruit s’atténue mais peut être que le moteur maintenant chaud et l’huile font changer le bruit.  il y’a deux mois j’ai vérifier les pressions j’étais entre 9 et 10 bars  Depuis le redémarrage  le moteur est très instable au ralenti il vibre à la limite du calage … j’ai vérifié l’allumeur les charbons sont usé de moitié et non uniformément  voilà tout ce que je peux dire  je suis en déplacement j’ai prévu ce week-end de vérifier les soupapes (jeux états des ressort culbu …) et aux besoin démonter le carter bas moteur pour vérifier si j’ai pas des morceaux de coussinets qui se baladeraient la dedans … un grand merci à vous pour vos futurs conseils  Axel    
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...