Jump to content

Papounet

Members
  • Posts

    463
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Papounet last won the day on May 22

Papounet had the most liked content!

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Papounet's Achievements

  1. Bonsoir Kenschy, Pas de pompe à essence sur ton moteur ? Comment fait l'essence pour arriver jusqu'à ton carburateur ? Je n'ai pas de connaissance approfondie pour ce type de moteur avionné, mais je trouve cela assez bizarre.... Pour une pompe à essence électrique (comme celle que j'ai sur ma cox) elle est reliée à un relais spécifique (chez tous les revendeurs - pompe Facet ou Pierburg accouplé à un relais pompe à essence électrique Hueco) qui alimente en permanence tant que le relais détecte de l'allumage. Cela permet de couper l'arrivée d'essence en continu en cas de choc accidentel (ce que je ne te souhaite surtout pas !). Pour la pression, elle est prévue dès sa conception (la mienne (Facet) alimente deux double corps sans problème). A ce sujet, ne pas hésiter à mettre de la vraie durit essence renforcée (celle qui a une armature entre les deux épaisseurs qui constituent la durit. Aux embouts (départ de la pompe et arrivée sur carburateur j'ai mis de la gaine thermorétractable pour éviter que le collier ne blesse la durit (6 mm ou 8 mm selon le cas), sans oublier un filtre à essence gros modèle pour le débit continu. Très cordialement.
  2. VERY GOOD !!! Grand merci pour ces confirmations, le doute complètement disparu. Excellent week-end à tous. Très cordialement.
  3. Merci toyoyost, j'avais pensé à ce différentiel, mais avec un gros doute du fait que j'ai une vieille habitude de raisonner en logique simple. Je pense que nous aurons d'autres confirmations. En tout cas rapide réaction fort appréciable. Très cordialement.
  4. Bonsoir tout le monde, ça y est, moteur en place (avec difficultés, certainement à cause du système embrayage renforcé Kennedy Stage 1 ), j'ai procédé au réglage de la course d'embrayage. Ave l'aide de mon "associé" (mon petit-fils), je lui ai demandé de débrayer (la voiture est encore sur chandelles), je fait tourner une roue puis je lui demande d'embrayer très doucement pour voir à partir de quel moment (au niveau de la pédale) le système est enclenché. Je m'attendais à ce que la roue s'arrête : Niet ! La roue continue de tourner, avec la boîte très certainement, et pas le moteur... ! Au niveau de la pédale d'embrayage, on sent bien une course sans résistance sur 2 ou 3 cm, puis après on sent nettement la dureté du diaphragme du système d'embrayage renforcé. A priori, cela me semble correct, mais le fait que la roue continue de tourner avec une vitesse enclenchée, mais par le moteur.... Y'a un truc ! Très cordialement.
  5. Merci Lebowski, j'ai déjà une Dremel mais pas à ce niveau de facilités dans les coins qui causent pas mal de soucis. J'en prends bien note et je ne vais pas tarder à suivre ton exemple. Très cordialement.
  6. La dernière phase la plus dure (physiquement parlant) restait la mise en place du ressort sur le levier de la fourchette. Ouahou ! quelle galère, j'y ai passé plus de deux jours sous la voiture.... sans succès. Heureusement que la présence de mon petit-fils m'a été d'un grand secours : en fait il y a deux axes à mettre en place (deux gros tournevis), une poussée de bas vers le haut du crochet puis une deuxième poussée simultanée de l'extérieur vers l'intérieur de façon que le crochet vienne prendre appui sur le levier de la fourchette. Ensuite, avec l'aide de l'un de ces deux tournevis on fait levier pour que le crochet ripe et s'enclenche définitivement sur le levier de la fourchette. Ouf, cinq minutes et le tour est joué. A très bientôt pour une nouvelle aventure ! Très cordialement.
  7. Coucou me revoilà ! Et oui, aux grands maux les grands remèdes. La seule solution qui me restait a été la mini fraise à angle droit (très généreusement prêté par un mécano voitures anciennes installé depuis peu dans le coin) avec les fraises qui vont bien. Comme on peut voir sur les photos, il m'a fallu tailler un peu dans le vif à deux endroits pour que la bague perde de sa traction vers la paroi du logement. Et ça a marché, mais attention, j'y ai mis le temps pour ne pas endommager tout l'intérieur ! En fait on en revient à un bon taraud et un extracteur quand on les a sous la main, mais cette solution a été rapide quand même et très efficace. Pour le remontage, surprise ! La bague ne rentre pas dans son logement, alors même punition que pour celle que j'ai retirée et c'est nickel, la fourchette est tout à son aise dedans. Bonne lecture à toutes et à tous, encore une fois un grand merci pour ls diverses interventions. Très cordialement.
  8. Bonjour Berger, Le principe que tu décris est une excellente idée mais je voudrais maintenant perdre le moins possible de temps pour restituer la titine à son propriétaire (mon fils). Ce matin j'étais au rassemblement mensuel de Car Moto Addiction de Soustons où j'ai pu en discuter longuement. Le problème majeur qui nous semble évident est que la bague doit être matée contre la paroi de son logement au bout de plusieurs années de fonctionnement. Un mécano voitures anciennes va me prêter une mini fraise à angle droit pour cisailler, calmement et avec précision, la bague dans le sens de la longueur, ce qui devrait me permettre de la faire sortir plus facilement. Wait and see... de toutes façons je vous tiendrai au courant au final. Merci pour ton attention. Meilleures salutations à tout le monde.
  9. FLOP ! ça n'a pas bien marché. "L'enveloppe" est trop molle, la colle sur la vis a bien tenu mais la partie qui enveloppait la vis s'est déchirée. Dommage. Autre solution : Je fais rectifier la tête de vis avec un tour à métaux pour obtenir une tête ronde au diamètre de l'intérieur de la bague. Un peu trop long à mon goût, le temps de trouver le bon spécialiste avec le bon tour à métaux. (Puis application de l'association des deux colles et séchage pendant 24 heures...) Deuxième solution (et la dernière) : Je vais utiliser un forêt de 10 pour taillader la bague à l'intérieur de son logement, en douceur bien sûr, afin de pouvoir la faire sortir dès qu'elle aura été cisaillée (en essayant au maximum de ne pas toucher la paroi interne de la cloche, of course !). Je vous tiens au courant à partir de lundi. Bon week-end à toutes et à tous.
  10. OPTIMISATION de la chose : Il y avait quelque chose qui me gênait quelque part, c'est de ne surtout pas mettre de ce magma de colle puissante sur la paroi du logement, mais aussi, après "mûre réflexion", qu'elle n'aille pas non plus se plaquer sur le fond du logement de la bague. Donc, une seul solution : Racourcir l'enveloppe de manière qu'elle ne dépasse pas la moitié de la bague. Par pression, la colle a toutes les chances de se faire refouler vers le fond, même si on n'en met pas trop. Y'a plus qu'à..... en fin de semaine très certainement à cause d'un planning "hyper chargé" avec ces vagues de surf qui me taquinent.... Très cordialement (Merci pour vos "like", c'est très sympa ! )
  11. Bonjour tout le monde, Un peu à moi à donner quelques idées éventuellement efficaces... Ci-joint des clichés de la bague de droite neuve d'une fourchette d'embrayage. Pour sortir l'ancienne, j'ai lu qu'il faudrait un taraud et un extracteur, ce que je n'ai pas à portée de main. Alors j'ai utilisé l'idée de ce taraud, à partir d'une vis (je n'ai pas plus gros pour le diamètre de la bague) en confectionnant une enveloppe constituée d'un ruban adhésif métallisé jusqu'à obtenir le diamètre, très légèrement inférieur pour pouvoir l'introduire dans l'ancienne bague. Lors de ma dernière restauration (cabriolet 1303 LS de 1973), j'ai découvert par hasard que l'association de Patex avec de l'Araldite (super glue ou autre) se traduisait par une colle extrêmement puissante et à prise IMMEDIATE. Donc je vais nettoyer et dégraisser le logement de l'ancienne bague toujours en place, puis je vais enduire de la Patex à l'intérieur de la bague (sans déborder sur la paroi du logement). Ensuite je vais enduire le pourtour de l'enveloppe que j'ai créée avec de l'araldite, mais pas trop pour ne pas déborder non plus sur la paroi du logement. La vis sera à peine rentrée de quelques filetages pour m'aider à introduire l'enveloppe dans l'ancienne bague. L'enveloppe devant se coller presque instantanément, je vais dévisser la vis et l'enduire elle aussi de Super Glue et la visser en laissant un espace pour pouvoir insérer un outil qui me servira de levier pour sortir l'ensemble bague-enveloppe-vis, le tout bien solidifié par la colle, SANS TOUCHER LA PAROI DU LOGEMENT DE LA BAGUE ! Par précaution je vais laisser sécher une bonne journée et ensuite..... je vous donnerai le résultat. Croisons les doigts ! A très bientôt. Très amicalement.
  12. Je suis plutôt pour la paix des ménages : Dans le fond scientifiques, Berger tu as tout à fait raison entre le froid et la chaud. Mais dans ce cas particulier, Lebowski a aussi raison car la bague est constituée d'un métal particulièrement mou et donc beaucoup moins résistant que le corps de la cloche de l'embrayage. Les 400° du décapeur thermique se sont vite répartis dans l'ensemble des corps (bague et cloche) entrainant une dilatation très peu sensible du corps de la cloche et un ramollissement par dilatation assez prononcé de la bague qui a libéré de la pression sur ses propres parois et m'a permis de l'extraire presque immédiatement. En tout cas, je vous remercie à vous deux aussi pour votre intervention. Très cordialement. Papounet.
  13. Vu l'épaisseur de la paroi et la qualité du métal, je ne suis pas trop surpris (par rapport au kit du 20mm !). C'est bien la température du décapeur qui a fait rétrécir le cylindre et m'a permis de l'extraire aussi rapidement. Merci à vous deux pour vos réponses. Très cordialement.
  14. Bonsoir à tous, YESSSSS !!!! C'EST GAGNE ! J'ai enfin réussi à sortir la bague de la fourchette d'embrayage grâce à l'idée de Lebowski que j'ai modifiée. Ci-dessous les deux photos qui l'objet du délit (en prime, l'ensemble fourchette-butée-guide (finement nettoyé à ma manière) prêt à être remonté dès que j'aurai reçu le kit de rechange). En fait, c'est surtout la chaleur qui fait tout le travail : Une fois que j'avais réussi à percer les trous (3mm) pour faire passer un fil de 1,5mm, j'avais utilisé un vieux sèche-cheveux pour chauffer à partir de l'itérieur de la cloche. Pas assez chaud ! J'avais peur de trop chauffer l'ensemble... Alors après une première tentative qui a rompu un des deux fils, j'ai recommencé mais avec le décapeur thermique en vitesse 1 (400°) et là, "flop !" c'est venu tout seul au bout d'une dizaine de minutes de chauffe. Un grand merci à Lebowski pour son idée : ça marche !
×
×
  • Create New...