Petit éclairage sur les échappements adaptables

La modification de l’échappement est sans doute une des pratiques les plus répandues dans l’univers VW Aircooled. Face à la multitude de produits disponibles sur le marché, une petite revue d’effectif permettant d’y voir plus clair et de faire le bon choix s’imposait !

Tout d’abord un préambule: j’entends par adaptable ce qui n’est pas d’origine. Nous ferons ensuite la différence entre les échappements “sport” et les échappements “perfo“.

Cet article n’a pas non plus pour objectif de faire un tour exhaustif de tout les échappements du commerce pour en faire un classement, l’objectif est plutôt que vous puissiez choisir le pot adapté à notre moteur, votre voiture, et à l’usage que vous voulez en faire, avec néanmoins quelques points de contrôle qualité à observer .

Les échappements “Sport”

Dans la gamme des échappements adaptables, pas très cher, il est des échappements qu’il faut bien mettre dans une catégorie, à défaut de la poubelle … Si je commence par ceux là, c’est simplement que si je peux de cette manière vous faire économiser quelques deniers, je ne vais pas rater l’occasion ! Certains de ces échappements sont nuls, car de très mauvaise qualité, de très mauvaise conception, et réduisant carrément les performances de votre moteur ! Car si vous changez votre échappement pour un autre non d’origine, ce n’est sans doute pas pour diminuer le rendement de votre ” Flat 4 “. Celui qui a le droit à tout ces honneurs, c’est le trop fameux / fumeux 4 en 1 Kadron, connu aussi sous le nom d’échappement “tuning”.

Certains échappements ne sont pas vraiment mieux, mais malgré tout d’un peu meilleure qualité, et toutefois d’une sonorité plus agréable, ce qui est parfois le but recherché, à l’image du ” Monza “. Plus performant, mais restant dans la gamme des ” sport “, voici les 4 en 1 , avec différents types de silencieux .

Les T-Bird

T-Bird

Doubles petits silencieux ronds, l’Euro-look, permet un droppage radical de l’arrière de votre voiture . Avec les Simple T-bird, ou double T-bird, ainsi que les turbo look, avec le silencieux dans l’aile, et suivant vos préférences, on arrive dans des gammes d’échappements qui commencent à donner quelque chose, et à vous offrir un peu de “retour sur investissement”, avec des performances en augmentation par rapport à ceux, d’origine, qui , il faut bien l’avouer, s’ils sont compacts et robustes, ne sont pas super pour libérer les gaz (pour le principe de fonctionnement des 4 en 1, voir le paragraphe suivant). Bien sûr, ces échappements sont destinés à être montés sur des moteurs stock, ou peu préparés, et d’une cylindrée de 1300cc à 1600cc, voire pour certains d’entre eux pour un 1200cc .

Promo Abarth d'époque La repro Abarth de Flat4

Pour les “vieux boulons” sous influence “Old-Speed”, l’échappement Abarth pour pied moulé est incontournable, en NOS, ou en reproduction de chez FLAT4 japan (attention toutefois, les premiers modèles présentant un défaut, il était nécessaire d’effectuer de légères modifications pour le monter correctement, défauts à présent corrigés) .

Les Empi

L'Echappement EMPI

Côté Old School, difficile également d’oublier le 4 en 1 Empi, mais qu’il sera malgré tout difficile de dénicher, même si de temps en temps on en aperçoit à vendre lors de swap-meet .

Les Trimil

Pour les buggy, la question de l’échappement est toujours un casse-tête. Plusieurs options figurent aux catalogues des distributeurs, parmi lesquels les Trimil, qui offrent un 4-en-1 simple et deux options de silencieux : “quiet pack” (comprendre “pas trop bruyant”) soit “glass-pack” (comprendre “franchement bruyant”). Le Trimil Quiet-Pack reste un produit présentant un rapport qualité-prix correct (450 euros)

Trimil Quiet pack

Les Manx

La refabrication des Manx et des Manxter en Europe a redynamisé la demande pour des échappements spécifiquement conçus pour ces buggys. On est toujours dans une conception de 4-en-1 basique. La version distribuée par Manx (finition céramique) ne possède pas de bride pour remplacer le silencieux et l’ensemble se révèle bruyant et fatiguant. Pas distribué officiellement en France, il faudra le faire venir des USA…

Pot Manx céramique

Le fabricant français Baboulin propose une version inox, aussi bruyante, mais avec une bride permettant toutefois de remplacer le “silencieux” pour un usage street.

Pot Manx inox

Les échappements “perfo” 4-en-1 “Merged”

La commencent les choses sérieuses. J’entends par échappement “perfo”, un 4 en 1, qui en soit réellement un, et qui sera adapté à votre moteur, et à son utilisation. Les 4 en 1 dignes de ce nom, sont les 4 en 1 merged (de l’anglais to merge, fusionner, amalgamer). Ils se caractérisent par une longue et progressive jonction entre les 4 tubes venant des culasses que l’image ci-après définit parfaitement.

Cette liaison est très importante et permet d’avoir un pot avec un bon rendement, mais avec un encombrement supérieur. Sur les échappement dit “sport”, même si certains sont fabriqués comme des 4 en 1, cette jonction des 4 tubes est en fait plus une chambre qu’un véritable mariage des tubes entre eux . Les bien connus pots BAS sont aussi merged, mais cette liaison est transversale non longitudinale et permet un gain d’encombrement non négligeable, tout en restant très efficace.

Le principe d’un 4en1, à l’instar d’un pot de détente sur un 2 temps, est de créer une dépression au bon moment à l’aide d’une forte pression (par effet de résonance sur le 2 temps, à l’aide des autres cylindres sur le 4 temps).

Sur un 4 temps VW, lors de l’évacuation des gaz brûlés du cyl se fera dans les autres tubes, et l’idéal est qu’à ce moment là, le cyl ouvert sa soupape d’échappement, favorisant ainsi la vidange des gaz. C’est le même principe que dans un pistolet à peinture qui aspire celle-ci grâce à l’air comprimé passant devant l’orifice de la cuve . Le les explosions, il faut absolument conserver une bonne vitesse de gaz d’échappement, en ne mettant pas un tube d’échappement trop gros (oui, sur les 4en1 merged, il est crucial de choisir le bon diamètre du tube), car les gaz se disperseraient : un peu comme si vous souffliez dans une buse, il n’y aurait pas beaucoup de vent à la sortie, donc pas ou peu de dépression générée.

Trop petit, les gaz seraient freinés: pas mal de dépression générée, mais les gaz vont “bourrer” à haut régime, et les culasses vont chauffer. Il ne faut pas non plus que le mariage des 4 tubes en une sortie génère des frictions trop importantes, attention donc à la qualité de fabrication et des soudures (très moyenne chez Bugpack). Concernant également la qualité du 4en1, regarder l’épaisseur des semelles, qui seront en contact avec les culasses: elles doivent être épaisse, pour ne pas se déformer au serrage (pb encore chez Bugpack, mais aussi chez quelques autres fabriquants).

Voici une indication sur les diamètres des tubes qu’il est possible de trouver couramment, avec une indication sur la cylindrée du moteur correspondant à leur usage. Si celui ci est destiné à prendre beaucoup de tours/mn, prenez la section juste dessous, mais ce sera au détriment de l’efficacité à bas régime. J’indique la section en pouce, car très utilisée pour la plupart des merged, mais vous donne également la traduction millimétrique .

1 ¼ soit 31.8 mm pour 1600cc, 1641cc, 1678cc
1 ½ soit 38.1 mm pour 1776cc, 1835cc
1 5/8 soit 41.3 mm pour 1915cc, 2L, 2.1L
1 ¾ soit 44.5 mm pour 2.2L, 2.3L
1 7/8 soit 47.6 mm pour 2.4L, 2.5L
2 soit 50.8 mm pour les cylindrées titanesques

Notez au passage que la gamme monte comme çà progressivement jusqu’à 3 pouces et plus (76,2mm et +)

Petite info au passage, les Pot BAS merged sont en 42mm, tandis que la version ” street sport “, est en 38mm .

Certains d’entre vous ont vu du pots enrubanné d’une espèce de fibre: ça permet d’isoler thermiquement le 4en1. Non pas pour que la chaleur dégagée ne fasse fondre tel ou tel truc (quoi que ça puisse arriver), mais pour conserver la chaleur à l’intérieur: la vitesse des gaz dépend aussi de sa température, car plus il sera chaud, plus il sera dilaté, et plus il ira vite, générant donc plus de dépression. En peignant en noir votre pot, les gaz perdront beaucoup de degrés entre la culasse et le merged .Regardez la couleur des échappement de drag, ou même de Kafer: ils sont gris clair, inox, recouvert de céramique ou enrubanné Pour l’enrubannage, c’est souvent du Thermotech , une sorte de fibre de verre (sans amiante). Pour la céramique (il y en a un bel exemple dans la présentation du drag dans le VW Tech n°2), c’est en général appliqué par des sociétés spécialisées, mais vous en trouverez à appliquer vous même, si vous avez un grand four (HTC ceramic coating, Techline coating, CermaKrome…). Pour l’inox, c’est juste la matière, et pour le gris clair, c’est simplement du chromate de zinc (galvanisation à froid), car certains de ces produits tiennent très bien la température (solution testé et adoptée en VW Cup) .

On a parlé du 4-en-1, attaquons le silencieux. Vous avez le choix, mais vous n’êtes pas obligé d’acheter un silencieux Dynomax à 300€ !! Si vous savez bricoler et un peu débrouillard, sachez que le silencieux Dynomax est prévu à l’origine pour des V8, et que dans les shops V8, il est à vendre pour moins de 140€, et existe en plusieurs diamètres et longueurs. A vous de faire le coude reliant le 4en1 à ce silencieux. Mais que vous fassiez vous même le silencieux, ou achetiez tout fait (ils sont de bonne qualité), à vous les beaux sons rauques, sauf si vous préférez le son plus feutré des silencieux BAS …

Dans dans le haut de la gamme “merged”, vous trouverez au coté des BAS déjà cités, les produits CSP en inox comme le Python (il faut aimer les spaghettis), de 800 (38mm) à 1.000 euros (48mm) …

Python CSP

puis les SSP Mondo-Muffler ou Sidewinder autour de 600 euros en 38mm :

SSP Sidewinder

et enfin, depuis 2015 un merged “lowcost” Empi en acier brut offrant un rapport qualité/performances/prix correct pour un merged 38mm (420 euros)

Empi Sideflow Merged

A vous de jouer !