Jump to content
Sign in to follow this  
Pleviez

Installer un Allumage Mallory Hyfire VI AL

Recommended Posts

L'installation d'un boitier d'allumage électronique à décharge capacitive type Mallory Hyfire 6AL (ou MSD, c'est pareil) ne pose pas de difficultés particulières. Ce type d'allumage utilisé avec une bobine haute performance permet d'améliorer le rendement de n'importe quel moteur VW en assurant un train d'étincelles musclées, même avec une batterie fatiguée ou des conditions extrêmes. Nous voyons ici son installation sur un buggy typé offroad et équipé d'un moteur 1776cc ...

Le cobaye de cette expérience sera notre "Barbie Kommando" qui roule depuis 18 mois avec un allumage conventionnel : Allumeur 009 et bobine Ducellier de récup ...

hyfire_a.jpg

Le premier casse-tête consiste à choisir l'emplacement du boîtier. Sur une berline, il y a l'embarras du choix : dans le compartiment moteur, dans le coffre AR, sous la banquette etc ... dans un buggy typé offroad il n'y a guère d'alternative : à l'intérieur du buggy, relativement haut en cas d'inondation. Et à l'abri des coups ... dans la configuration du Barbie Kommando, le boîtier prendra place sur la paroi arrière, derrière la roue de secours installée contre l'arceau. Il sera protégé des coups et ne devrait pas prendre trop d'eau. De plus, la roue de secours est du coté conducteur, autrement dit coté bobine et allumeur. Cool ! Autre avantage de cette disposition, la fenêtre amovible du boîtier permettant de régler le limiteur de régime reste facilement accessible !

hyfire_d.jpg hyfire_e.jpg

Le faisceau du boîtier Mallory sera gainé de gaine thermo-rétractable, la coque sera percée pour faire passer le faisceau vers le compartiment mécanique. Le trou sera par la suite étanché au silicone par dessous.

Pour le reste, ça se passe dans le compartiment mécanique... A noter que je présente ici la réalisation finale du montage mais afin de vérifier câblage et le bon fonctionnement de l'ensemble, j'ai préalablement cablé tous les éléments en fils volants, afin de vérifier que tout fonctionnait parfaitement. C'est beaucoup plus rapide (20mn) et ça évite de perdre éventuellement du temps.

hyfire_g.jpg

Le câblage conventionnel : un + contact qui alimente la bobine (fil rouge A) et un fil qui arrive de l'allumeur (fil vert B). Non visible, un fil noir branché sur la même borne de la bobine que le fil vert alimente le compte-tour. Comme on est sur un buggy offroad susceptible d'aller faire une virée loin de tout, il est décidé de réaliser le câblage permettant de revenir à un allumage conventionnel sans avoir à intervenir sur les fils et/ou les cosses aucazou le boîtier ou la bobine fumeraient...

Avec un boîtier CDI, il est nécessaire d'utiliser une bobine spécifique acceptant des hautes tensions en entrée. La plus connue d'entre-elles est la Blaster 2 de chez MSD. Ici, comme on est sur un buggy offroad, on opte pour sa version "High Vibrations" scellée dans une résine époxy.

hyfire_c.jpg

Le parti-pris est donc de laisser en place tout le câblage existant _pour éventuellement revenir en configuration classique_ et de simplement se repiquer dessus en partant du toron issu du Mallory. Le principe du câblage du boîtier Mallory est très simple (quasi-similaire sur le MSD) :

  • Une alimentation générale qui se branche directement sur la batterie: Fils rouge et noir gainés ensembles (X et Y)

  • Un plus "contact" : fil rouge fin ®

  • Un fil qui va à l'allumeur : fil blanc (S)

  • Un + bobine : orange (T)

  • Un - bobine : noir (U)

  • Un fil compte-tours : jaune (V)

Ceux qui ont un allumage par capteur électro-magnétique (type Compufire ou similaire) utiliseront le connecteur violet vert, ici coupé car inutilisé

hyfire_h.jpg

Sur la photo, ça fait fouilli. Certes, mais les longueurs de fil sont choisies pour que tout soit toronné ensemble à la fin du chantier. Les cosses sont serties puis soudées à l'étain et enfin isolées. Lors de la finition, chaque connexion sera étanchée avec un morceau de gaine thermo ... manquante le jour de ces travaux. Désolé ...

Le - d'alimentation générale (X) est pris sur la contreplaque d'arceau (l'arceau est relié à la masse sur le buggy) et le + général (Y) s'en va vers le gros câble + batterie du démarreur.

On remarque par contre que le fil jaune (V) destiné à alimenter le compte-tour est trop court. Pourquoi est-il plus court que les autres ? Allez savoir ! Il faut le rallonger... une soudure à l'étain, une chute de gaine thermo pour isoler et le tour est joué !

hyfire_i.jpg

Un peu de rangement dans les fils, deux serflex, un bout de gaine automatique pour protéger le toron issu du boitier et on y voit tout de suite plus clair !

hyfire_j.jpg

La cohabitation de 3-4 cosses rend le faisceau assez encombrant, mais c'est la rançon pour pouvoir décabler et revenir à un allumage classsique en 20 mn en cas de panne. Rappelons que les raccordements par cosses seront rendus étanches avec de la gaine thermo ... dès que j'en aurai récupéré !

Allez, on démarre ... premier tour de clé, sans toucher aux gaz et ça part tout seul. Moteur froid, le ralenti est bas mais le moteur est bien rond et ronronne parfaitement ! Bonne surprise, le compte-tours fonctionne parfaitement. Ce n'est pas toujours évident, certains nécessitent un adaptateur. Premiers tours de roues : c'est indéniable, le moteur est bien plus "rond" et monte beaucoup mieux en régime. Les bienfaits habituels des allumages à décharge capacitive.

Lors du petit essai routier, j'ai eu l'occasion de tester le limiteur de régime : ça coupe 1 ou 2 cylindres, mais pas de façon hard comme c'est le cas avec un doigt d'allumeur "rupteur". La coupure a eu lieu un peu au dessus de 4.000 rpm. Une bonne occasion pour régler le limiteur... on ouvre la petite trappe et, effectivement par défaut le limiteur était réglé sur 4.500 rpm, la valeur minimale du limiteur

hyfire_k.jpg

Conformément à la notice, on tourne la petite flèche sur le 2 pour régler le limiteur à 5.000 rpm, largement suffisants pour ce moteur qui n'a pas encore 2.000 km.

hyfire_l.jpg

Voilà, tout est OK. On re-fixe la trappe de visite et l'on peut remonter la roue de secours avant de reprendre la route pour rouler cheveux au vent ! Pas de problème avec la roue de secours. Le boîtier sera protégé des coups, tout en étant bien ventilé. Au besoin, pour le protéger des éventuelles projections d'eau, un petit capot plastique pourra facilement être fixé dessus.

hyfire_m.jpg hyfire_n.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Classic Store

    Speed Shop

    Car Concept

    Eugene, Artisan tolier

    Bug Art

    Initial Cox

    Serial Kombi

    Mecatechnic

    Vintage Autohaus

    Bugs Are Us

    Rudy Olivenca Services

    Highway Import

    Mascotte Assurances

    Feller Service

    Microprix

    Coxobus en Seine et Marne
  • Posts

    • Les schémas c'est du charabia pour moi...  Je vais tester ça demain. Merci  C'est bizarre, car tout fonctionnait bien le matin en partant au taf, et le soir en quittant j'avais que les veilleuses et les phares. 
    • Alors, https://1drv.ms/u/s!ApVgKjqeo0oPkHPcxMC2jk2W99xC?e=A3zhKf Tu déposes le relais; sur la plaquette, tu as des chiffres et une lettre, qui correspondent aux bornes du relais. Tu mesures que tu as du +12V à la borne 30, et que la borne S est à la masse quand tu actionnes le quomodo. Ainsi nous allons éliminer un soucis d'alimentation. Pour tester le relais, tu appliques la tension +12 à la borne 30 et le - à la borne S. Le relais doit claquer. et la borne 56 doit être reliée à la borne 56a ou 56b.  La liaison change à chaque claquement. C'est le principe du bic Parker. A chaque pression sur le bouton, la pointe remonte ou descend. Ici, la borne 56 est reliée à la 56a ou 56b, alternativement.
    • J'ai débranché mon relais, je sais pas comment le tester, je l'ai remonter et la... j'ai plus d'appel de phare. 
    • 18 ans déjà, j'avais presque oublié, mais un plaisir à mener le projet au bout là où certains abandonnent en cours de route. Pour résumer on est plus dans les 20000 que les 15 au final. Certes c'est beaucoup, surtout que ça n'est qu'un combi, mais étalé sur autant de temps finalement je trouve ça correct. Beaucoup de travaux ont été confié à des pros, d'autres en système D pour équilibrer les dépenses,  Je ne me suis jamais trop posé de questions sur le coût final, le temps passé dessus ou sa valeur réelle après restauration, je me suis juste promis à l'époque d'en faire LE combi dont je rêvais et je suis plutôt satisfait du résultat ! 😂 Si ça intéresse, un récap des dépenses/travaux/modifs  pourrait faire l'objet d'un post mais à titre purement indicatif, chaque projet étant différent.  
    • Je ne connaissais pas ce modèle, je ne pourrais pas vraiment t'aider mais en tout cas le pré-chauffage à l'air d'avoir été soignée. C'est plutot un trés bon point.
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...