Jump to content
Sign in to follow this  
Pleviez

2ème Raid offroad Andorre-Collioure

Recommended Posts

Pour la deuxième année consécutive, le club Ovale Obsession organisait en ce début de saison un raid partant d'Andorre pour s'achever 400 km plus loin vers Collioure. Si la première édition était placée sous le signe du soleil, la saison hivernale s'attardant cette année allait réserver quelques surprises à la vingtaine de concurrents inscrits, preuve si besoin était de le préciser, que le sport, ça ne se passe pas que sur pistes bitumées [...]

<table border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" width="100%"> <tr> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_1.jpg" width="298" height="224"></td> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_2.jpg" width="298" height="224"></td> </tr> </table> <p><font size="2" face="Arial"><b>1re journée : la mise en bouche</b><br> <br> Le départ est donné à 8H00 après que chaque équipage aie reçu son kit : plaque Rallye, stickers et lot de pièces de dépannage sponsorisé par Road Service et Speedshop. Les 4 groupes formés partent à 1/2 H d'intervalle après un rapide briefing de Frederic, le président du club. Avant midi, un plateau humide et gras posera les 1ers problèmes à quelques concurrents qui auront même recours à la sangle. Plus tard, alors que les véhicules évoluent dans un vent glacial, Bitume rencontre le 1er la malchance en cassant une lame de suspension qui l'immobilise sur la piste et oblige les VW suivantes à emprunter un passage plus trialisant.</font></p> <table border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" width="100%"> <tr> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_3.jpg" width="298" height="224"></td> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_4.jpg" width="298" height="225"></td> </tr> </table> <p><font size="2" face="Arial">Plus haut dans la montagne, la neige est au rendez-vous et joue un mauvais tour à un buggy. Alors remorqué par un 181, il glisse de quelques mètres dans un ravin et devra son salut aux forces unies pour le remettre sur piste : un treuil, des poulies et élingues, un 4x4 et...une dizaine de personnes à tirer sur les cordes ! Quelques centaines de mètres plus loin, la neige est trop épaisse et l'organisation quelque peu "refroidie" préfère sagement emprunter un itinéraire de contournement.</font></p> <table border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" width="100%"> <tr> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_5.jpg" width="298" height="223"></td> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_6.jpg" width="298" height="224"></td> </tr> </table> <p><font size="2" face="Arial">Tout le monde se retrouve dans un village pour apprécier un café chaud puis direction le refuge autour duquel sera établi le camp à la nuit tombante. On monte la tente, une soupe et au lit, la journée a été longue.<br> <br> <b>2e jour : les bains de boue</b><br> <br> Réveil matinal le lendemain, les groupes partent alors dans l'ordre inverse de la veille. La matinée est assez calme, avec quelques gués à passer toutefois. L'après-midi par contre est une autre affaire avec un début d'hécatombe provoqué par des centaines de mètres de bourbier ! Le LM de Manuspain passe partout et surprendra tout le monde compte tenu de sa garde au sol.</font></p> <table border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" width="100%"> <tr> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_7.jpg" width="298" height="223"></td> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_8.jpg" width="298" height="224"></td> </tr> </table> <p><font size="2" face="Arial"><br> Les bains de boue, c'est peut-être bon pour la peau, mais nos voitures n'aiment pas les pierres qui se cachent dessous. On glisse, on tape...et parfois on se fait pousser. Après cette réelle épreuve de franchissement, plusieurs VW sont en panne de moteur, de boite ou d'embrayage et c'est à près de 23H00 qu'arriveront les derniers au luxueux camping pour la nuit suivante.</font></p> <table border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" width="100%"> <tr> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_9.jpg" width="298" height="224"></td> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_10.jpg" width="298" height="224"></td> </tr> </table> <p><font size="2" face="Arial"><b>3e jour : pannes en série</b><br> <br> Le dernier jour sonne le glas pour ceux qui avaient survécu jusqu'alors. Une bonne partie de la journée se déroule en effet au milieu des cailloux, avec des raidillons et des marches taillées dans la roche qui secouent la voiture et ses occupants.<br> <br> Le terrain aura ainsi raison d'une rotule de suspension de 181 que son pilote changera à la masse sur un caillou ! Autre galère, un baboulin dont la tringlerie s'est bloquée en accélération va percuter un arbre. Heureusement plus de peur que de mal pour ses occupants, mais le buggy est bien touché...</font></p> <table border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" width="100%"> <tr> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_11.jpg" width="298" height="224"></td> <td width="50%" align="center"><img border="0" src="images/topics/raid/raid_2004_12.jpg" width="298" height="223"></td> </tr> </table> <p><font size="2" face="Arial">La journée s'achève avec une série de passages à gué pour les derniers survivants. L'équipe de reconnaissance reconnait à peine le dernier gué qui de grosse flaque l'an passé est devenu un petit torrent dans lequel votre narrateur ira se planter en beauté...S'en suit un remorquage en règle et une arrivée un peu confuse au camping, de nuit et sous la pluie. </font></p> <p><font size="2" face="Arial">A l'avis général, cette édition est un second succès, dans un autre genre que la première mais avec beaucoup d'émotions, un test de fiabilité extrème pour les mécaniques, et des souvenirs jusqu'à... l'année prochaine ?</font></p> <p><font size="2" face="Arial"><i>A la mémoire de Renaud.</i></font></p> <p>Dossier de Guillaume LEROY</font></p>

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Bugs Are Us

    Mascotte Assurances

    Feller Service

    Vintage Autohaus

    Initial Cox

    Mecatechnic

    Bug Art

    Serial Kombi

    Highway Import

    Microprix

    Eugene, Artisan tolier

    Speed Shop

    Coxobus en Seine et Marne

    Car Concept

    Rudy Olivenca Services

    Classic Store
  • Posts

    • Les schémas c'est du charabia pour moi...  Je vais tester ça demain. Merci  C'est bizarre, car tout fonctionnait bien le matin en partant au taf, et le soir en quittant j'avais que les veilleuses et les phares. 
    • Alors, https://1drv.ms/u/s!ApVgKjqeo0oPkHPcxMC2jk2W99xC?e=A3zhKf Tu déposes le relais; sur la plaquette, tu as des chiffres et une lettre, qui correspondent aux bornes du relais. Tu mesures que tu as du +12V à la borne 30, et que la borne S est à la masse quand tu actionnes le quomodo. Ainsi nous allons éliminer un soucis d'alimentation. Pour tester le relais, tu appliques la tension +12 à la borne 30 et le - à la borne S. Le relais doit claquer. et la borne 56 doit être reliée à la borne 56a ou 56b.  La liaison change à chaque claquement. C'est le principe du bic Parker. A chaque pression sur le bouton, la pointe remonte ou descend. Ici, la borne 56 est reliée à la 56a ou 56b, alternativement.
    • J'ai débranché mon relais, je sais pas comment le tester, je l'ai remonter et la... j'ai plus d'appel de phare. 
    • 18 ans déjà, j'avais presque oublié, mais un plaisir à mener le projet au bout là où certains abandonnent en cours de route. Pour résumer on est plus dans les 20000 que les 15 au final. Certes c'est beaucoup, surtout que ça n'est qu'un combi, mais étalé sur autant de temps finalement je trouve ça correct. Beaucoup de travaux ont été confié à des pros, d'autres en système D pour équilibrer les dépenses,  Je ne me suis jamais trop posé de questions sur le coût final, le temps passé dessus ou sa valeur réelle après restauration, je me suis juste promis à l'époque d'en faire LE combi dont je rêvais et je suis plutôt satisfait du résultat ! 😂 Si ça intéresse, un récap des dépenses/travaux/modifs  pourrait faire l'objet d'un post mais à titre purement indicatif, chaque projet étant différent.  
    • Je ne connaissais pas ce modèle, je ne pourrais pas vraiment t'aider mais en tout cas le pré-chauffage à l'air d'avoir été soignée. C'est plutot un trés bon point.
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...