Jump to content
Sign in to follow this  
Pleviez

Restauration : la Soudure à l'étain

Recommended Posts

En automobile, l'étain a plusieurs applications: soudure, rebouchage. Matériau noble, l'étain est supérieur aux mastics divers, notamment en terme de résistance mécanique, de tenue à la chaleur et dans le temps mais également par sa facilité à le travailler. Il présente également l'avantage non négligeable de pouvoir être utilisé avec un matériel peu onéreux. Nous allons nous attacher ici a montrer son utilisation en temps que "rebouchage". En effet il est utilisé pour combler des creux sur la tôle suite a des chocs (bosse) ou pour des soudures après réparations, ainsi que pour boucher des petits trous de rouille [...] L'étain n'a pas la vocation de reboucher des gros trous de rouille. En cas de rouille avec perforation importante, un remplacement partiel de l'élément est conseillé.

L'utilisation de l'étain nécessite un soin particulier lors de chaque étape. N'étant pas bon marché par rapport aux les mastics, les erreurs d'applications risquent d'augmenter le coût de votre resto. De plus un étain mal appliqué ne résistera pas mieux qu'un autre produit de réparation dans le temps. L'étain est appliqué sur des parties rigide de la carrosserie, de préférences sur les bordures, bas de porte, longerons, pied de caisse, bord de capot ou pavillons . Son utilisation en milieu de panneaux, sois des parties plus souple (pavillons, etc..) est possible mais nécessite beaucoup d'expérience pour ne pas déformer d'avantage le support avec la chauffe .

etain_01.jpg

La pose d'étain :

Le MATERIEL:
* un chalumeau ou un décapeur thermique
* une disqueuse (disque souple P36)
* une brosse métallique pour perceuse
* une spatule en bois plane
* des chiffons ( Papier ou T-shirt)
* de la pâte à étamer (Fastin sur la photo)
* des baguettes d'étain
* des lunettes à meuler
* des gants
* une écouenne
* un pinceau
* du papier à poncer P60 et P80

etain_02.jpg

La METHODE :
1. Préparation du support, il faut mettre la tôle a nue, il ne doit pas rester de résidus de peinture, de rouille, ou de zinc. La zone préparée doit être + large que la zone a étamer Pour cette opération utiliser, la disqueuse, la brosse, une fois terminé dégraisser au diluant de nettoyage.

etain_03.jpg

2. Faire fonctionner le décapeur pour qu'il atteigne sa température Max. , allumer le chalumeau, la flamme doit être longue et bleue utiliser un petit bec, je conseille aux débutant le décapeur ou la lampe à souder, le temps de chauffe est plus long l'étain fond moins vite mais il est + facile à doser et à travailler. En chauffant moins fort, le risque de déformer la tôle est moins grand.

3. Appliquer après l'avoir mélangé, la pâte à étamer sur la tôle a l'aide d'un pinceau toute la zone doit être couverte.

etain_04.jpg

4. Chauffer la pâte à étamer, celle-ci va changer de couleur et devenir brillante puis noircir, il faut alors l'essuyer à chaud sans y revenir plusieurs fois. ATTENTION cette opération est très importante c'est de la qualité de celle-ci dont dépend la tenu de l'étain. En effet la pâte à étamer dépose une couche d'étain sur la tôle grâce à des acides et décapants; elle seule assure l'accroche de l'étain.

etain_05.jpg

5. Vous devez avoir maintenant une tôle propre recouverte d'une couche d'étain, elle doit être entièrement de la même couleur et recouvrir la zone à étamer et ces environs, aucune tache noire ne doit persister (voir *)

etain_06.jpg

6. Prenez maintenant la baguette d'étain, chauffez la tôle et la baguette pour que l'étain ramollisse. Il faut trouver le juste milieu, il doit fondre sans couler. La tôle et l'étain doivent être de la même temp. pour l'accroche, garnissez l'étain sur la tôle.

etain_07.jpg

7. puis à l'aide de la spatule écrasez le et donnez-lui sa forme tout en l'étalant (il faut le, maintenir à température)

etain_08.jpg

8. Toute la surface doit être bouchée, une légère bosse doit être formée.

etain_09.jpg

9. Poncer l'étain à froid avec l'écouenne ou disqueuse (attention l'étain est tendre) puis au papier au final tout doit être uniforme. La liaison entre la tôle et l'étain doit être progressive et dégradée. Seules des nuances de couleur doivent apparaître. Si un détourage noir apparaît c'est que l'étain repose sur de la tôle non étamée ou que cette opération a été négligée, la tenue sera mauvaise. Enfin NE PONCEZ PAS AVANT D'AVAIR TOUT REBOUCHE ET OBTENU UNE LEGERE SUR EPAISSEUR.

En effet lors du ponçage vous risquez alors de traverser la couche l'étain et de revenir à la tôle et (RAPPEL) l'étain ne tiens sur la tôle qu'après application de pâte à étamer (voir *)

etain_10.jpg

etain_11.jpg

etain_12.jpg

10. On ne peut pas remettre couche sur couche d'étain comme des mastics il faut tout regarnir et lisser avant de poncer toujours pour l'accroche voir 8

* Il est conseillé de lire les conseils d'utilisation de votre pâte a étamer, certaines conseillent de rincer a l'eau puis bien essuyer la réparation après l'une ou l'autre de ces étapes voir après les deux. Ceci a pour but de retirer les acides d'accroches .

Vous voici paré pour restaurer votre VW dans les règles de l'art, avec un matériau noble et durable. Je vous conseille de vous entraîner auparavant à plat puis à la verticale.
L'étain doit être utilisé sur des rebords prés des coins (bas de porte, bord d'aile, etc. ..) Pour en poser en milieu de panneau il faut avoir une sérieuse expérience.
L'étain coûte assez cher il est souvent synonyme de bon travail mais les mastics actuels sont + simple d'utilisation, moins coûteux et (presque) aussi efficaces.

Note de l'Auteur: Vous comprendrez qu'il est difficile d'expliquer toute les situations auxquelles vous pouvez être confronté. J'ai essayé de vous présenter une approche de cette technique de la façon la plus pédagogique possible.
Il n'a échappé à personne que la séance de photographie n'a pas été réalisé sur un élément de carrosserie VW. L'idée de réaliser ce dossier m'est simplement venue après avoir terminé celle de mon épouse et mon combi. Merci de votre compréhension.

Un dossier réalisé par Jacky "Acky" VAUCORET

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans vouloir me faire l'avocat du diable, j'ai aussi été très convaincu par cette methode de réparation mais un gros point noir subsiste malheureusement. Le produit type "FASTIN" ou autre utilisé pour le nettoyage de la tôle est un puissant acide. Outre le fait qu'il décape parfaitement la tôle, il y penètre aussi. Une fois l'etain appliqué, cet acide se retrouve "coincé" et à la longue, fait pourrir le metal. J'ai vu une 356 qui avait été réparé dans les années 60 après un choc avant. Lors de sa restauration, j'ai eu l'occasion de voir mon carrossier enlever tout l'étain qui avait été utilisé pour cette réparation afin de remettre l'avant en ligne. La tôle découverte dessous était vraiment en mauvais état.

Les faits avaient confirmés les dires d'un professionnel aguerri et j'ai finalement été convaincu.

Guillaume.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en plein doute, et aurai besoin de conseil. Sur la photo jointe on voit des trous sur le V ou vient se refermer le capot avant.

Un garagiste m'a conseillé de les reboucher à l'étain (durabilité) avec de la pate à étamer, d'où mon message dans ce post. Mais je n'arrive pas à trouver de FASTIN ou de produit équivalent.

Est ce réellement indispensable ou y aurait il une alternative, Mastic particulier, ... ?

post-45043-144551735898_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

étant carrossier peintre de métier , la pose d'étain n"est pas si facile a poser il faut une bonne métrise du produit , et c est pour ca que beaucoup de carrossier ne l'utilse plus vue ca complexité de mise en oeuvre. Personnellement je l"utilise encore car pour moi c'est du meilleur boulot que le mastic

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Vintage Autohaus

    Speed Shop

    Initial Cox

    Car Concept

    Highway Import

    Coxobus en Seine et Marne

    Feller Service

    Bugs Are Us

    Mecatechnic

    Microprix

    Mascotte Assurances

    Eugene, Artisan tolier

    Slide Performance

    Serial Kombi

    Rudy Olivenca Services

    Bug Art
  • Posts

    • Bonjour, En pleine restauration d'un circuit électrique, je vais même dire réfection totale, je me pose la question de l'achat d'une paire de pince à sertir les cosses isolées J'insiste un peu sur le terme "isolées". Je voudrais avoir un avis, ou plusieurs sur les pinces à sertir car le prix varie de 1 à 4 facilement. quel est votre avis sur ces deux types de pinces  ? Font-elles le même travail ? Est ce simplement une question d'ergonomie ? de facilité d'utilisation ? etc... En vous remerciant    
    • Voici les passages de roues de ma cox de 1972 jamais restaurée... pas d'antigravillon, couleur carrosserie ... alors pourquoi chercher compliqué    
    • Ok pour la poubelle c'est noté J'ai pas pensé mais j'ai fait celui la : Est ce que la forme convient mieux aux attentes exterieures ? (ce n'est pas de la vw hein) il manque encore quelques trucs à mon sens mais je veux bien ton avis   Merci  
    • Tu dois avoir une bonne expérience de monteur vidéo mais pour avoir un peu d expérience de mecano, la poubelle c est rédhibitoire. Ça fait bricolo et a mon sens pas décalé du moins pas de la bonne manière. Une table avec un habillage fun et orienté VW aurait plus marqué l esprit et de la bonne manière. Quand au changement plan, fais comme tu veux c est ton métier comme tu dis mais quand je t entend parlé, j' ai plus l'impression que tu fais ça pour toi plutôt que pour les autres. Alors que le tuto c est tout le contraire. Ce n'est que mon point de vue Attendons la suite.  
    • le coup des arrêts toutes les deux heures c'est assez ridicule, un vieux mythe comme le dé à coudre d'huile dans l'essence... une fois que ton moteur est arrivé à température, il y reste, sauf si le relief change nettement, dans une grande montée, la température va augmenter, il vaut mieux lever le pied pendant quelques minutes. Par contre si tu fais du plat et que tu ne roules pas à fond, le moteur va se maintenir à sa température si tout est en ordre de marche (toles moteur, allumage, etc). Qu'est ce qui se passe quand tu t'arrêtes? Au bout d'une dizaine de minutes, le moteur commence à refroidir effectivement, mais dès que tu auras de nouveau roulé 5 kms, il reviendra exactement à la température où il était avant que tu fasses ta pause. Tant que les températures sont en dessous de 30°, un bus entretenu et réglé peut enquiller des centaines de kms sans s'arrêter. Le seul conseil qu'on pourrait te donner, c'est de surveiller soit ta température d'huile, soit ta pression d'huile, régler ton moteur, vérifier l'état des toles, joints de tour moteur et surtout -tu le sais peut-être déjà- ne pas rouler avec le capot moteur entr'ouvert
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...