Jump to content
Sign in to follow this  
Pleviez

Old Speed: la préparation moteur Denzel

Recommended Posts

Si en terme de préparation moteur d'époque les productions Judson ou Okrasa sont bien connues, la préparation de Wolfang Denzel est bien plus confidentielle. C'est bien dommage, car c'est aussi la plus aboutie de la période 1952-1960...
Flat4ever.com lève enfin le voile sur cette motorisation exceptionnelle [...]

Dès 1952, bien avant que le kit Judson ne se mette à "souffler" dans le moteur VW et que Gerhard Oettinger ne donne naissance au célèbre kit Okrasa qui réutilisait bon nombre d'éléments du Pied-Moulé VW, Wolfgang Denzel, un ancien coureur motocycliste Autrichien, développait et commercialisait une préparation moteur sur la base du moteur Volkswagen, en s'inspirant fortement des solutions développées par Porsche sur les premières motorisation 356...

logo.gif

Le résultat, ce n'est ni plus ni moins que la préparation la plus aboutie jamais commercialisée, sur base de moteur "Pied Moulé"...

Le "moteur Denzel" ainsi rebaptisé, développait en 1954 plus de 85 cv dans sa version compétition, 65 cv à 5400 trs/min dans sa version intermédiaire "S" et 54 cv à 4700 trs/min dans sa version "tout public"... Des chiffres à comparer avec les 48cv d'un Judson et les 52 cv à 4800 trs/min d'un Okrasa (et encore, à partir de 1956 seulement, avec le vilebrequin Empi)...

  1200 VW
Pied moulé
Kit
Judson
Kit
Okrasa
Denzel
1300
Denzel
1300 "S"
Course 64 mm 64 mm 69 mm 67 mm 67 mm
Alésage 77 mm 77 mm 77 mm 78 mm 78 mm
Taux de comp. 6.6 6.6 7.5 7.7 8.5
Cylindrée 1192 cc 1192 cc 1285cc 1281cc 1281cc
Soupapes Adm. 30 mm 30 mm 33mm 38 mm 38 mm
Soupapes Ech. 28 mm 28 mm 28 mm 32 mm 32 mm
Puissance 30 cv à 3600 trs/min 48 cv à 4000 trs/min 52 cv à 4800 trs/min 54 cv à 4700 trs/min 65 cv à 5400 trs/mn
Couple 7,7 m.kg à 2000 trs/mn 9,7 mkg à 2200 trs/mn 9,4 mkg à 3200 trs/mn 10,5 m.kg à 2700 trs/min 12,8 m.kg à 3800 trs/min

Pour arriver à ces résultats, Wolfgang Denzel a pris le parti d'une classique augmentation de cylindrée, en jouant à la fois sur la course du vilebrequin (passant de 64 à 67 mm) et sur le diamètre des cylindres/pistons (passant de 77 à 78mm) du pied moulé, arrivant à une cylindrée exacte de 1281cc...

En fait, pour arriver à doubler la puissance du Pied-Moulé VW, Denzel allait bien plus loin que tout ce qui avait été proposé jusqu'alors sur les moteurs VW et remplaçait :

  • Vilebrequin
  • Cylindres et pistons
  • Bielles
  • Carburateur et pipe d'admission
  • Tiges de culbuteurs
  • Rampes de culbuteurs
  • Culasses
  • Ressorts de soupapes

et en plus sur la version "S"

  • L'Arbre à Cames
  • Le radiateur d'huile pour un plus gros de marque Pierlot
  • Le vilebrequin monté sur roulements à rouleaux
  • La poulie de vilebrequin et la courroie pour diminuer la vitesse de la turbine (risque de "bourrage de l'air)

La solution technique retenue la plus innovante est sans doute le remplacement des cylindres/pistons et bielles VW en acier par des cylindres, pistons et bielles en alliage d'aluminium, très légers. Les pistons Denzel possédaient également un segment pare-huile sous le maneton de bielle. A coté de ça, le vilebrequin 8 pions forgé et équilibré de 67 mm de course fait presque "courant" !

pistons.jpg
A gauche composants Denzel, à droite les composants d'origine VW

bielles.jpg
Le vilebrequin et les bielles Denzel

Les tiges de culbuteurs recevaient une tête articulée (comme sur le moteur Porsche 356). De son coté, la rampe de culbuteur spécifique présentait des bras de bascule plus courts queu ceux d'origine en raison de l'inclinaison de 5° des soupapes dans les culasses, permettant un meilleur design des conduits d'admission...

distrib.jpg

Bien entendu, les culasses Denzel avaient reçu leur part d'innovations techniques et présentaient des spécificités très interressantes :

  • Soupapes de 38 et 32 mm (Adm. et Ech.)
  • Doubles ressorts
  • Conduit d'échappement de section rectangulaire
  • Double admission surdimensionnée
  • Pipe d'admission spécifique

soupape.jpg

Les culasses Denzel sont facilement identifiables à travers leur taille impressionnante, mais essentiellement grâce à leur plan d'admission en forme de "binocle".

culasses1.jpg culasses2.jpg

La différence entre les culasses Denzel (à gauche) et VW stock (à droite) est flagrante !

Pour les installer dans le moteur de la Coccinelle, il était nécessaire de retoucher les toles moteur origine...

Pour alimenter le tout, le choix de Wolfgang Denzel s'est porté sur deux carburateurs Solex 32 PBIC (1300) ou Solex 40 PII (1300 "S"). Là encore, la filiation avec les solutions Porsche est flagrante ! Un filtre à huile Fram accompagnait le tout, au moins autant pour donner le "look Porsche" au moteur que pour améliorer le système à crépine d'origine VW.

Au final, avec le 1300 54 cv Denzel annonçait 150 km/h pour une Ovale, avec des "reprises absolument foudroyantes". Le 1300 "S" de 65 cv était annoncé pour 165 km/h mais sur les Karmann-Ghia seulement, l'aérodynamisme moins favorable de la Cox limitant grandement son gain de vitesse.

Si la diffusion du Kit Denzel fut relativement faible, c'est pour deux raisons principales:

  • Tout d'abord son prix qui pour la version 54 cv atteignait 600 $ en 1956, contre 450 $ "seulement" au kit Okrasa ou 150 $ pour le Judson...
  • Wolfgang Denzel produisait sa propre voiture de sport (coupé et cabrio), basée sur un chassis tubulaire sur lequel était soudé une coque aérodynamique, le tout propulsé par son fameux moteur. Assez logiquement, les efforts commerciaux portaient essentiellement sur la voiture complète.
    On retrouve régulièrement des Denzel 1300 S engagées dans les rallyes d'anciennes comme le Liège-Rome-Liège en Europe...

cabrio.jpg

Un rare cabrio 1300 "S" Denzel immatriculé en Autriche, lors du dernier Liège-Rome-Liège

En 1954, une Ovale DeLuxe coûtait environ 1500 $ aux USA... Augmenter ce prix de près de 50% pour obtenir des performances comparables à celles d'une Porsche 356 n'était pas donné à le tout mondre.

Et lorsque à partir de 1957 Porsche passa à des motorisations nettement plus musclées, l'intérêt de la préparation 1300 Denzel, même si elle offrait encore la solution la plus puissante sur base de pied-moulé, perdait son principal attrait, celui de faire jeu égal avec les 356... L'entreprise Denzel ferma ses portes en 1960...

etagere.jpg

Deux culasses Denzel (gauche) cotoient deux culasses Okrasa (droite) sur l'étagère d'un chanceux

Aujourd'hui, quelques culasses Denzel "traînent" encore dans les Swap-Meet ou sur les étagères des accrocs de la prépa sauce "Old Speed" et servent à des préparations "maison" mais elles sont difficilement exploitables sans leurs soupapes et tiges de culbuteurs spécifiques...

En Europe, une poignée de VW pré-1960 équipées de cette fabuleuse motorisation sont encore recensées.

Documentation :
"Making the Volkswagen Go" par Henry Elfrink
"Souping The Volkswagen" par Dick Morgan
"Hot Rod Magazine" - Juin 1960

Site Web évoquant le kit Denzel:
www.OldSpeed.ch

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...