Les instruments de tableau de bord d’époque

Les instruments de contrôle des VW Aircooled ont été de tous temps minimalistes. Très tôt, des accessoires de tableau de bord on existé pour compléter ceux-ci.

Objets de toutes les convoitises de la part des amateurs de VW Vintage, Old Speed ou Old School, nous vous présentons aujourd’hui les plus fameux “Accessoires de tableau de bord” d’époque, de la KDF1948 aux modèles plus récents …

Equiper sa VW de manos de température et de pression d’huile, d’un compte-tour est un geste très répandu dans le monde Aircooled. Et si aujourd’hui, le gros du marché est représenté par des équipementiers contemporains, il faut savoir que de tout temps, ces équipements ont été proposé en Accessoire, soit directement dans le réseau VW, soit par le biais d’entreprises spécialisées …

Petit tour d’horizon des instruments d’époque …

Les Compte-Tours :

C’est peut-être les moins connus, car les plus rares. Dès 1948, VDO proposait un compte-tour pouvant être monté sur la KDF !

1948_tach.jpg

Ultérieurement, plusieurs versions furent proposés pour les Ovales notamment, se montant au centre de la grille de tableau de bord, les premiers étant alimentés par le biais d’une génératrice se branchant sur la poulie de vilebrequin. Les modèles post-1958 se montaient par contre sous le tableau de bord, avec une patte spéciale

oval_tach.jpg

Pour le “haut de gamme” de l’époque, les Karmann-Ghia type 14, VDO a développé un compte-tours de 110 mm se montant en lieu et place de l’horloge. Il en existe deux versions, l’une pour les 1200 gradué jusqu’à 5.000 trs/mn et alimenté par la génératrice se branchant sur le vilebrequin, et l’autre spécifique au millésime 1966, électronique et gradué jusqu’à 6.000 trs/mn.

kg_tach_1200.jpg kg_tach_66.jpg

Les type 3 et 34 eurent également droit à ce type d’accessoire, en version électronique graduée jusqu’à 6.000 trs/mn

type3_tach.jpg type34tach.jpg

Un peu plus tard, à la fin des années 60,VW intégra à sa ligne d’accessoire Formula Vee, un adorable petit compte-tour électronique toujours gradué jusqu’à 6.000 trs/mn se montant soit sous le tableau de bord, soit dessus, dans un petit boitier profilé.

formulavee_tach.jpg

Les Jauges d’Essence :

Jusqu’en 1962, excepté les Karmann-Ghia depuis 1958, les VW devaient faire sans jauge d’essence, avec un robinet de réserve. Plusieurs modèles de jauges ont co-existé sur le marché, VDO, MotoMeter et Dehne se partageant celui-ci avec des produits à capteur électrique ou mécanique.

vdo50_split.jpg vdo_tank.jpg

dehne-1.jpg dehne-2.jpg

Les températures et pression d’huile :

Les préparations moteur Okrasa, Judson, Denzel et autres ont amené leurs propriétaires à “contrôler la cavalerie” et plus particulièrement température et pression d’huile. Sur ce marché, on retrouvait Koch et Stork (plus particulièrement sur les kits Okrasa) Motometer et VDO. Les sondes Stork et Koch étaient mécaniques et impliquaient de tirer un long et gros cable jusqu’au moteur. Stork commercialisa une très interressante sonde indiquant à la fois la température en ° Celsius et ° Farenheit. VDO proposa des technologie mécaniques et électriques, alors que MotoMeter opta très tôt pour la sonde électrique.

koch_okrasa2.jpg stork_oil.jpg

storkcloseup.jpg temp_vdo.jpg

motometer_oil.jpg

Les horloges :

Seules les Karmann-Ghia puis les type 3 reçurent de série une montre… Le marché de la montre pour VW se développa donc très tôt avec, pour les Splits et les premières Ovales des modèles à remontoir, puis ensuite électriques. VDO, MotoMeter et Kienzle étaient présent sur ce marché avec des produits plus ou moins discrets. La palme revient tout de même au cendrier/montre diffusé par Kienzle !

 split_clock.jpg montre_motometer2.jpg

perohaus_clock.jpg Kienzle_clock.jpg

montre_ovale.jpg

Les Ampèremètres :

Initialement prévus pour contrôler la charge/décharge de la batterie, il furent assez rapidement abandonnés, compte-tenu de la nécessité de faire aller et revenir de la batterie au tableau de bord un cable de forte section, et des problèmes que posait ce genre d’installation dans le circuit électrique. VDO et MotoMeter se partagèrent ce petit marché, au travers de manos spécifiques ou combinés (voir plus bas).

Au milieu des années 60, Empi remis un peu à la mode l’ampèremètre, en intégrant un tel mano à son célèbre Tableau de Bord en faux-bois…

amp_split.jpg

amp_motometer.jpg amp_empi.jpg

Les totalisateurs journaliers :

VDO commercialisa des compteurs équipés de totalisateurs journaliers, pour plusieurs modèles de véhicules, y compris les type 3…

 trip_meter120.jpg trip-meter140.jpg

Les combinés ou sets d’instruments :

Motometer fut sans conteste le champion des instruments intégrant plusieurs manos dans le même corps. La célèbre 3-in-1 fait de moins en moins d’ombre à la 2-in-1 qui ne s’encombre pas de l’inutile ampèremètre..

2_in_1.jpg 3_in_1.jpg

La marque commercialisa également deux “Motometer Rallye kit” le premier s’intégrant dans le tableau de bord des Ovales avec un set jauge d’essence + montre + tempé d’huile, le second, nettement plus cheap, destiné aux VW post-67.

Motometer_rallye_set_a.jpg Motometer_rallye_set_b.jpg

… mais le plus beau combiné fut sans doute le tableau de bord complet d’Empi, que tout amateur de tendance Cal-Look ou Nostalgia rêve de posséder

empi_dash_panel.jpg

Bonne chasse à l’accessoire !