Jump to content
Pleviez

La réfection des freins arrière

Recommended Posts

Souvent oubliés, les freins arrière d'une VW type 1 ont tout de même besoin régulièrement d'une réfection, ne serait-ce pour le plaisir d'obtenir un Contrôle technique vierge, mais également parce que beaucoup sous-estiment leur rôle dans l'équilibre du freinage de la voiture. Car il ne faut jamais oublier que 60 % du poids d'une VW repose sur l'essieur arrière !
Visite guidée de la réfection des freins AR d'une Karmann-Ghia typ 14, avec détail du budget [...]

Sur cette Karmann restaurée en 1994, tout a été refait... sauf le train AR ! Elle passe le contrôle technique sans déséquilibre notable, mais elle a tendance à brouter au freinage, signe d'une ovalisation d'au moins un tambour. Bref, l'occasion était belle de tout démonter cet hiver pour repartir sur des bases saines ! L'opération ne présente aucune difficulté à condition d'être correctement outillé.

Histoire de vraiment repartir sur les meilleures bases possibles, quoi que l'on trouve sous les tambours, il a été prévu de remplacer :

  • Les cylindres récepteurs
  • Les garnitures
  • Les flexibles
  • Les roulements (qui feront l'objet d'un autre exposé)
  • Le liquide de frein

La première étape c'est la dépose des tambours. Paradoxalement, c'est sans doute la plus "compliquée" avec la problématique du serrage/desserrage du gros écrou crénelé. Avant d'attaquer, on veillera à éloigner les garnitures du tambour, à l'aide des molettes de réglage. Celà permettra de sortir sans difficulté le tambour, car l'usure provoque toujours un petit épaulement qui vient bloquer contre les garnitures.

On éloigne les patins du tambour en agissant sur les molettes de réglage

Une fois les garnitures bien repoussées vers l'intérieur du tambour, on attaque la dépose de l'écrou crénélé de 36.

La grosse clé à pipe s'impose, ainsi qu'une barre à mine pour faire bras de levier.

Voiture posée au sol, frein à main bloqué, l'écrou doit "venir" sans souci et sans gros effort.

Si il résiste, la roue va tourner. Demandez alors à un assistant de se mettre au volant et d'appuyer sur la pédale de frein.

En cas de situation désespérée, tentez la pulvérisation de dégrippant et recommencez 2h. plus tard...

La barre à mine permet de faire bras de levier sans effort

Un fois l'écrou de 36 déposé, il ne reste plus qu'à déposer le tambour; en le tirant bien dans l'axe de l'arbre de transmission...

La dépose du tambour

C'est à cet instant que l'on va avoir une idée de l'étendue des dégats...

Le mécanisme en l'état

On se rend tout de suite compte ici que l'on a à faire à des garnitures ayant au moins 10 ou 15 ans, car elles utilisent encore des rivets. En parallèle, plusieurs de ces rivets sont affleurants, et ont sérieusement rainuré les tambours...

On dépose les ressorts à coupelles (sur les deux cotés), le ressort inférieur, on dégage les patins des molettes de réglage inférieures puis du cylindre récepteur...

La dépose des patins

... et après avoir déposé le cable de frein à main, ainsi que la biellette de renvoi avec son ressort, on en a terminé avec la dépose des patins. On en profite pour nettoyer à fond le flasque de frein et décoler tous les dépots squattant là depuis plus de 35 ans pour ce Karmann !

La garniture en bien mauvais état

A ce moment, en détaillant le patin de freinage on prend toute la mesure de son usure. Bien sur, il n'y a plus de matière et l'on voit que les rivets de gauche sont affleurant et détériorent le tambour à chaque freinage. Mais la matière elle même est cuite, glacée, polie et même avec des crevasses... bref, il était grand temps d'agir.

Le cylindre récepteur sera pour sa part démonté d'un coup de clé derrière le flasque de frein, après avoir été désolidarisé de la conduite.

La dépose du cylindre récepteur

Maintenant, il va falloir examiner les tambours.
Doivent-ils être remplacés par des neufs ? Sont-ils récupérables ? Le pied à coulisse entre en action et son verdict est sans appel: les tambours mesurent 230,6 mm de diamètre. Ils peuvent donc être rectifiés sur 0,6mm VW ayant fixé la cote maxi à 231,0 mm avec une tolérance de + 0,2 mm

C'est la bonne nouvelle, car celà nous permet d'une part de conserver une pièce d'origine dont la qualité n'est pas à démontrer et de faire une substancielle économie qui nous permettra d'utiliser des composant de la plus haute qualité pour le reste des pièces: là où un tambour aurait couté 350 F, nous ne payons que 70 F de rectification !

Nous faisons donc rectifier les tambours dans un atelier spécialisé dans le freinage, en leur demandant de nous regarnir les patins à la cote exacte de l'usinage, avec une garniture relativement tendre.

Là encore, un double avantage par rapport à l'achat de garnitures standards: Notre tambour aura un diamètre (et donc une circonférence) plus importante qu'un tambour neuf et des garnitures standard auraient eu une surface de portée plus faible. Enfin, le choix de garnitures tendres va à la fois dans le sens de plus d'efficacité et de la préservation du tambour, désormais en cote d'usinage maximum...

Malgré l'usinage, le tambour a gardé une marque visuelle, mais non décélable au toucher...

Avant de remonter les freins proprement dits on remplace le flexible (attention aux modèles pré-67, les bonnes longueurs sont difficiles à trouver) et le cylindre récepteur. Pourquoi remplacer le flexible me direz-vous ? Tout simplement pour avoir une base homogène et de même génération!

Ensuite vient le remontage des patins, ressorts, coupelles, etc... dans l'ordre inverse du démontage.

Attention à bien veiller à l'orientation des encoches dans les molettes de réglage. Les patins doivent appuyer sur toute leur longueur dans la vis de réglage et pas en un seul point...

Avant d'être montées, les garnitures seront "détalonnées" (biseautées) à chacune de leur extrémité, afin d'éviter des vibrations ou des sifflements néfastes.

Sur la photo ci-après, notez le détalonnage et l'aspect bien particulier des garnitures sur-mesure, par rapport aux produits standards du commerce... Egalement le graissage des portées de la biellette de renvoi du frein à main et le positionnement des ancrages de ressort dans les trous des patins.

Les freins AR, refaits à neuf. Notez bien l'emplacement de chaque élément constitutif

Le remontage du tambour ne pose pas de problème particulier, hormis celui du serrage correct de l'écrou crénelé de 36. Il faut le serrer à 30 m.kg et en même temps faire correspondre un créneau de l'écrou avec le trou de l'axe, pour y passer la goupille. Si vous êtes obligé de revenir en arrière, redévissez carrément l'écrou sur plusieurs tours avant de re-serrer...

Une fois les freins remontés, on procède au remplacement du liquide de frein et à la purge finale.

On remplace le liquide de frein périodiquement (tous les 24 mois au moins) car celui-ci est "hygroscopique", ce qui signifie qu'avec le temps il absorbe l'humidité atmosphérique, ce qui diminue son point d'ébullition (160° normalement) et provoque de la corrosion dans le maître cylindre et les cylindres de roue, pouvant entrainer le grippage des pièces.

Le principe retenu va être de "pousser" le vieux liquide hors du circuit avec le liquide neuf, en l'expulsant par les vis de purge. Là encore aucune difficulté, il faut juste veiller à ce que le réservoir de Loockeed ne soit jamais vide, en le remplissant régulièrement..

On procède en commençant par la roue la plus éloignée du maître-cylindre, et l'on termine par celle qui est la plus proche

L'odre de purge

On procède donc comme pour une purge, et l'on arrête lorsque le liquide neuf (transparent) sort par les vis de purge à la place du vieux liquide (brun).

Mode opératoire :

La purge des freins

Il est souhaitable d'effectuer la purge avec l'aide d'une deuxième personne, l'un s'occupant de la vis de purge, l'autre de la pédale de frein et du niveau de loockeed dans le réservoir. Commencez par la roue arrière droite et procédez comme suit :

1 - Enlevez le capuchon de caoutchouc coiffant la vis-pointeau d'un cylindre de roue arrière et raccordez un tuyau d'évacuation à la vis-pointeau.

2 - Plongez l'extrémité libre du tuyau d'évacuation dans un gobelet que vous devez maintenir au-dessus de la vis-pointeau.

3 - Desserrez la vis-pointeau de purge (un 1/2 tour à 1 tour).

4 - Appuyez sur la pédale de frein sans relacher.

5 - Fermez la vis-pointeau de purge. Relacher la pédale de frein.

6 - Répétez les points 3 à 5 jusqu'à ce que le liquide neuf apparaise et qu'il ne se dégage plus aucune bulle d'air dans le liquide. Faîtes attention à toujours fermer la vis-pointeau de purge lorsque vous relachez la pédale de frein afin de ne pas aspirer d'air.

7 - Le dégagement de bulles ayant cessé, maintenez la pédale poussée à fond jusqu'à ce que la vis-pointeau soit resserrée.

8 - Débranchez le tuyau d'évacuation et recoiffez la vis-pointeau avec le capuchon de caoutchouc.

9 - Répétez la même opération aux autres roues, en faisant attention à ce qu'il y ait toujours du liquide de frein dans le réservoir de compensation. Pour terminer, vérifiez le niveau dans le réservoir qui doit être rempli aux trois quarts.

Nous voilà avec des freins AR neufs ! Il ne reste plus qu'à les régler, à l'aide des molettes de réglage.

Le réglage des patins

Une fois le réglage effectué, on ira faire un petit tour pour vérifier que tout se passe bien, et au retour, on vérifira à nouveau le réglage des patins AR, pour parfaire ce réglage, une fois que tout s'est bien positionné...

Petit bilan des dépenses, en F TTC :

  • 2 cylindres récepteurs qualité Allemande (2 x 80 F)
  • 2 garnitures de patin sur mesure (2 x 120 F)
  • 2 flexibles qualité Allemande (2 x 70 F)
  • 2 rectifications de tambour (2 x 70 F)
  • 0,5 L de liquide de frein Bosch (30 F)

soit un total de 710 F TTC auquel on ajoute 50 F de petites fournitures (graisse, nettoyant, goupille, etc...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

Merci pour ce tutoriel bien expliqué.

Si je peux me permettre d'apporter ma petite pierre à l'édifice en apportant une précision (pour les plus nuls comme moi) afin d'éviter certains désagréments au sujet de la purge.

Lorsque l'on vérifie le niveau du bocal de liquide de frein, penser que l'on peu avoir un double circuit de frein !!!!

Le bocal est compartimenté et les circuits indépendants les uns des autres. Un pour l’arrière, l’autre pour l'avant. Cela peu vous faire sourire, mais je purgeais mes freins arrières et surveillait le niveau du compartiment avant. N'ayant pas connaissance de ce cloisonnement. Je vous laisse imaginer la suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avis personnel : je commence par essayer de désserrer l'écrou de 36 avant de désserrer les mâchoires, histoire d'avoir du frein si nécessaire...

Michel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

Merci pour ce tuto très utile.

Perso, j'ai pas réussi à atteindre les 30m.kg. J'arrive en face du trou à peu près à 20m.kg et j'ai beau y aller comme un âne, je n'atteint pas le crénelage suivant. Je suis donc resté à 20m.kg, ce qui me fait déjà bien saquer sur la clé dynamométrique...

P1050772_zpsqonv0kt8.jpg

Edit : Je n'avais pas remarqué la première fois, mes les moyeux sont percés en 2 points, du coup on peut bien serrer à plus ou moins 30kg/m

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Feller Service

    Bugs Are Us

    Vintage Autohaus

    Serial Kombi

    Microprix

    Bug Art

    Initial Cox

    Speed Shop

    Car Concept

    Eugene, Artisan tolier

    Mecatechnic

    Highway Import

    Coxobus en Seine et Marne

    Classic Store

    Rudy Olivenca Services
  • Posts

    • Pour Loic ,  merci de la précision j' ai effectivement mélangé débit et pression dans mes explication. Dans notre cas c' est effectivement de la pression que l' on parle et non de débit . Heureusement que les poros sont là pour corriger les bêtises de bricoleurs du dimanche 😉
    • Cela me fait penser à un gicleur de bouché sur un des carbu... 
    • Maintenant , tu a reçu ta cox il y a quelque semaines, je pense qu'il serait préférable de mettre la clef de contact dans le fond de ta poche et de faire un tour complet de l' alimentation en partant du réservoir ( vidange et nettoyage + nouveau carburant) , conduites et filtre à carburant si possible avant la pompe et en suite voir la pompe et le carburateur. En faisant cela, tu élimine les risques de crasses et d' incendie pour moins de 10 € ( filtre a essence, 1m de conduite carburant et quelques colliers neufs pour une bonne étanchéité.  Pour la pompe on en à déjà parlé. Le carbu est il celui d' origine ou est il adapté a ton moteur vois avec la RTA. Contrôle en suite ton allumage . Nouvelles bougies bien réglées, câbles HT et alimentation bobine voir mettre une nouvelle si celle montée est douteuse. L' état et le calage statique de l' allumeur (voir excellente vidéo sur ce site). Moteur froid , enlève les caches culbuteurs , engage la 4eme vitesse soulève une rue arrière et regarde si tous les culbuteurs ouvrent et ferment les soupapes quand toi ou un assistant fais tourner la roue et donc le moteur.  Si tous se passe normalement, règle les soupapes ( voir également la vidéo sur ce site + la RTA). Fais en suite nue bonne vidange d' huile et change le filtre à huile car comme ton carbu à débordé il y a surement beaucoup d' essence dans l' huile ce qui n' est pas terrible. Avant de jeter ton huile regarde si il n' y a pas de limaille ou dépôts suspects cela te donnera une idée sur l' état du moteur. En fin si tu as ou demande en prêt un compressiometre pour voir si le moteur n' est pas usé ou cassé. Après se bilan de santé que je te souhaite excellent, remonte ton carbu et réinstalle le dans les règles de l' art vérifie ton filtre  à aire et enfin glisse la clef dans le contact et profite …... Ces opérations basiques et peut couteuses permettent d' éviter des galères dégâts moteur et mauvais diagnostics de pannes é ventelles. Loin de moi l' idée de te faire la morale et de prétendre que je suis plus malin que tout le monde. Bon amusement  
    • ok, je vais donc rebrancher mes boites. pensez vous que mon problème pourrai être ça du coup? j'ai très peu roulé entre le moment ou j'ai bouché mes sorties de turbine et mon problème. pourrait-il y avoir un problème de culasse? autre chose que j'ai remarqué hier, les gaz d'échappement sont plus vite chaud à gauche qu'à droite??? peu-être un indice. Je sais plus quoi faire,   cdt
  • Upcoming Events

×
×
  • Create New...