Bastouil

Une Cox chez les drifteuses ...

24 messages dans ce sujet

Petit matin d’automne brumeux. J’arrive sur le circuit du Bourbonnais (03) avec ma cox bien chargée. Quatre roues, sac de course, combinaison casque et chaussons, cric rouleur et matériel divers. Le chargement standard pour une journée piste, presque une routine quoi !

s6004524.jpg

Une nette impression de déjà vu me rattrape soudainement. Presque jour pour jour en octobre 1999, je me lançais timidement sur le circuit du Laquais (38) pour ma première journée piste. Un simple test avec ma 1200 de 72, boostée à l’époque par un 1600, qui donna jour plus tard à la saga DailyDriverCup . Dix ans plus tard, je remets ça ! Nouveau milieu, nouvelle discipline et nouveau public à conquérir.

s6004526.jpg

Dans les paddocks, mes potos habituels me manquent tout de même un peu. Pas un 411 , une autre cox 1200 ou une 1303 à l'horizon, rien de rien en Flat4 aircooled !! C'est à ce moment que je réalise vraiment, et que je me dis : « là quand même, y a un truc pas normal ! ». Mais trêve de rêverie. Aidé d’Alysson (du Team DDC Hotcho) mon copilote du jour, nous faisons un top chrono vidage de l’auto express et changement des roues arrières. Monte en 185 surgonfflée à 3.5 bars pour le matin en Firestone (gomme plutôt tendre) la piste étant humide. Ma copilote Alyson insiste pour remettre le doigt limiteur de régime et je cède. Elle aura probablement sauvé mon moteur sur ce coup là ! Cinq minutes plus tard l’auto est prête et nous faisons le tour du paddock pour les présentations. Les contacts pris sur le site FDC (association qui organise l’évènement) prennent tous leurs sens et l’accueil est très enthousiaste.

67787147021695058810885.jpg

Après le briefing, une petite file s’organise, les moteurs ronronnent. La Cox noyée entre les japonaises et autre BMW au look plus que stylisé à des allures d’anachronisme. Un décalage qui a aussi un parfum de chalenge, je ne le cache pas ! Car si j’ai pris goût à la conduite en glisse au milieu des gripeuses au fil des années, une journée 100% drift parmi des modernes reste le défit ultime. Surtout avec une machine si éloignée des canons de la discipline.

photos0546.jpg

Levé de drapeau, les autos s’engagent et après un tour de chauffe les pneus commencent à cirer sur la piste humide. La reconnaissance pour ma part est inutile car je connais déjà le tracé depuis deux saisons. Je pensais venir et piloter avec mon petit niveau et point barre. Mais lancé au beau milieu de cette meute, on est vite obligé de repousser ses limites. Et c’est tant mieux !

Cette journée Training rassemble tous les niveaux. Du pilote de niveau européen au petit nouveau qui arrive avec sa BM 320i stock. Du coup, le handicap notable de ma machine (faible puissance et moteur en porte à faux arrière) est tout de même un peu estompé par mon petit capital pilotage, ce qui me permet de rester dans le flux. Face aux 200 ou 300 cv des autres autos, le 2100cc atmo reste la plupart du temps calé au rupteur à 6500 rpm. Mais aucun souci sur ce point, le moteur a été développé pour.

Le matin fut pour moi l’occasion d’aller au bout des techniques déjà connues : décrochage et mise en travers de la caisse au rétrogradage (SHIFT LOCK DRIFT), au lâché de puissance (POWER OVER) et au frein à pied (BRAKING DRIFT). Ensuite on fait patiner le plus longtemps possible le train arrière en gardant le bon angle dans la direction. Parfois pour maintenir le bon écart, quelques enchaînements en pilotage « grip » suffisent à me replacer devant un concurrent trop lent ou prendre de l’avance si un furieux se rapproche trop par derrière sans possibilité de doubler. Autant se servir de toutes les cartouches disponibles non ? Mais globalement le rythme et la vitesse moyenne ne sont pas excessifs, entre 70 et 120 dans les courbes. Les bouts droits sont utilisés pour relâcher la pression du pilote, refroidir la mécanique et se placer pour les prochaines courbes.

hq0r6836.jpg

La pose de midi fut un moment de surprise pour quelques concurrents venus se renseigner sur l’équipement de cette cox qui bon gré mal gré tire son épingle du jeu. Le différentiel à glissement limité ? « pas besoin, boite stock simplement ré-étagée !» Le frein à main hydraulique ? « heu… FAM à câble sur disque, mais ne bloque pas les roues … ». Le turbo ? « Ah non, que 150 cv atmo au pire, mais sûrement moins ! » Un réel choc des cultures, le Bol de riz japonais high-tech face à la Choucroute allemande home made !

L’après midi, on passe le cap de l’acquis. Objectif Progression. Aidé des VWistes (merci les gars !) venus sur place, je suis les conseils de Pascal (Hotcho power encore) et passe en monte 205 Michelin Energie usure 70% , gomme plutôt dure. Le grip ainsi remonte, la vitesse de passage pourra être plus haute et la piste est maintenant sèche. Le cirage en 2eme rapport aura plus d’allonge (développement de roue). Et ma fois, il est grand temps de jeter l’auto dans les courbes rapides en 3eme aussi ! Mon grand complexe était (oui était !) de n’être pas à l’aise en courbe longue et rapide. Niveau de pilotage en drift et puissance trop faible à priori. Mais après observation des autres autos, finalement seuls les pilotes très confirmés driftent réellement sur ces courbes là. Beaucoup les passent gentiment en attendant la prochaine épingle courte où ils allumeront copieusement la gomme sur une 2eme hurlante.

Entre un passage gentillet et un passage fumant, j’ai trouvé mon créneau. Ma petite puissance ne me permet pas d’emballer le moteur à 6000 rpm en 3 en glisse, ce sera donc une glisse au couple à 3500-4000 rpm soit 110-120 km/h. Un décrochage progressif du à une vitesse excessive (KANSEI DRIFT), avec une prise d’angle tout de même marquée. Je vous passe mes hurlements de joie « ça passe en 3, ça passe en 3 ! » de retour au paddock…

s6004537.jpg

Motivé, remonté à bloc, c’est ensuite sur les enchaînements (4 virages d’affilés) et les S en ligne droite que je travaille. En 2 la plupart du temps mais la 3 commençait à s’engager en fin de journée. Le frein à main étant inutilisable, c’est au frein à pied (pied gauche) que je dose la dérive avant courbe. Après un bon appel opposé au virage à venir, la reprise de grip (raquette) vous replace à l’équerre et je mets plein gaz jusqu’au prochain virage en patinage (FEINT DRIFT). Là, le relâché de gaz suffit à la reprise de grip, laquelle rebalance la caisse dans l’autre sens. Plein gaz à nouveau pour passer cette seconde courbe à l’équerre régime moteur au maxi. Et ainsi de suite 4 fois. Pas encore de nuage de fumée, mais une sympathique brume dans les rétros. « Yeeessss » Ca me suffit largement pour cette première journée. Je dois dire que le circuit de Pouilly en Auxois où j’ai fais mes débuts en drift a été très formateur.

hq0r6218.jpg

A force de tourner, on repère vite les autos du même niveau. Un pilote sur Nissan S13 or m’interpelle lors d’une pause en paddock : « battle ? ». Là ça veut dire que tous les deux roulons ensemble ! Et voici la « Bastouilmobile » avec un monstre turboté et aileronnée aux fesses ! Quatre tour dans cet ordre, puis quatre tours avec moi derrière. Le feeling est bon. On est pas encore au 20 cm d’écart à 150 km/h que je me permet avec les potos en DDCup, mais se faire coucou en pleine glisse à 90 km/h par la portière a un certain charme. De retour aux paddocks, le fameux Doug me saute dessus ! Le meilleur battle qu’il a jamais fait me déclare-t-il. Temps mieux, moi c’est mon premier tout court !!

hq0r6835.jpg

Puis on reprend la piste encore et encore, avec des BMW 325, Afla 75 turbo, Nissan flashies. Je vous passe les quelques pare choc arrachés, pont arrière démembré ou pneus fondus et éclatés, vases d’expansion fendus. Mon petit niveau a quelques avantages après tout. Juste un optique brisé par une projection, moindre mal.

photos0558.jpg

 

s6004565.jpg

La lumière décline et vient LA question de fin d’après midi : « J’y retourne encore quelques tours ? » Si durant ces quelques années de pistes j’ai pu apprendre quelque chose, c’est bien cela : quand cette question se pose dans la tête d’un pilote, c’est que la réponse est : « non, le prochain tour sera celui de trop ! »

s6004559.jpg

C’est donc avec regret, mais aussi avec raison, que je dépose mon casque mouillé de sueur sur le capot de ma cox. Un regard circulaire dans les paddocks me renvoie à l’énormité de cette journée : qu’il est bon de ne pas être raisonnable et d’aller au bout de ses rêves.

s6004567.jpg

Venez profiter du spectacle à la prochaine sortie Drift en Cox le samedi 27 novembre 2010 sur le Circuit de Lurcy Levis (03) !!

 

Bastien CHAIX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chapeau !

Perso, quand je vois le cul de la cox qui commence à balayer la piste, je flippe pour toi. Je veux bien partir en dérive mais à condition d'être sûr que ça va raccrocher droit :-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

franchement super! vraiment la classe je ne sait pas si je pourrais en faire autant mais (maintenant que j'ai un cdi,et plus d'un an d'assurance aussi..lol) je vais essayer!

juste quelque petite question se pose :

hormis harceau harnais et extincteur que je suppose obligatoire,il ne t'en***** pas pour des question de "securité" autre?

est ce que tu sais combien te coute(environ bien sur)une journée piste comme celle ci?

et roule tu toujours en daily?(ça c'est par curiosité et aussi parce que il est hors de question que je me mette a rouler en hdi pour faire de la course en cox!la cox c'est le plus possible!)

voila desolé pour ce genre de questionmais c'est vraiment quelque chose qui me plait et ça me frait un peu chier de me lancer dans la prepa de ma cox et e pas pouvoir rouler(petit budget donc obliger de calculer et en plus novice)comme en plus j'envisage serieusement de rouler en ddc l'anné prochaine(si j'arrive a ne pas tuer ma bestiole avant!lol)

En tout cas bravo et ça fait vraiment rever...icon14.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Énorme! ... Dommage que la musique couvre le bruit du moulin et des pneus!

Je suis d'accord !

Mais bravo et merci de nous faire partager ces supers moments!! Ca donne vraiment envie ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
franchement super! vraiment la classe je ne sait pas si je pourrais en faire autant mais (maintenant que j'ai un cdi,et plus d'un an d'assurance aussi..lol) je vais essayer!

juste quelque petite question se pose :

hormis arceau harnais et extincteur que je suppose obligatoire,il ne t'en***** pas pour des question de "sécurité" autre?

est ce que tu sais combien te coute(environ bien sur)une journée piste comme celle ci?

et roule tu toujours en daily?(ça c'est par curiosité et aussi parce que il est hors de question que je me mette a rouler en hdi pour faire de la course en cox!la cox c'est le plus possible!)

voila désole pour ce genre de question mais c'est vraiment quelque chose qui me plait et ça me frait un peu chier de me lancer dans la prepa de ma cox et e pas pouvoir rouler(petit budget donc obliger de calculer et en plus novice)comme en plus j'envisage sérieusement de rouler en ddc l'année prochaine(si j'arrive a ne pas tuer ma bestiole avant!lol)

En tout cas bravo et ça fait vraiment rêver...icon14.gif

salut c'est un autre adepte de la piste et de la DDC qui te répond:

sur circuit c'est casque, ceinture 3 points et assurance valide, c'est tout ! ( pas d'arceau obligatoirement )

pourquoi ? parce que tu signes une décharge de responsabilité en cas de pépin, cela t'empêche de te retourner contre le circuit, a contrario il te mette leur piste a dispo ... certains circuit exigent une assurance spécifique a ce type de sortie, la encore a voir si ton assureur la possede dans ses "options" ...

la plupart d'entre nous roulent en cox en daily, sinon ou est le plaisir :D

le forfait sur piste varie en fonction du circuit, ex : lorsque je négocie une journée roulage sur le circuit d'ales c'est environ 20 la séance, on fait entre 4 et 5 séance par aprem de roulage, lorsque bastien négocie sur le circuit du laquais c'est 100 euros l' aprem, a savoir que tu ne pourras pas faire toutes les séances vu qu'on est obligé de faire 1 sur 2 pour qu'il y ai un max de remplissage lors des séances, mais a chaque fois on essayent de remplir une séance complètement pour éviter de rouler avec des modernes ;)

lorsque nous nous regroupons avec d'autres anciennes ( le SCCT ) c'est entre 120/150 euros la journée

ensuite viennent se greffer tes frais d' essence, de pneus si tu en mets d'autres, tes repas, ect etc !

voila pour l'essentiel, le stouil complètera si j'en ai oublié ! :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vraiment bluffé, chapeau bas.

Reste plus qu'a lui greffer un turbo à ta caisse. Et à trouver un Touge par chez toi!! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos commentaires. Content que ça vous plaise ce petit chalenge.

Cette journée Training, c'est très proche ce que nous fesons en DDCup dans l'esprit et l'organisation. L'engagement était de 150 € par auto. Un plein d'essence de fumé sur la piste + frais de déplacement. Pour le volet sécurité, comme ce n'est pas de la compétition officielle, le minimum est ceinture et casque. Controle sonomètre aussi.

Pour la DDC, le site dailydrivercup.com te donnera toutes les réponses et speedy a bien dégrossi.

Par contre, inutile de vous pointer sur un Training FDC pour votre apprentissage avec une vw. L'image d'un agneau jeté un milieu d'une meute de loup vous parlera plus. Un niveau minimum de pilotage (grip + circuit + glisse) est de rigueur. Mes 10 ans de pistard n'ont pas été de trops et ont pesés dans la réussite de cette journée ! Et encore je me suis sentis bien juste assez souvent. En cox au milieu de ces givrés, c'est même pire que ça en fait ! Car les perfs pures des autos ont 30 ans de décalage. (même si nos bidouilles réactualisent un peu) Pour s'en sortir, il faut arriver avec une maitrise minimum de conduite sur circuit mais bien rodée.

Savoir quoi faire lors d'une glisse loupée, avec un autre derrière à 1 m par exemple. Est-ce que je : 1 je ferme les yeux, 2 je passe au point mort, 3 je freine, 4 je continue d'accélèrer pour aller loin dans la pelouse et m'embourber, 5 je contre braque, 6 je débraye, 7 tout à la fois ?? :p etc ...

Pour la vidéo, la prochaine fois nous mettrons en avant le ronflement moteur oui, et comme il fera grand beau, les images sera au top. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai hate d'être à la prochaine journée. Car dès le matin je partirai du niveau acqui. Si la caisse tient une nouvelle fois le choc, je me demande bien où j'en serai le soir !!

Surement dans la pelouse oui ! :D

Après avoir enlevé les croix en scotch orange , c'est deux phares de cassé finalement. L'un a une belle lentille, l'autre bien éclaté. Je suis meilleur que ce que je pensais :p

Le scotch sert théoriquement à maintenir en place un phare brisé pour ne pas avoir de verre sur la piste. La théorie rejoint la pratique.

photos0602.jpg

Evidemment, je n'arrive pas à la cheville de certain. Là c'est le pont arrière qui manque !!

s6004542.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Teoz Racing Car

    Vintage Autohaus

    Feller Service

    Mecatechnic

    Vintage Speed

    Serial Kombi

    Eugene, Artisan tolier

    Bug Art

    Bugs Are Us

    Car Concept

    Flat Specialities

    Coxobus en Seine et Marne

    Classic Store

    Speed Shop

    Rudy Olivenca Services

    Microprix
  • Messages

    • quand la passion nous tient voilà pourquoi tu n'étais pas sur ton stand
    • Merci Dred pour tes infos ! Je suis encore loin de l'injection. Maintenant je teste avec la lamda les résultats sur la MS, ensuite il me manque les sondes de T° moteur et air puis une fois que tout fonctionne avec la MS.  Jé démonte ma pipe et mon 34 pour passer à l'EFI !  Le plus dur sera de faire le retour vers le réservoir sans tomber le moteur !  Heureusement qu'il y a quelques personnes sur le site qui m'aident dans mes questions, je pense faire appel à toi aussi !  
    • Slt, Oui je suis en turbo et injection. Meme si le prix des sondes 4.9 a bien baissé (car presente sur de nombreuses voitures diesel de serie) c'est vrai que les contrôleurs large bande valent encore un billet... En tout cas, d'autant plus en combi, évites de  régler ton moteur a proximité de richesse 1  c'est le point de richesse où ton moteur chauffera le plus..    
    • Tu cale ta poulie a ton avance initiale choisie en fonction de ta courbe sélectionnée sous l allumeur puis tu réglé antihoraire comme tous les autre allumeur Pas inverser les polarité sur les électronique, s est fatal ! ! !
    • Oui sa va rester un projet plus poussé sur base AMR500 pour la cylindrée reste a définir si 1600 pour charger un peu plus ou 1776 et rouler en pression inférieur  pour l AAC je pense prendre le Engle100 comme il semble très porche du Web-Cam 119 que Loic me conseille, surtout que il me reste un pack neuf :-D Malgré les durées et levée similaire ont il bien le même profil de cames ? ouverture du bloc pour inspection samedi en principe :-P
  • Évènements à venir