Aller au contenu

nobrucombi

Membres
  • Compteur de contenus

    205
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Days Won

    14

nobrucombi est le gagnant du Aout 19

nobrucombi a eu le plus de Like sur sa publication !

À propos de nobrucombi

  • Rang
    Membre
  • Date de naissance 05/08/1968

Infos de profil

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Valence

Converted

  • Localisation :
    Valence
  • Mes centres d'intérêts ...
    Sport. Voyages. Mecanique
  • Professionnel de la VW ?
    NON
  • Newsletter F4E
    OUI
  • Votre (vos) VW
    Bay window
  • Puissance
    0.0
  • temps 60 foot
    0.000
  • Temps 1/8 Mile (200m.)
    0.000
  • Vitesse 1/8 Mile (200m.)
    0.00
  • Temps 1/4 Mile (400m)
    0.000
  • Vitesse au 1/4 Mile (400m.)
    0.00

Visiteurs récents du profil

1 376 visualisations du profil
  1. nobrucombi

    Problème sur 1835 combi

    Tout à fait d'accord. Sur mon Westfalia j'ai un 2 litres avec deux Dellorto en 36, buses de 30, et gicleurs 60 / 125 / 180 11 L/100 sur autoroute. En revanche, comme il fait 2 tonnes à la louche, en montagne ça pompe... mais moins que ta conso!
  2. Pour les gicleurs je suis passé de 60/125/180 à 80/140/180 Je n'ai pas modifié l'avance.
  3. Voilà voilà... après quelques déboires liés au bioethanol mes carbus ne donnaient plus le meilleur d'eux-mêmes; je les ai refaits au retour des vacances, même si le combi a super bien roulé. J'ai du resserrer les carbus en Autriche (petite prise d'air) et j'avais envie de tout nettoyer car au printemps je les avais enlevés sans les désosser et rien que ça c'était pas joli joli ... J"en ai profité pour rajouter des Vortex en dessous des carbus, en plus de ceux déjà placés dans les cornets d'admission. Je vous dirai ce que j'en pense. Bref, les images parlent d'elle-mêmes : https://photos.google.com/share/AF1QipN57plgPx6yFikL7ad1x-UZtuimhEou8buCLzHqahcRibuinqYOTHvTdpL7nyheWA?key=UUdTQmJFNElQVFpVWU1ZTGFIc1N5b2NRYjkxemdB
  4. Salut Sébastien, Argh avec les combis on sait jamais où on met les pieds je l'avoue... tu n'as pas eu de chance ! Il faudra que ça change, que vous puissiez en profiter ! Pour les temp culasse, effectivement j'ai déjà fait du 215-220 ° sur le cylindre #3, et en moyenne 10-12° de moins sur le cylindre #1.) En réalité, chaque gros col dans les dolomites a vu la temp. du cyl #3 à 210° (un peu au dessus du trait, entre 1/3 et 1/2 au dessus du trait de 200°, ce qui fait 210°) Comme tu dis c'est très vite atteint, si on met le moteur en charge je suis direct sous les 200 degrés sur le 3 (entre les deux traits, voir plus haut = 190°) : les dellorto envoient du gaz .... je n'avais pas monté les sondes CHT avec les anciens carbus (34 ICT) je ne peux donc comparer. Je suis en petites soupapes, les sièges et guides sont d'origine (150 000 km dont 130 000 en PDSIT, 10 000 en 34 ICT, 6 000 en DRLA 36) DIfficile à dire pour la temp ! Je sais que me limiter "strictement" à 200° est IMPOSSIBLE, ou alors il faut lever le pied en côte TRES souvent, ce qui est dangereux et pénalisant pour tout le monde. Et lever le pied en côte ne veut pas dire qu'on termine le col à 175°, loin de là, même avec une faible charge je suis vers 188-190°, il faut bien le monter le bazard ! J'ai fait mon possible du côté des réglages carbus, allumage, et chassé la fuite d'air, et là je ne peux plus rien faire... Une attitude que j'ai adoptée est de ne JAMAIS couper le moteur directement en haut du col, pour laisser les culasses refroidir gentiment (de 190-200° à 150-175°) C'est plus la temp d'huile qui m'a fait flipper cet été. Je vais déporter le radiateur d'huile vers la barre moteur comme me le conseille Loïc. C'est vrai qu'avec ce moteur je prends de moins en moins de pincettes avec le pied droit et j'ai atteint des temp. huile que je m'interdisais avant ! Je me suis déjà arrêté au milieu d'un col avec femme et enfants parce que j'avais 103° à la sonde.. j'avais les PDSIT à l'époque. Ce que j'ai remarqué c'est qu'avec les kilomètres (15 - 20 000 km maintenant depuis 2015 ou j'ai refait le moteur) le moteur se libère, les jeux se font, et il tourne de mieux en mieux, et plus librement (conso en légère baisse, puissance en légère hausse. J'avais fait ce petit travail d'alignement (meulage des soudures plutôt) des sorties d'échappement, cela a été un petit plus sur la vidange des cylindres (d'ailleurs je peux même entendre la petite différence de bruit à 3000tr/min en accélération franche) ça doit aider à refroidir aussi; L'huile que je mets est toujours la MOTUL 300V 15W50 Bon voilà pour résumer, j'ai toujours en tête le "110° huile / 200° culasses" quand je roule; mais sans être trop royaliste car comme tu le dis les 200° obligeraient à s'arrêter / lever le pied très souvent ! A plus Bruno
  5. bonjour voilà les vacances en combi terminées.... et un petit retour sur le forum s'impose après 2500 km entre Suisse, Autriche et Italie du nord (Sud Tyrol) Ca a été un succès encore une fois pour le combi, pour nous.... sous la chaleur, même en montagne ; petite frayeur hier en rentrant à Valence : gros bruit de roulage juste avant d'éteindre le moteur oups ! Je mets le nez dans le moteur, effectivement ça à l'air sérieux... ce matin j'enlève la courroie d'alternateur pour tester et OUF ! ce n'est pas le moteur, c'est l'alternateur qui a les roulements HS... coup de fil à S..K.. et envoie de vidéo pour prouver que c'est le roulement, et normalement ils vont prendre en SAV... Un peu normal, à moins de 20000 km ! Sinon côté config moteur, ça roule fort; le moteur parti avec ses DellOrto DRLA 36 au bioethanol est vite repassé au SP95 (en Suisse le bioethanol est au même prix que l'essence, et difficile à trouver en plus). Puis Autriche, (là pas de bioethanol du tout) et Italie , Dolomites (pas de bioethanol du tout) Du coup j'ai refait un réglage richesse et ça donne au SP95 pour le type 4 2L : 60 / 125 / 180, gicleurs de reprise 55 Que du bon, le moteur est hyper réactif, plein partout, ça envoie ... et la conso sur autoroute est à 11L /100 maxi (entre 10,5 et 11 pour être précis) et à 105 km/h chrono. Bref, à part la frayeur due aux roulement d'alternateur HS, que du bonheur! Et je vous dis pas les cols à gravir avec 2 tonnes en charge : plus de 10 cols à 2000m d'altitude + , dont le Stlevio à 2760m. Les temp. culasse sont rarement montées à plus de 200° (sur autoroute en côte il fallait surveiller) L'huile est montée à 110 / 112 degrés maxi, trois fois, j'ai volontairement limité et je pense ajouter un dispositif pour limiter la temp. huile (15W50 motul 300V) sur autoroute et dans les cols. Pendant le début du séjour avec le bioethanol j'ai eu du givrage aux carbus. Mais ça a disparu dès que je suis repassé au SP95. Léger soucis de circuit de ralenti qui se désamorcent, mais j'ai fini par trouver à force d'analyser avec les temp. culasse : prise d'air sur pipes / carbus. J'ai reserré tout ça et ça a été nickel depuis ! Donc, pas la faute aux joints toriques, ni aux vortex comme je l'avais dit auparavant.... tout cela marche bien, super content des vortex que j'ai pu vraiment tester. Ils apportent un super confort de conduite. J'ai toujours le soucis d'amorçage de la pompe à huile, ça met qques secondes, mais rien de différent, et j'ai plutôt une pression d'huile forte. Je testerais bien la 10W40 motul 300V, avec ajout d'un dispositif pour refroidir l'huile (carter sup + radiateur?). En prime à Bormio en Italie, une rencontre avec Daniel, un jeune qui refait son bay window de 78 avec sa copine Nicole, et le père, Walter.... une oeuvre d'art ! Bravo les gars, j'en ai pas dormi de la nuit;... échange de numéros; on se reverra, il a un marinogelb avec moteur 1600cc, un bruit génial, et une douche dans le hayon, pommeau inox fabrication maison, comme le logo en inox poli fait au boulot... ça aide de bosser dans l'inox 😉 Quelques photos du trip : https://photos.google.com/album/AF1QipP00_TuR2SravN3cZm1s8tWQ_AvsIqWhujDnmvZ Bruno PS : et sans oublier un GRAND merci à Loïc, sans qui je n'aurais pas ce plaisir renouvelé chaque été !!!
  6. nobrucombi

    Je jette l'éponge ...

    Je suis toujours surpris qu'on puisse se positionner en victime pour l'achat d'un véhicule passion. Je veux dire qu'il y a toujours moyen de se faire plaisir. Il y a toujours des solutions: ou bien changer de modele, ou changer de marque, ou prendre une auto à rafraichir si on est passionné de mécanique. Bien sûr on peut être frustré de ne pas rentrer immédiatement dans le cercle des heureux possesseurs de cox cab... mais est ce une fin en soi? On peut adapter ses exigences et prendre une belle cox sans cab ... En tout cas ce n'est certainement pas la faute aux passionnés, qui sont loin d'être spéculateurs.
  7. Bonjour, Après le test nettoyant frein donné par Lucas , je procéderais comme ça: démontage carbu, et nettoyage avec un solvant (diluant peinture PU) ou alors nettoyage aux ultrasons, voire application des deux méthodes. Ton soucis ressemble bien à un carbu dont les conduits internes sont mal en point. Bon courage Bruno
  8. nobrucombi

    34ICT WEBER Versus 34EPC EMPI

    Je suivrais les bons conseils de Loïc, enrichir en bas et passer en 57 ou 60 et ne pas enrichir le principal! J'ai fait des tests sur ces carbus pendant une saison avec la sonde large bande et une floppée de gicleurs pour au final arriver à la même conclusion que Loïc : les 34 ICT sont plus agréables un poil riches en bas ! Bon je comprends vite mais faut m'expliquer longtemps😁 Et attention aux mauvaises tailles de gicleurs achetés sur le net ! Encore une fois c'est Loïc qui m'a éclairé car je ne comprenais pas pourquoi ceux que j'achète ne donnent pas la même richesse que ceux de Loïc, pour la soi disant même taille... Regarde la page quand j'étais en plein dedans : Y'a plein de bon conseils du chef!! Et ça m'a conforté dans le fait que rouler entre 10 et 13 AFR en bas avec un moteur SUPER agréable était quand même génial et pas tant consommateur. C'est aussi ce que j'ai en ce moment sur mes DRLA 36 !
  9. Ca m'étonnait aussi 😉
  10. Heu.. c'est pas plutôt : on n'est jamais trop fluide à froid! d'où l'intérêt de baisser le premier nombre...
  11. oui tu vas certainement amplifier le trou, surtout si tu touches au gicleur de ralenti d'ailleurs. Tu peux tester avec le deuxième cran des pompes de reprise. Je ne crois pas que cela génère une grosse surconso, mieux vaut être bien réglé et avoir un moteur agréable et du coup accélérer modérément sans "mettre le pied dedans" pour essayer de gommer un trou, et au final on doit consommer plus... J'avais testé les deux positions des pompes de reprise et pas vu de grosse différence au niveau conso. A vérifier. En revanche sur les carbus que j'ai actuellement (2 x DRLA 36) j'ai mis des injecteurs de reprises en 55 au lieu de 33 et cela marche nettement mieux; la vitesse d'injection est plus grande et je n'ai plus ce trou à l'ouverture des papillons. Tu peux aussi jouer sur le gicleur de la pompe non ? Car là , la quantité d'essence est toujours la même mais injectée plus vite. Si tu as des tubes d'émulsion F78, tu peux les monter et tu verras que c'est plus pauvre sur le premier tiers de la pédale.
  12. Tes réglages ont l'air très corrects! Quelques observations tirées de mes essais de sonde lambda (elle est branchée en permanence ; j'ai un interrupteur pour l'alimenter lorsque je veux contrôler) A 2600-3000 je pense que tu as déjà superposition des deux circuits. Ce qui expliqierait que tu es riche . Mon circuit principal déclenche à partir de 2200. Ton gicleur de ralenti est peut être un peu gros mais pas de beaucoup : à tester en 52? En tout cas les tubes F6 sont plus riches sur le début du circuit principal ce qui explique aussi ce que tu observes. Difficile de tout avoir , tu es déjà à un bon niveau de réglage. Tu peux baisser le gicleur principal de 3 points. Difficile de dire ce qui te donnera le plus satisfaction. En tout cas c'est plus que correct comme réglage déjà! Le ralenti, je l'ai jamais à moins de 18, quand je règle les vis de ralenti pour un régime maxi; même avec un gicleur plus gros, j'ai plus de 18. Cela doit dépendre du modèle de carbu... avec les 34 ict je pouvais avoir 15 Pour la température cela me semble tout à fait normal, non?
  13. J'ai retrouvé la source US : Increasing the size of the high-speed air-bleed will also delay the onset of fuel flow in the main metering circuit. Reducing the diameter of the high-speed air-bleed produces the opposite effect. le lien sur ce super article sur le fonctionnement des circuits des carbus: https://www.hotrod.com/articles/ccrp-0807-holley-carburetors-basics-guide/
  14. Tu pourrais descendre un poil le gicleur principal ou monter de 10 le gicleur d'air par exemple...
  15. Oui j'ai déjà entendu ça mais j'ai observé l'inverse sur mes DRLA et je ne sais pas pourquoi. Sur un site US un gars va dans le sens que j'observe: air plus petit => entrée plus tôt ... à confirmer ! Voilà un schéma made in US bien sympa :
×