Aller au contenu

philoctet

Animateurs
  • Compteur de contenus

    1 239
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

philoctet est le gagnant du Fevrier 12

philoctet a eu le plus de Like sur sa publication !

3 abonnés

À propos de philoctet

  • Rang
    Animateur F4E

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.vikingcox.com

Converted

  • Mon Nom
    Philippe Hervieu
  • Ma Biographie
    Membre du Viking's Cox Club
  • Localisation :
    50 Saint Lô
  • Mes centres d'intérêts ...
    la VW, les raids tout-terrains
  • Mon job ...
    Enseignant
  • Puissance
    0.0
  • temps 60 foot
    0.000
  • Temps 1/8 Mile (200m.)
    0.000
  • Vitesse 1/8 Mile (200m.)
    0.00
  • Temps 1/4 Mile (400m)
    0.000
  • Vitesse au 1/4 Mile (400m.)
    0.00
  1. Le fait de brancher l'aération du carter sur le filtre à air permet un recyclage des gaz mais il faut savoir également que dans certaines circonstances (décélération, frein moteur) le carter moteur peut se retrouver en dépression et avaler de l'air par cette "grosse durite". Autant avaler de l'air propre
  2. C'est juste une rotule emboîtée dans un logement plastique. Tu peux la déboîter en faisant levier derrière avec un tournevis plat
  3. Je reviens sur cet ancien sujet suite au changement des roulements de roues sur un pick up Dodge de 58. La bague intérieure était très libre sur la fusée. Pour éviter qu'elle usine la fusée en tournant mon père ancien mécano agricole m'a donné ce tuyau. Marquer l'arbre avec un pointeau. Si il y a beaucoup à rattraper on peut combiner avec du scelroulement mais ça complique les futurs démontages
  4. Déboucher le réchauffage de la pipe d'admission

    Les branchement ne sont pas faits au même endroit de chaque côté. Un est à ras la culasse, l'autre est pris plus loin sur l'échappement. Il n'y a donc pas la même pression des 2 côtés ce qui fait circuler les gaz.
  5. Bonjour, j'ai eu le même problème sur un train arrière de combi. Il y avait autant de jeu avec des roulements neufs qu'avec les vieux. En fait, c'était mes axes de roues qui étaient hors cotes.
  6. 10 mai : Déjà 10 jours de piste, les hommes et les machines commencent à fatiguer. Il reste cependant 900kms à parcourir pour rallier Lisbonne. Le buggy de Patrice Bellier a cassé un bras de suspension arrière. La réparation a été compliquée car il ne s'agit pas d'une coupure nette. Le bras est tellement broyé que l'assistance est partie directement sur Lisbonne pour chercher une pièce de remplacement. En attendant Patrice continue sa progression mais par la route.
  7. 9 mai : quelques nouvelles des équipages en difficulté hier. Tanguy dont l'embrayage avait lâché n'était pas resté les mains dans les poches en attendant l'assistance. Quand le 4x4 est arrivé le moteur était déjà déposé sur le parking, il n'y avait plus qu'à monter la pièce neuve et remettre le moteur en place. Au final, attente comprise, c'est moins de trois heures qui ont été perdues sur cet incident. C'était cependant suffisant pour permettre à la nuit de tomber mais Tanguy et Olivier ont mis un point d'honneur à rallier l'hôtel par la piste afin de ne pas écoper une pénalité. Après une courte nuit ils sont aujourd'hui de nouveau sur la piste. Concernant Miki ce sont les fixations supérieures d'amortisseurs qui ont lâchées. Une réparation a été faite avec l'assistance mais Mika a décidé de rejoindre Lisbonne par la route afin de ne pas compromettre le retour en France de son 181.
  8. 8 mai : Journée bien rempli pour les véhicules d’assistance avec un problème d’embrayage pour Tanguy Lohier en fin d’après midi et qui a finalement pu repartir en début de soirée. Mais la journée n’était pas terminée car peu de temps après c’est Mika Coudeyre qui était victime d’une casse sur le train avant. L’assistance le rejoindra vers 22h30.
  9. 7 mai : Les concurrents ont repris la piste vers Grenade où les attendent une douche et un bon lit d'hôtel. Cette étape est encore une fois magnifique avec des pistes extraordinaires traversant des étendues désertiques à couper le souffle. Laurent Lacasa qui avait eu un problème de barre de torsion hier est reparti ce matin avec l'espoir que la réparation effectuée tienne la distance. Malheureusement la soudure a lâché mais Laurent a réussi à regagner la civilisation pour tenter une nouvelle réparation dans un garage. Actuellement il n'est toujours pas reparti mais étant arrêté dans la dernière partie de l'étape il devrait pouvoir rejoindre Grenade avant la nuit.
  10. 6 mai : Laurent Lacasa qui faisait partie des prétendants à la victoire sur le challenge 2015 a cassé une lame au niveau de la fixation de barre de torsion. L'équipe d'assistance est intervenue pour ressouder la pièce sans pouvoir garantir sa future résistance aux chocs. Laurent confiant est malgré tout reparti par la piste et il est parvenu à rejoindre le bivouac sans encombre.
  11. Les concurrents du raid ont parcouru plus de 850 kms depuis la frontière espagnole. Si on déplore un abandon, on peut malgré tout être satisfait de la bonne marche des véhicules. A part un problème de bobine pour un équipage rien n'est venu contrarier la progression vers le sud. C'est la piste et la préparation de chacun qui fait la différence. Aujourd'hui à l'arrivée à Teruel, les derniers ont passé la ligne avec une demi journée de retard sur les premiers. Les paysage sont magnifiques et il est fréquent de rencontrer sur la piste les ruines d'un vieux château ou d'un monastère.
  12. Après ses mésaventures, Marc Douton a dû abandonner. C'est le disque de frein qui s'est cisaillé tout autour de l'arbre et l'étrier qui a tenté jusqu'au bout de garder la roue dans l'axe. Son support a fini par cédé au niveau des filetage.
  13. Deuxième jour de raid et déjà des moments forts avec des passages très difficiles. Certaines portions de piste sont complètement défoncées et des ornières énormes ont obligé les concurrents a sortir les gros moyens. Côté mécanique, le châssis du buggy de R.Esteban attend impatiemment le bivouac de ce soir pour une séance de soudure. Plus gênant le buggy de M.Douton a cassé un roulement de roue arrière. Il a fini par perdre sa roue arrière en essayant de rejoindre un garage. Le 4x4 d'assistance est parti à sa rencontre.
  14. Les fusibles 11 et 12 sont alimentés par un + après contact noir qui doit être connecté du côté de la barrette qui relie les 2 fusibles. Sur cette barrette un autre fil noir doit partir alimenter la bobine et les accessoires de carbu. Le test le plus simple est d'enlever les fusibles 11 et 12, et de vérifier si la bobine est encore alimentée ou si la voiture démarre (ce qui doit être le cas si le câblage est bon) Les feux stop sont alimentés via le fusible 11 qui envoie le + après contact sur le maître cylindre. Le 12 alimente les warning (fil vert que l'on voit sur ta photo) et le tableau de bord (fil noir).
  15. Attention, en cas de fausse manip sur des fils non protégés (pas de fusible) les vieux faisceaux s'enflamment très rapidement. J'en ai fait l'expérience sur un split justement. Attention également à ne jamais serrer les cosse de batterie en phase de tests afin de pouvoir les débrancher rapidement. Si le faisceau est d'origine, la longueur des fils et leurs courbures permettent déjà de faire un premier tri. Le diamètre et la couleur sont également importants. Commencer par repérer les fils qui ont du jus : le + permanent du régulateur généralement rouge de gros diamètre et le + après contact de la bobine généralement noir. Les brancher ou les isoler afin d'éviter qu'ils touchent la masse. Les voyants de charge et de pression d'huile sont faciles à identifier car il suffit de les mettre à la masse pour allumer le voyant correspondant.
×