Le carter d’huile supplémentaire : Choix et installation

Le carter d’huile supplémentaire permet, entre autres avantages, d’augmenter le volume d’huile dans le circuit de façon conséquente, et d’éviter le déjaugeage. Derrière cet accessoire simplissime, il y a toutefois quelques astuces de montage à connaître et des points à clarifier afin de choisir un produit bien adapté à son besoin. Petit tour d’horizon sur le sujet […]

Le principal intérêt d’un carter d’huile supplémentaire, c’est d’éviter le déjaugeage (perte d’aspiration de l’huile) si vous êtes un adepte du Off-Road ou si vous prenez les virages sur les poignées de portière. Le déjaugeage est évité simplement car il n’y a pas d’air à aspirer, c’est un piège à huile.

ffcarter.jpg (29050 octets)

L’intérêt d’avoir une grosse quantité d’huile réside aussi dans le fait que celle-ci passe moins souvent à la torture, la fréquence de passage dans les canaux de lubrification étant inversement proportionnelle à la quantité d’huile. Avoir un grand volume permet à la fois de moins la faire chauffer et d’éviter parfois un montage de radiateur d’huile et d’éviter qu’elle se dégrade trop rapidement.

Il est important de choisir correctement son carter supplémentaire, en fonction de son encombrement, mais aussi de la qualité de l’alliage et d’usinage. Il en existe de nombreuses sortes, contenances et provenance: compacts, extra-plats, renforcés, pratiques, pas pratiques, etc…

Ce modèle d’entrée de gamme Made in Taiwan s’illustre par des portées de joint de très mauvaise qualité.

Les Berg , Scat et CB Performance sont nos “habituels”, mais il y en a d’autres, de provenance et de prix variés.

Vérifier bien le bon nettoyage du carter avant de le monter, ainsi que l’absence de résidus de fonderie. on a déjà eu une très mauvaise surprise: Sur un moteur neuf, on a monté un carter sup “Taiwan”, après avoir pris soin de le nettoyer. Après très peu de kilomètres, le moteur à rendu l’âme… Après analyse, il y avait du sable partout dans le moteur, qui a causé sa perte. Visiblement, il devait rester du sable de fonderie dans un coin du carter, suffisamment compacté pour ne pas partir au nettoyage, mais qui s’est délogé lorsque le carter s’est dilaté.

Cet autre modèle Taiwan présente des encoches facilitant le serrage sur le carter moteur

Refusez également un carter d’huile supplémentaire dont les plans de joint ne sont pas parfaits, si vous ne voulez pas de suintements.

Il est important de pouvoir faire supporter le poids du moteur sur le carter, permettant de passer un cric rouleur directement sur le carter sup. sans risque d’écrasement. Le Berg présente des renforts intérieurs qui permettent de lever sans problème. Attention à la qualité du moulage et de l’alliage, il n’est pas rare de se retrouver avec un carter poreux ou présentant des criques (fissures) au niveau du moulage.

Les carters Berg ne sont pas beaucoup plus chers que les autres, et sont vraiment de qualité. Le surcoût devient anecdotique quand c’est la vie du moteur qui est en jeu …

Le modèle Berg présente des renforts intérieurs permettant de lever le moteur sans risque
Ce modèle CB Perf. est extra-plat et permet un serrage aisé sur le bloc moteur grâce à sa large trappe

Enfin, attention aux carters supplémentaires que l’on trouve en Swap-Meet à prix très bas. On trouve parfois des usinages (perçages) décalés, rendant impossible le montage du carter dans la ligne du bloc. DIre que c’est courant, non. Mais comme personne ne peut les monter, on se les refile de mains en mains.

Le montage nécessite d’ôter les goujons du carter moteur pour les remplacer par des plus longs qui permettront de fixer le carter sup. au moteur. Attention, ce n’est pas forcément facile. Doigts fins et outillage ad-hoc de rigueur, surtout pour démonter le goujon servant aussi à maintenir en place la cloche d’aspiration de l’huile.
Il faut à tout pris éviter de bouger celle-ci, au risque de la déboiter…

Si vous assemblez un moteur neuf, il va sans dire qu’il est préférable de procéder au remplacement des goujons avant de fermer le bloc. Pour éviter tout risque de desserrement des nouveaux goujons, nous recommandons d’utiliser comme goujon des vis BTR (six pans creux) qui permettent un meilleur serrage et des écrous freinés.

Ecrou Nylstop freiné

Là encore, le surcoût est négligeable par rapport au risque potentiel de voir un écrou se balader dans le carter.

Vis BTR à la place des goujons

De la même façon, soyez extrêmement prudents lors de l’installation de la rallonge de la cane d’aspiration, à effectuer avant de poser le carter supplémentaire. Si vous procédez sur un bloc ouvert (moteur neuf) nous vous conseillons carrément de braser la rallonge pour ne prendre aucun risque. Si vous procédez avec le bloc fermé, ne vous contentez pas du serflex fourni, et enduisez de colle (qualité hydraulique) la jointure des tubes. Si il y a une aspiration d’air à cause d’une mauvaise jointure, il y a un risque d’émulsification néfaste de l’huile …

Au moment de l’assemblage du carter supplémentaire sur le carter moteur, on met un peu de pâte à joint sur les surfaces d’appui coté moteur et coté carter supplémentaire, on insère un joint papier entre les deux et l’on positionne le carter supplémentaire. On serre à la main les écrous. Là encore, on préfèrera les écrous freinés genre Nylstop plutôt que de courir le moindre risque.

Le serrage en croix définitif des écrous sera facilité sur les blocs disposant d’encoches ad-hoc pour passer la clé ou d’une plaque de vidange surdimensionnée.

Il faut l’admettre, le Berg cumule tous les avantages …

Selon le type de carter supplémentaire que vous avez choisi, vous ré-utiliserez ou pas la crépine et la plaque de vidange d’origine.

Prévisualiser les modifications

Si vous n’utilisez pas un système Full-Flow de filtration avec une cartouche, nous vous encourageons vivement de remplacer votre vieux bouchon de carter par un mdèle aimanté qui retiendra toutes les limailles et particules métalliques en suspension dans l’huile …