Jump to content
Sign in to follow this  
OliveRS

1er Dyno Day Sud: le Compte-Rendu

Recommended Posts

Les chevaux, les HP, qu'ils soient DIN, SAE, ou en KW, la puissance est le "Saint Graal" que tous les amateurs de perfomances et de préparation recherchent. Mais entre les chevaux "théoriques" sur le papier ou les forums, et les horse power réels, ceux qui muent l'auto, il y a parfois comme un fossé, voire un gouffre. Le seul moyen d'etre fixé et de valider une solution technique, c'est de les mesurer là ou ils sont, c'est à dire a la roue, sur un banc de puissance à rouleaux. Là, plus de place à l'estimation ou à l'esbrouffe: on mesure et on lit le verdict [...] C'est sur le complexe "Pôle mécanique" d'Alès (30) que nous avions rendez vous ce doux matin d'octobre afin de passer nos mécaniques à la torture. Ce magnifique site regroupe en un même endroit une dizaines d'entreprises spécialisée dans le sport auto et moto. De l'usine de motos de trial Scorpa à l'atelier de mise au point et préparation YJC Motors, en passant par les diverses écoles de pilotage moto, auto, karting, tout terrain et asphalte, quasiment toutes les disciplines sont accessible sur place .

 

C'est dans les locaux de YJC Motors, accueillis par José et son épouse que la première moitié de la journée allait se dérouler .

Dynodaysud_a.jpg Dynodaysud_b.jpg

Aprés un rapide briefing au cours duquel José explique la procédure du test, le fonctionnement de la machine, les précautions a prendre, nos "candidats" commencèrent à mettre les mécaniques en température, à l'extérieur du local, et à ajuster un dernier coup les réglages de carbus.

Ce fût Sly qui ouvrît le bal, ce dernier étant un peu "pressé" de passer a la torture, Madame Sly étant sur le point de mettre au monde la descendance, c'est donc l'oreille au téléphone et l'oeil sur l'écran du banc que Sly dut passer cette "épreuve" .

Dynodaysud_c.jpg Dynodaysud_d.jpg

Une première phase consiste à étalonner le régime du test, à entrer des données de correction dans la machine telles que la taille des roues, le régime maxi et la vitesse de "déclenchement" de la mesure. Ensuite, José grimpe dans l'auto et passe à la mesure proprement dite. Il démarre très lentement (assez rigolo avec les autos de run et leurs embrayages 4 patins ou encore équipées de KEP stage x), passe tous les rapports, jusqu'a la 4eme et une fois à 2500 rpm , il enfonce les gaz à fond jusqu'au régime de coupure (manuelle ou électronique) . Il y a ensuite une phase de décélération, durant laquelle est mesurée la "résistance" de toute la chaîne de transmission .

Le "vieux" 2.1 L de Sly indiquera qu'il est temps d'une bonne révision, voir d'un upgrade avec "seulement" 140 cv à 7300 rpm, mais avec la courroie. Lorsqu'on sait que le refroidissement "mange" une dizaine de chevaux, c'est quand même un score très honorable. Grâce à ses pneus à gros ballons (205/75*15) et malgré une boite 8*35 stock, cette Oldschool 61 verte atteindra au final la vitesse de 211 Km/h sur le banc.

Le suivant à passer au verdict sera Franck Duffrene, avec sa 1303 équipée d'une boite 5 et d'un 2110 cc, coiffé par des Street eliminators et gavé par des 45 Dell'orto.

Dynodaysud_e.jpg Dynodaysud_f.jpg

L'essai sera fait sur le 4eme rapport, et le verdict donnera 132 cv à 6900 tours /min. Franck fût un peu déçu, car il annonçait un peu plus. Comme quoi les puissances "estimées" en fonction de telle ou telle pièce ne sont pas très fondées, rien ne vaut la mesure réelle .

Le prochain : un type IV, c'est au tour de Lovw de hisser sa " Straßenrennen" sur les rouleaux . . .

Dynodaysud_g.jpg Dynodaysud_h.jpg

Le 2366 cc récemment révisé Outre rhin chez son "papa" affichera une puissance de 168 cv et un couple de 22.5 kgm à seulement 5200 rpm avec courroie, mais le propriétaire soucieux de la longévité de sa machine avait demandé a ce que l'essai n'aille pas au delà de ce régime. Prometteur sachant que "théoriquement" ce moteur devrait donner sa puissance maxi autour des 6500 rpm. On le voit nettement sur l'écran du dynotest, la courbe croissante ayant une cassure "nette" au régime de fin de test . . .

La première auto exclusivement typée "Run" à passer a la torture sera celle de Laurent. Exit les Erco light, c'est une version presque "civilisée" de la 62 qui prendra place sur les rouleaux . Son utilisation piste fût tout de même trahie par cette odeur d'essence si particuliére . . .

Dynodaysud_i.jpg Dynodaysud_j.jpg

José, notre "testeur" domptera sans problèmes la progressivité bien connue de l'embrayage Kep stage 2 et du disque 4 patins, afin de faire la première mesure d'étalonnage. La première chose que l'on remarque à la lecture des graphes est que les 2 courbes du haut sur la photo sont très rapprochées, ces 2 courbes représentant la puissance moteur et la puissance au roues, l'espacement faible entre celles ci indique une bonne voire excellent transmission, ayant peu de pertes. Le bilan est donc de 160cv au volant à 7400 tr/min, pour un couple de 20.5 kgm avec un diffuseur d'IDA se "baladant" dans le carbu (creux trés visible sur la courbe). Très bon score sachant que c'est Laurent lui- même qui a préparé ses "petites" culasses Scat en 40*35.5, dans sa cave, avec un silex à la lumière de la bougie . . . La future évolution de cette mécanique passera certainement par des "vraies" culasses . . .

Ce fut ensuite le tour de Madman4 de positionner sa 66 bleue pour le verdict tant attendu .

Dynodaysud_k.jpg Dynodaysud_l.jpg

Après avoir briefé José sur l'utilisation et la signification de l'instrumentation composée d'une panoplie de "shift lites" ainsi que des "boutons" à ne pas toucher, Patrick pris place sur le siége passager, et fût donc épargné par la douloureuse vision depuis l'extérieur de son propre moteur à 7000 rpm ! Le premier commentaire sur sa courbe fût : "mais, c'est un moteur TDi" tellement sa plage d'utilisation est "large", elle s'étend sur plus de 2000 tours/min , il fût félicité par le préparateur, car avoir une courbe de moteur diesel sur un moteur essence à carbus, est une remarquable performance. C'est à 7000 tr/mn que la puissance de 162 cv est relevée, avec un couple "camionesque" de 22.8 kgm, a croire que ce moteur a "de véritables morceaux de compétition a l'intérieur " ...

Notre "débonnaire" Lo61 grimpa ensuite sa jolie 61 découvrable en ayant pour objectif une puissance "à 3 chiffres" .

Dynodaysud_m.jpg Dynodaysud_n.jpg

Objectif atteint, puisque son unique voiture familiale et daily driver sortira presque 110 cv, équipée de carbus de 40 (réglés assez riches, n'est il pas ! ! ) et de culasses Street eliminator . Preuve que ces culasses sont roulables au quotidien .

Racing_1303 et sa 1303 verte de DDCup suivît rapidement .

Dynodaysud_o.jpg Dynodaysud_p.jpg

Le bon vieux 1600cc sera mesuré a 66cv@5000 rpm aprés 8 ans de bons et loyaux services en tant qu'auto principale de Philippe .

Romain de Chateaurenard (13) était curieux également de connaître le potentiel réel de sa 1300 équipée d'un 1776 plutot "gentil" . . .

Dynodaysud_q.jpg Dynodaysud_r.jpg

Agréable surprise pour une configuration assez simple (engle W100 et 2 carbus de 40), culasses d'origine, avec un 73 cv plus qu' honorable.

Le "buggy moche" de votre serviteur posa quant à lui quelques soucis pour "tenir en place" sur les rouleaux, il est apparemment plus à l'aise dans le sable, que sur les rouleaux du banc, il fallut donc le sangler avec "force" .

Dynodaysud_s.jpg Dynodaysud_t.jpg

Le 1835 cc de "prêt" alimenté au compte goutte par deux Weber 36 fournira "à peine" 66cv @ 4900 rpm, puissance "a mon goût" déjà suffisante pour ce genre d'engin peu sécurisant .

Ensuite ce fût au tour des "utilitaires" de passer a la torture .

Sovw (madame Lovw) ouvrit le bal des "camionettes" :

Dynodaysud_u.jpg Dynodaysud_v.jpg

Le 2366cc type IV tout neuf et pas réglé, équipé de deux 40 DRLA fournit 110 cv @4500 tr/min (rodage oblige) avec un couple proche des 19 kgm, largement suffisant pour camper, emporter la petite famille et la glaciére sur les meetings .

La seconde "Estafette" était le westfalia 75 de Fred100 :

Dynodaysud_w.jpg Dynodaysud_x.jpg

L'oreille affûtée de José, reconnut immédiatement la présence sous le capot d'un 6 cylindres made in Stuttgart. C'est après quelques "chaotiques" passages de rapports que le combi se retrouva en 4eme, sur ses rouleaux, à 2 m du mur d'en face, à 5200 rpm, à ................. 225 km/h !!!

C'est à ce régime de 5200 tr/min que Fred avait demandé la fin de l'essai, la boule a l'estomac de voir son véhicule ainsi torturé devenant trop grosse. Verdict : 186 cv et presque 28 kgm de couple ! Malgré les encouragements de la quasi totalité des participants, (José y compris) pour faire un essai a 6000 rpm, régime auquel respire vraiment un Flat6 Porsche, Fred déclinera l'offre, et se contera de savoir "qu'au dessus de 5200 , y'en a encore" . . .

Dynodaysud_zz.jpg

C'est donc à la fin de cette cession que nos participants partirent se restaurer sur les paddocks du circuit, l'après-midi sera consacrée à faire quelques tours sur le circuit asphalte du complexe du Pôle Mécanique .

Dynodaysud_y.jpg

Encore une journée bien remplie, avec beaucoup d'émotions, mais aussi beaucoup d'échanges, de conseils, de recettes, entre les protagonistes à propos de leurs diverses expériences sur la préparation des mécaniques et des châssis. José, le boss de YCJ motors ne connaissant pas le milieu "VW" fût _de son propre aveu_ agréablement surpris par le niveau de performance de certaines de ces petites "cox" et "combis". Une journée qui sera certainement renouvelée, afin de contrôler les diverses évolutions faite durant l'hiver, avec, souhaitons le, encore plus de participants .

Dynodaysud_z.jpg

Merci à l'equipe de YJC Motors pour leur accueil et a PRS pour l'organisation .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Serial Kombi

    Bug Art

    Highway Import

    Microprix

    Classic Store

    Vintage Autohaus

    Mascotte Assurances

    Mecatechnic

    Speed Shop

    Initial Cox

    Coxobus en Seine et Marne

    Feller Service

    Rudy Olivenca Services

    Bugs Are Us

    Eugene, Artisan tolier

    Car Concept
  • Posts

    • Feller (sans lui enlever le mérite de son travail) n'a fait que reprendre les modifs créées par Berg.
    • bonjour  savez  vous  a quoi sert  la gorge  qui communique avec   le corps de pompe  coté plaque de fermeture  ??
    • Possible que les deux aient de l'usure . Quand on fait cette opération , on doit contrôler l'alésage de la culasse puis éventuellement "réaléser" si nécessaire et ensuite commander les guides en fonction de la cote .
    • Pour l'huile j'ai de quoi faire... J'ai un bon plan pour avoir de l'huile, je met dedans de la 15W40.mais mon fournisseur devrait bientôt rentrer de la 300V donc je vais encore la changer !  Mais c surtout que 1000 bornes = 10 ans de roulage avec la Cox peut de temps pour l'utiliser donc j'ai changé l'huile régulièrement.  Niveau config c'est un 1776.  AAC Web 163 Vilo à contre poids  Culbu 1.25 CB perf Tige street race ( geo+ longueur faite avec l'outil Dany concept)  Culasse L&G 90cv usinage à 48CC + double ressort  Poussoir L&G  2 Weber 40 Idf  Full flow berg Allumeur Kultech +module electronique petronix + bobine 40000 volt  ...  À oui et la fameuse pompe shadeck 30mm dont l'un des pignon est en photo et semble plutôt malade.  Après sinon mise à part le fait de perte de pression au ralenti je n'ai pas de perte en roulant même à chaud c'est stable en accélération la pression monte bien elle chauffe pas rien.  Et avant de voir les pignons et de connaître le bouchonnage de ce fameux trou je pensais que cela venait de la petite fuite entre le bloqué et la pompe et ce problème de pression au ralenti n'est survenu que il y a 100/150 kilomètres environ 
    • Sur mon Marland ce n'était pas un problème de relais mais de commodo. Les contacts oxydés sur le commodo au niveau de l'appel de phare qui commande aussi le passage feux de route-feux de croisement, ne permettaient de déclencher le relais. A+
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...