Jump to content
Sign in to follow this  
Pleviez

Le 1er VWirus Power Day à Bulle (Suisse)

Recommended Posts

Le dynamisme de nos voisins Helvètes n'est plus à démontrer, à l'image de Alain " VWirus " ANDRE qui organisait le 11 octobre le premier " VWIRUS Power day " destiné à voir s'affronter les belles mécaniques, non pas sur la piste … mais sur un banc de puissance à rouleaux. Le programme prévoyait de voir s'affronter 25 véhicules […] C'est à Bulle en SUISSE (à proximité de la frontière Française) que Alain ANDRE (propriétaire d'un terrible et original FRIDOLIN) organisait la rencontre ayant bénéficié d'une discrète mais efficace promotion. Le temps et les locaux n'étant pas extensibles, il avait fallu limiter les inscriptions à 25 participants…

 

lebref_vwirus_01.jpg lebref_vwirus_02.jpg

Dès 8h30 il règne une activité et ambiance hors pair dans les locaux de Car Evasion (hôte de l'événement), et pas mal de frenchies sont de la partie : de Mathias MONTBEL avec son Ovale 53 /pied moulé en passant par Pierre FRANCOIS Old School / 1776cc à Eric BERTRAND avec son Drag Ovale 56/ " Quasi stock " de 2332cc … Roby, le plus célèbre des représentants du Canton de Valais était également présent avec son 1995 cc.

lebref_vwirus_03.jpg lebref_vwirus_04.jpg

Nous avons été au premier abord surpris par les conditions de réalisation du test, car les voitures sont non sanglées, avec seulement les roues arrières coincées entre les deux rouleaux du banc.

Une première étape de mise en chauffe du moulin et ensuite gazzzzzzzzzzzzzzzzz., mais les premiers candidats ont beaucoup moins de scrupules. C'est un superbe Type II Bi-ton de 59 équipé d'un 2 litres Type 4 qui ouvre le bal. On remarque alors que c'est le propriétaire des lieux qui réalise le test …A suivre, le combi réalise un très honorable 94 ch

lebref_vwirus_05.jpg lebref_vwirus_06.jpg

C'est alors au tour de Roby qui enchaîne avec 151,60 ch . La sécurité semble au rendez-vous car le banc encaisse la puissance sans broncher, les roues n'ont aucun soubresaut, et la voiture reste bien inscrite dans les rouleaux, sans bouger.

Les tests s'enchaînent à une vitesse folle jusqu'à 13h00, et les nombreux spectateurs présents apprécient grandement le spectacle, malgré le bruit et l'odeur. C'est l'heure du barbecue, et Roby, histoire de ne pas nous refroidir, assure quelques BURN. Eric réalise un petit Run en solo en pleine ville (Route barrée / Circulation coupée/Membres de l'organisation aux intersections) et l'expression du drag dans la rue prend alors réellement tout son sens : La foule est vraiment en délire, et voir passer toute cette cavalerie ne laisse pas non plus les habitants de Bulle indifférents.

Pause restauration terminée, les tests reprennent de plus bel. Philippe RUFFIER-MONET (un autre représentant français) réalise avec son BABOULIN de 1835cc un excellent 134 cv, Mathias MONTBEL réalise quant à lui un 34,26 ch (il avoue ne pas avoir d'explications rationnelles pour ce surplus de puissance de 4,26 !)

lebref_vwirus_07.jpg lebref_vwirus_08.jpg

Roby, bien motivé, décide de faire un second passage au banc mais sans la courroie entraînant refroidissement et alternateur. Force est de constater que la différence est impressionnante puisqu'il réalise 175ch sans contre 151ch avec ! Pierre FRANCOIS (Old School Bleue / 1776cc) voit également son résultat passer de 116 ch à 134 ch sans courroie. Pour les sceptiques, les chiffres parlent d'eux-mêmes…

Nous attendions également de connaître les performances du FRIDOLIN, mais un problème mécanique (boite de vitesse) a empêché la réalisation de ce test, mais la foule attend avec impatience le clou du spectacle, mais qu'a donc dans le ventre, le bloc AUTOCRAFT du Drag d'Eric BERTRAND ? La tension est palpable quand l'organisation très pro distribue à tout le monde des protections auditives lorsque l'échappement libre de la 56 commence à chanter. Les membres du staff technique s'affairent énergiquement, et José le " testeur " n'est pas à la fête quand Eric lui précise que le moulin n'est pas réputé pour sa progressivité : c'est plutôt du On/Off, la puissance est largement au dessus des 8500 tours.

Le test commence enfin, le public ne tient plus : " José il faut tourner la clé maintenant ".
C'est parti, d'abord doucement (tant que faire se peut) puis appuyer, et déjà 180 ch. Il reste de la marge, mais l'ovale ne semble pas décidée à rester dans ce V formé par les rouleaux : pneus slicks et ferraille ne font pas très bon ménage, José continue, mais coupe pour des raisons de sécurité, en effet c'est beaucoup trop limite, l'auto se cambre et seuls 197 ch sont passés.

lebref_vwirus_09.jpg lebref_vwirus_10.jpg

Contact coupé José reprend doucement un rythme de respiration normal. De son propre aveu " J'ai eu vraiment de grosses sensations mais aussi très peur, surtout de l'accident. Il était plus prudent de s'arrêter ", nous en resterons donc là pour cette fois… cette sacré Ovale gardant encore bien des secrets !

Roby calme les esprits avec un terrible burn dont il a le secret, et Stéphane GENAY de Volk Diffusion rythme également le pas. Eric (quelque peu déçu tout de même) gratifie la foule d'un second passage, puis vient l'heure de la remise des prix scindée en 2 catégories, (Street et Drag) et Alain ANDRE a très justement récompensé la puissance au litre :

1er Roby VARESCO
2ème Philippe RUFIER-MONET
3ème Stephane GENAY
et Eric BERTRAND en temps que seul représentant de sa catégorie remporte également un prix

lebref_vwirus_11.jpg

Il nous parait important de saluer cette initiative de VWIRUS pour ce fabuleux "Power Day", qui en dehors de la sanction des chiffres, a permis aux voitures de s'affronter dans un autre registre, sur le plan de la puissance pure.

Dossier réalisé par Daniel PEPIN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Bugs Are Us

    Rudy Olivenca Services

    Initial Cox

    Microprix

    Vintage Autohaus

    Mecatechnic

    Serial Kombi

    Eugene, Artisan tolier

    Feller Service

    Coxobus en Seine et Marne

    Highway Import

    Speed Shop

    Car Concept

    Classic Store

    Mascotte Assurances

    Bug Art
  • Posts

    • Sur mon dernier kit pistons AA Performance, j'avais 3 grammes d'écart entre les pistons. Donc à contrôler quand même....
    • Salut, Merci pour ton retour d'expérience. J'arrive à décoller les supports en C d'1mm mais ça ne monte pas plus haut. Avec deux écrous, je n'arrive pas à dévisser le goujon (les écrous tournent, même serrés à fond de clef). J'ai peur de casser le goujon en soudant un écrou et en forçant. Les goujons commencent à prendre du jeu, je suis entrain de flinguer la culasse........
    • Slt,  ça m'est arrivé sur une paire AA500 / rampe BERG, montage à blanc et rampe bloquée,   j'ai essayé de faire levier,  pas simple pour ne marquer aucunes surfaces d'appui / usinée car l'encombrement est réduit, => n'as pas fonctionné   du coup, soudé 2 écrous sur les goujons ( en les sacrifiant )  pour les dévisser de la culasse avec la rampe ( en dé-serrant les 2 cotés simultanément )   le problème venait de la combinaison goujon / support en C / rampe : la rampe descendait trop bas jusque sur la partie conique du goujon et bloquait   remontage avec d'autres goujons et d'autre supports sans soucis  
    • Si il y a des inserts,   passe direct  en 74x94 mm et des culasses 40x35 mm Pour le vilebrequin un CB (acier 4140 ) ou un modèle acier chromoly 4340 un peu plus dur que le CB ou encore un DPR  (plus de pression  au ralenti à chaud avec des jeux moins élevés que sur les deux précédemment cités) sont des bons choixpour des moteurs routiers. Il sont chaucun leurs avantages/ inconvénients mais ce sont des choix valables Les bielles I beam avec le kit cylindrée AA c'est bien, le changement des clips est bien (pas forcément Berg, ils sont bien mais chers sans réel plus-value sur ce type de montage) et les passage sur des segments long life est une bonne option si le moteur fonctionne souvent (segments chomés plus long à roder, mais aussi plus long à s'user). Sur le kit Mahle tu peux conserver les clips et les segments stock mais il faut absolument équilibrer les pistons car sortis de boite c'est nettement moins bien que les AA performance à ce niveau. entre un 1904 cc et un 2054 cc il  y a effectivement une différence de couple/ puissance notable. le premier peut être un peu plus économique et ce suffirait de culasse 35.5x32 "performante style L&G 95 mais il est clair que cela n'aura rien à voir avec les perfs en accélérations "plein gaz", la configuration serait aussi différente Surton idée de base le 74x94 mm parait une bonne option.    
    • Bonjour Marco, Le moteur AS n'a rien de très spécial c'est juste un 1600 double admission d'origine (1584 cc de 50ch) donc tout ce qu'il y a de plus courant. Si il est en bon état et monté avec une boite longue 8x31 c'est une bonne solution pour améliorer vitesse de croisière et consommation ainsi que l'agrément Dans l'absolu du fait que ce ne soit pas d'origine, ce n'est pas homologué (moteur 9cv dans une auto avec un certificat d'immatriculation en 7cv), et vu que c'est un moteur qui n'a rien de spécial, le fait que l'auto ne soit pas d'origine peut même lui enlever un peu de sa valeur sur tout si ce moteur est resté avec la boite courte 8x35 d'origine du 1300.
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...