Jump to content

Porsche 356: Historique et filiation avec la Cox


jvila
 Share

Recommended Posts

Cousines ou soeurs ? Le monde VW Aircooled a toujours porté beaucoup d'intérêt à la 356, qu'elle soit Replica ou Originale. Normal car les premières 356 étaient techniquement très proches des Splits et des Ovales de la même époque.
Histoire et présentation de l'évolution d'une voiture de légende qui, à partir d'une architecture technique issue de la Cox, a évolué un peu différemment...

Retour dans les années 30... avant la guerre.
Si l'ancêtre de la Coccinelle est la type 32... pratiquementi en même temps, et avec les mêmes pièces, Ferdinand Porsche créateur génial de la Cox travaillait sur une autre étude avec son fils Ferry. Le prédecesseur de la 356 est la type 64, préparée spécialement pour la course Berlin-Rome à partir d'une plate-forme de Volkswagen. La carroserie très aérodynamique et la puissance de 40cv elle préfigurait déjà dans bien des domaines les premières Porsche construites après la guerre.

64_1.jpg

64_2.jpg

64_3.jpg

Dans une interview de 1989, le Pr Ferry Porsche disait :
"J'ai eu pour la première fois l'idée d'une voiture de sport bien avant la guerre, à l'époque des VW. J'imaginai alors de construire ma propre voiture de sport à partir de pièces détachées VW [...]"

Voilà, le mot est lancé... Si son père avait conçu l'économique "Voiture du peuple", Ferry Porsche voulait faire une voiture de sport!

Le coup d'envoi de la construction de la première 356 fut donné en 1947. Tout le monde était conscient qu'il fallait utiliser le maximum de composants VW en raison du faible coût d'approvisionnement mais aussi des installations de Gmünd qui étaient très réduites et où il était impossible de construire moteur, boîte de vitesses ou châssis. Il fallait alors modifier les pièces disponibles et donner à l'ensemble un caractère plus sportif. L'idée de base était très simple: construire une petite voiture agile, légère, qui serait plus performante qu'une grosse voiture puissante.

Le premier prototype 356/1 à moteur central et châssis tubulaire sort en 1948. Bien que fort prometteur il faut revoir la copie, le châssis tubuliare, outre le fait qu'il est très encombrant, est très cher à produire. Dès l'essai suivant, la 356/2 avait un moteur en porte-à-faux arrière ... comme la Coccinelle.

Très rapidement la 356 trouva son dessin définitif et Erwin Komenda qui s'était fié à son intuition a vu son coup de crayon confirmé par les excellents résultats de finesse aérodynamique constatés. Cinquante 356 sortirent de l'usine de Gmünd, aujourd'hui encore on les appelle tout simplment les Porsche Gmünd.

Cliquez pour agrandir

En 1950, Porsche s'installe à Stuttgart et adopte un processus de fabrication moins artisanal. Mais la direction, la boîte de vitesse, les freins hydrauliques ATE et le carter de vilebrequin viennent toujours directement de chez VW.

train_AV.jpg

On retrouve le train AV à pivots de la Coccinelle

L'amélioration des performances n'était pas le seul but à atteindre et très tôt Ferry Porsche à chercher à adapter la 356 pour l'exportation sur le marché américain très porteur.
Anecdote intéressante, au printemps 1951 les 356 bénéficièrent d'une amélioration importante: des amortisseurs téléscopiques à l'arrière. En effet Porsche était tributaire de Volkswagen et ce dernier venait de les introduire en avril 1951 sur les Coccinelles !

Cliquez pour agrandir

Octobre 1952 photo d'une 356 devant le château de Versailles à la veille du Salon de Paris

En mai 1951 l'exportation des Porsche commence...Grande-Bretagne et Commonwealth, puis l'Australie, l'Inde, le Canada et les Etats-Unis par l'intermédiaire de l'imporateur américain Max Hoffmann qui réclamera et obtint pour l'année suivante des pare-chocs plus efficaces pour affronter les monstres des constructeurs Américains.

Cliquez pour agrandir

Jusqu'en 1954 les Porsches s'illustreront en course sur de nombreux circuits à travers le monde et l'évolution de la cylindrée des modèles colle aux réglements des épreuves internationales. Le palmarès impressionnant des 356 finira d'asseoir la réputation de Porsche comme un grand constructeur de voitures de sports.

Cliquez pour agrandir

On s'éloigne de la Coccinelle en 1955...Train avant moteur et embrayage modifiés font que la liste des pièces de provenance VW diminue considérablement. Le tableau de bord sera également modifié, en fait il y aura en fait tellement d'améliorations qu'elle recevra l'appelation de 356 A

Cliquez pour agrandir

Reine de la montagne cette 356 A de 1956 pose devant un assortiment représentatif des véhicules Européens de l'époque, pendant qu'à Stuttgart le 16 mars 1956 sort la 10.000ème Porsche, un coupé bleu en présence de Heinz Nordhoff, le président de VW et le maire de Stuttgart.
Toujours en continuelle évolution la 356 A bénéficiera encore un lot d'améliorations pour 1957. On les reconnait essentiellement à la nouvelle forme des feux arrières en forme de larme et l'éclairage de plaque passe en dessous de celle-ci juste au-dessus du pare-choc alors qu'en 1958 une nouvelle direction (ZF) plus précise sera introduite en remplacement du boitier de direction qui était toujours issu de la Coccinelle.

Ciquez pour agrndir

Modèle légendaire s'il en est...le speedster pouvait être équipé du rare hardtop, cela lui donnait alors une allure inimitable. Ici on aperçoit le volant VDM une autre option assez rare, construit dans le style des Nardi italiens.

En 1959, la 356 a droit a un lifting assez important justifiant d'une nouvelle appellation, la 356 B ici au premier plan.

Cliquez pour agrandir

Phares plus haut, pare-chocs plus imposants (et plus efficaces) toute la voiture est redessinée pour offrir une visiblité plus grande, une double grille sur le capot moteur... et un coffre un peu plus spacieux, la roue de secours et le réservoir sont pour cela modifiés.
Les premières B garderont la forme arrondie du coffre avant (B T5) et peu de temps après pour 1960 le forme adopte une forme plus carrée qui reçoit l'appellation B T6.

Le dessin de la carrosserie n'évoluera pratiquement plus, et seules quelques modifications légères interviendront comme les aérations devant le pare-brise pour 1961. Sur la période 61-62, la carossier Karmann produira une série baptisée "hardtop", avec un toit en tôle fixe, sur la base du cabriolet. A l'automne 1963 la 356 C apparait... le dessin est le même que pour la B mais Porsche continue d'améliorer les performances et l'efficacité. Les 356 C et surtout le modèles SC préfigurent techniquement totalement les premières 911 qui sortiront 2 ans plus tard.

Cliquer pour agrandir

La 356 restera fidèle jusqu'à la fin à la devise de Porsche : "La plus belle façon de voyager"

Pour les motorisations de base, la similitude avec la gamme VW est frappante! Les principales motorisations 356 ont été successivement: Le 1100 (type 369) de 40cv, puis le 1300 (type 506) de 44cv puis le 1500 (type 546) de 55cv et enfin le 1600 (type 616/1) de 60cv.

Il y a eu des versions "S" pour chaque motorisation à partir du 1300 offrant des puissances supérieures :
1300S (type 589) de 60cv, 1500S (type 528) de 70cv, et pour le 1600S (type 616/2) 75cv et enfin un 1600 S-90 (616/7) qui comme son nom l'indique délivrait 90cv.

La légende des Carrera
Dès 1955, avec des motorisations exceptionnelles, les Carrera furent des Porsche à part. Pratiquement 200 km/h, c'est la vitesse qu'atteint Wieselmann avec la première Carrera qui s'étonna d'ailleurs d'avoir pu rouler à cette vitesse avec la même facilité que si il conduisait une VW. Elles construirent la légende Porsche qui conserva cette appelation longtemps après la 356...

carrera_tn.jpg

Le moteur Carrera 1500 GS type 547/1 développait 100ch avec 2 arbres à cames en tête par rangée de cylindres. A la mi-58 apparut le 1600 GS type 692/2 qui développait 105 cv avec 2 Solex 40 PII-4, et pour la compétition le type 692/3 qui développait 115cv avec 2 carburateurs Weber 40 DCM-2 avec un allumage en 12V. Enfin la Carrera 2 donnait déjà la mesure des futures 911, son moteur 4 cylindres dont la cylindrée était portée à 2l développait 130cv avec 2 Solex 40 PII-4...

 

Les illustrations de cet article sont extraites du livre "Porsche 356" de D.M. Conradt (EPA)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Initial Cox

    Serial Kombi

    Vintage Autohaus

    Car Concept

    Coxobus en Seine et Marne

    Feller Service

    Mascotte Assurances

    Rudy Olivenca Services

    Speed Shop

    Microprix

    Bug Art

    Bugs Are Us

    Mecatechnic

    AG Syncro Boite Vitesse VW et Porsche

    Slide Performance
  • Posts

    • Chemises/ pistons/ culasses en 1678cc le couple est meilleur mais le gain est plus de 5-6ch avec des bonnes culasses et peu plus de RV (autours de 7.8:1)  que de 15,.. sans autres modifs. Pour la course 74 mm il est clair qu'il faudra au moins  refaire e jeu au niveau des jupes de pistons et le passage des vis/ écrous de bielles au niveau des puits de cylindres. Cela ne gène en rien de conserver le circuit d'huile d'origine, bien qu'un 69x87 ou 69x88mm chauffera légèrement moins en huile qu'un 74x85.5mm Le passage en 1776 cc est une bonne option mais rien n'oblige pour autant le full-flow ou même le carter supplémentaire. Je préfère le montage d'un petit arbre à cames car cela change tout au final, au moins autant, voir plus que le seule changement de cylindrée.
    • Bonjour, Sur mon T2 pick-up, je viens de monter un "kit 1678cc" chemises-pistons-culasses. Environ 1000 euros le kit. Sans toucher à l'aac, ni vilebrequin, ni aucun usinage; et en gardant le carbu origine, seuls les gicleurs ont étés remplacés selon les recommandations. Selon la description, gain de puissance estimé à +15cv (à voir...). Je ne peux pour le moment faire de retour sur ce montage, il est encore non roulant.
    • J'avais une bosch, je n'ai jamais pu la démonter, c'était comme emmanché en force. Rien à faire. Je me demande comment on peut concevoir des trucs pareils.
    • Bonjour,  Je replace un message de Cox 585.   Bonjour je déterre ce sujet mais je galère avec le retrait des roulements vous dites que la flasque de la turbine se retire facilement en tapant avec un marteau bois mais même après trois jours noyé dans le dégrippant rien ne bouge! j'ai un extracteur trois branches mais ça ne va pas ! ma question avec quel modèle d'extracteur avez vous retiré ces satanés roulements? merci pour votre aide cordialement Bernard
    • Bonjour,   Je prévois une révision moteur d'ici 1-2 saisons (moteur à ouvrir pour contrôle et réfection étanchéité), et je me demande si tant qu'il est ouvert, je n'en profiterai pas pour modifier un chouïa ce brave 1600 qui tourne déjà vraiment bien pour lui donner un peu plus de couple à bas-moyen régime.. Le but ici est d'agrémenter la conduite en gagnant du couple quand c'est réellement nécessaire en conduite "daily". Je vise notamment l'accélération dans les côtes, sur les bretelles d'accès voies rapides (pour s'insérer aisément dans le trafic), ou en sortie de rond-point.  Je voudrais donc garder le maximum d'éléments stock, y compris l'alésage, mais allonger un peu la course du vilebrequin (69>74mm). Je me fiche pas mal de gagner en puissance, ou de monter en régime max. Mon 4000rpm me convient parfaitement. L'autre critère est la fiabilité. Si je modifie, ce ne sera pas au détriment de la longévité. Questions : - Le vilo 74mm nécessite-t-il un usinage du bloc? - Puis-je garder le circuit d'huile stock (sans full flow)? - Quid de l'AAC? - Quid des culasses et des soupapes ? Pour ne rien vous cacher, j'avais envisagé un 1776cc, mais rien que le full flow et le carter supplémentaire me rebutent... Je voudrais garder le même niveau de maintenance qu'actuellement.   Merci d'avance pour vos lumières.
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...