Le remplacement des tubes enveloppes

Vous aviez garé votre VW bien propre dans votre garage et en la sortant, vous découvrez quelques petites tâches sur le sol et que les tôles de protection des tubes enveloppe sont barbouillées d’huile et de crasse, tout comme un ou deux tubes enveloppes. Les esprits insouciants se diront que la Cox “marque son territoire”, les plus anxieux iront jusqu’à imaginer la dépose du moteur avec tout le démontage que cela implique, comme la dépose des culasses. Pas de panique, pas besoin de tout cela pour remplacer ces fameux tubes enveloppes […]

VW a prévu le coup et fabrique des tubes enveloppes de réparation. Ils se présentent comme les tubes classiques à cette différence près qu’ils sont en deux parties (l’une coulissant dans l’autre) et disposent d’un circlips au milieu qui se prend dans une gorge du tube interne.

Ils se posent à l’aide d’une pince spéciale (à droite sur l’image). A noter qu’il est toutefois nécessaire de la diminuer en longueur côté manche, si vous faites les travaux sans soulever la voiture. La manœuvre est simple et se fait en 10 étapes.

1ère étape :
Déposer les tôles de protection. Pour cela, retirer les vis, puis tordre les pattes de la boite de chauffage. Côté droit cela va tout seul, puisque la tôle de protection est en deux parties, mais côté gauche, il va falloir la tordre en la basculant vers l’avant. Cela vous évitera d’avoir à retirer les vis supérieures, difficiles d’accès.

2nde étape :
Nettoyage des tôles, du carter et de la culasse à proximité des tubes. Ca ne coûte pas plus cher, c’est plus beau et surtout ça permettra de localiser précisément une éventuelle future fuite. Un bon coup d’essence et un pinceau font parfaitement l’affaire. On essuie bien pour éviter qu’en retirant le ou les tubes, la crasse de tombe dans la culasse ou pire, dans le bloc. Et temps qu’on y est, on en profite pour nettoyer le dessous du bloc moteur.

3ième étape :
Retirer les tiges de culbuteurs. Tout d’abord on met tous les soupapes dans la même positon en tournant la poulie de vilebrequin. Durant l’opération, on ne touchera plus à cette position.

On retire le cache culbuteurs que l’on nettoie, on jette le vieux joint, on retire les rampes de culbuteurs et on sort les tiges en les gardant bien dans l’ordre et en faisant attention au sens (il y a des petites stries d’un côté pour se repérer). Du même coup, on en profite pour les nettoyer si de la vieille huile a collée dessus, voire si besoin, on démonte les rampes de culbuteurs pour les nettoyer.

4ième étape :
Dépose du ou des tubes à changer. Pour cela une bonne pince suffit. On tord les tubes (en faisant tourner la pince dans le sens des aiguilles d’une montre, pas en tirant par le bas. Ca a l’avantage de faire sortir les vieux tubes dans l’axe) et on les enlève en vérifiant si les joints sont venus avec (c’est rarement le cas). Au besoin on enlève les joints collés côté carter et/ou culasse et on essuie le tout. Evidemment, on évite de faire tomber la moindre saleté dans le carter …

5ième étape :
Repose des nouveaux tubes enveloppes. Vérifiez l’alignement des soudures sur la longueur des tubes. Celles-ci se placent vers le haut (pour éviter au cas où une viendrait à céder que votre huile ne file directement sur le sol).
Après avoir mis les joints neufs (que certains recouvrent de patte à joint) aux extrémités des nouveaux tubes, positionnez le tubesdans la pince spéciale et enfilez-le côté carter. Ecartez la pince en guidant le tube vers le côté culasse. Une fois le tube rentré des deux cotés, serrer la pince spéciale pour qu’elle écarte au maximum les deux parties du tube et jusqu’à ce que le circlips se positionne dans la gorge du tube interne.

Il n’y a pas d’ordre de montage obligatoire dans la mesure où la pince passe entre deux tubes sans difficulté.

6ième étape :
reposez les tiges dans les tubes (après les avoir nettoyées)

7ième étape :
reposez la rampe de culbuteurs (et serrez au couple prescrit de 2,2 mkg)

8ième étape :
réglez les culbuteurs à 0,15 mm

9ième étape :
remontez le cache culbuteurs avec un joint neuf et si besoin retendez la pince bloquant le cache culbuteurs en la démontant et en la retordant vers l’intérieur (attention elle a un sens)

10ième étape :
remontez les tôles de protection des tubes en sens inverse du démontage

Après avoir vérifié le niveau d’huile, vous voila reparti pour quelques milliers de kilomètres tranquilles et tout cela en maximum 1h par côté et pour moins de 40 euros, pince comprise.