Les autoradios Blaupunkt 1953-1970

Un autoradio est toujours un élément de personnalisation très prisé pour les amateurs de VW Vintage. Si l’on ajoute que de nombreuses façades s’adaptaient selon les véhicules de destination ou les millésimes, les autoradios Blaupunkt constituent de véritables objets de collection tels que les adorent les amateurs de VW Vintage ! Promenade dans le monde des autoradios de la période 1953 – 1969 […]

Si je commence cet exposé à la date de 1953 c’est en raison de l’extrême rareté des modèles antérieurs destinés aux Splits… On pourrait montrer quelques photos, mais compte-tenu de l’état de rareté de ces radios, cela tiendrait un peu trop du documentaire abstrait…

En même temps que les Ovales commençaient à être diffusées, Blaupunkt mettait sur le marché une gamme d’autoradios à technologie « tubes » mais toutefois plus compacts que les précédents. Historiquement force était de constater que Blaupunkt accompagna les Volkswagen, tout au long de leur carrière, et ce, bien avant toutes les autres marques. Un brin de nationalisme derrière tout ceci ?

1953

Début 1953 apparaissait donc la gamme « A52 » qui, on le voit sur les pubs d’époque, étaient encore volumineux… On note la hauteur caractéristique de la photo ci-après !

Il fut suivi du « A253 » (Ondes Moyennes), du « A353 » (Petites Ondes, Ondes Moyennes, Grandes Ondes) et du haut de gamme « A453 » (Grandes Ondes et FM).

a52.jpg

Au sujet des gammes d’ondes, difficile de s’y retrouver. Si aujourd’hui il n’y a guère que la FM qui soit utilisée, dans les années 50 à 70 ce n’était pas le cas … Pour couvrir de vastes territoires, il n’y avait guère que la modulation d’amplitude, déclinée en 3 gammes d’ondes…

PO (Petites Ondes) SW (Short Wave) K
OM (Ondes Moyennes) MW (Medium Wave) M
GO (Grandes Ondes) AM (appellation générique) L
FM (Modulation de fréquence) FM (appellation générique) U

1954-1955

En 1954, Blaupunkt introduisait un concept qui vaut toujours, l’appellation des ses produits par un nom de ville. Le cœur de gamme était le Frankfurt, proposant 3 bandes de fréquences: les Grandes Ondes, les Petites Ondes et la FM toujours en technologie à tubes. Cinq boutons de présélection permettaient de pré-régler 2 stations PO, 2 stations FM et une station GO.

frankfurt_1957.jpg

Au dessus de lui, on retrouvait l’élitiste Köln à recherche automatique sur les gammes GO et FM, les versions ultérieures proposant la gamme PO.

koln.jpgkoln2.jpg

1956

En 1955, ils furent rejoints par trois postes d’entrée de gamme, le Bremen (PO-GO sans pré-sélection), le Hamburg (PO-GO avec 5 pré-sélections) et le Stuttgart (PO-GO-OC avec 5 pré-sélections).

Blaupunkt_hamburg.jpg

BLAUPUNKT HAMBURG

Blaupunkt_stuttgart.jpg

BLAUPUNKT STUTTGART

On note toujours la grande hauteur des boitiers, caractéristiques des postes utilisant des tubes électroniques.

La gamme évolua à peine jusqu’en 1960 où la révolution du transistor permis de nouvelles fonctionnalités, une fiabilisation globale et surtout un gain de place très net. En fait les premières apparitions de transistors eurent lieu sur les modèles Köln 1958-1959 avec 1 ou 2 transistors et toujours une nette prédominance de la technologie à tubes. Le passage de l’ensemble de la gamme en « tout transistor » ne fut terminé qu’en 1964-1965

1960-1966

Enrichi d’une quatrième gamme d’ondes (PO-GO-OC-FM) et d’un réglage de tonalité, le Frankfurt devint le fer de lance de la gamme Blaupunkt. Associé à un boitier d’alimentation permettant de le faire fonctionner en 6V ou en 12V, masse négative ou masse positive, son utilisation était possible sur pratiquement toute la production automobile de l’époque. La diminution de la hauteur est frappante

Frankfurt_face_1963.jpg

BLAUPUNKT FRANKFURT 1963 (Boutons Ivoire)

Frankfurt_alim_1966.jpg

BLAUPUNKT FRANKFURT 1966 (Boutons Noirs)

A coté du Frankfurt, on trouvait les plus modestes Blaupunkt Essen (3 gammes d’ondes sans présélection) …

Blaupunkt-Essen_1964.jpg

Autour de ces postes, se déclinaient des façades plus ou moins adaptées à la configuration des tableau de bord des voitures de destination. Bus, Ovale, Cox, Karmann Ghia … Voici quelques exemples de déclinaison des façades avant du Frankfurt …

oval_blaupunkt_radio.jpg

Cox « Ovale »

58-62_cox_blaupunkt_radio.jpg

Cox « 58-62 »

frankfurt_1966.jpg

Cox « 66′

1967

A partir de 1967, le design change et le Frankfurt passe la main … On abandonne les jolies plaques de tableau de bord en métal chromé et les boutons stylisés au profit du plastique noir et grossier… Le choc culturel est là, voici les années « psychédéliques » !

Adieu donc Frankfurt, et bonjour Manheim, Munster, Karlsruhe, Wolfsburg ou Essen (le retour)…

BLAUPUNKT-MANNHEIM-1969.jpg

Blaupunkt Manheim version 1969

Blaupunkt-Mannheim-1970.jpg

Blaupunkt Manheim version 1970

Blaupunkt-Wolfsburg_1969.jpg

Blaupunkt Wolfsburg 1969

Blaupunkt-Wolfsburg_1969_b.jpg

Blaupunkt Wolfsburg (détail du bouton)

Karlsruhe_1970.jpg

Blaupunkt Karlsruhe 1970

Comment dater votre autoradio Blaupunkt?

Bien entendu, l’évolution de la gamme donne des indices… Mais il y a d’autres facteurs permettant de dater plus ou moins précisément l’année de fabrication de votre radio Blaupunkt.

La couleur des boutons: Les boutons sont passés de couleur Ivoire à couleur Noire en 1966… C’est un premier indice pour les « intégristes » de la conformité à l’origine.

Plus précises sont les étiquettes que l’on trouve « en principe » collées sur le flanc du poste. Elles portes le nom de l’appareil en clair ainsi qu’un numéro de série précédé d’une lettre. Cette lettre indique précisément l’année de fabrication :

K S G Q
1956-1957 1957-1958 1958-1959 1959-1960
D E T U
1960-1961 1961-1962 1963-1964 1963-1964
V W X Y
1964-1965 1965-1966 1966-1967 1967-1968
Z A B C
1968-1969 1969-1970 1970-1971 1971-1972
D E  F C
1972-1973 1973-1974  1974-1975

 

blaupunkt_koln3.jpg frankfurt_1962.jpg

Pour la petite histoire, on relèvera également que pour les modèles fournis au titre des accessoires « officiels » des marques, la sérigraphie des cadrans était blanche pour les Volkswagen et verte pour les Porsche, afin de s’intégrer au mieux dans l’instrumentation de bord !

koln_1962.jpg

Bien entendu, l’exposé n’est pas exhaustif et il faudrait des pages et des pages pour balayer le catalogue Blaupunkt de chaque millésime… Cette promenade au cœur de la gamme n’a pour but de vous faire découvrir sa richesse et attirer votre regard vers le milieu du tableau de bord de la prochaine VW Vintage que vous croiserez !

Ces radios ne sont pas rares, sont facilement réparables par quelques spécialistes connus du monde Vintage. La gamme FM des versions équipées s’arrête à 104 MHz privant les utilisateurs contemporains de programmes d’extrémité de gamme, mais il faut se rappeler que jusqu’en 1980 (en Allemagne) et en 1985 (en France) le 104-108 était attribué au contrôle aérien militaire !

Les prix sont très variables, selon que l’on tombe sur un vieux poste explosé au fond d’un bac ou d’un modèle neuf, dans son emballage d’origine. Le plus recherché est assurément le Köln, car il était au catalogue d’accessoires « officiels » de la Porsche 356. Vient ensuite le Frankfurt, encore bien répandu dans sa version à transistors, post-1961. Un beau modèle avec son boitier d’alimentation se négocie entre 100 et 300 €. Les façades de tableau de bord oscillent entre 15 et 60 €

kg.jpg